Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 25 avril |
Saint Marc
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Quelles sont les trois montagnes sacrées citées dans la Bible ?

WEB3-Mount-Tabor_PhotoCredit-Sr.-Amata-CSFN-22.jpg

Photo Courtesy of Sr. Amata CSFN

Mont Thabor.

Daniel Esparza - Agnès Pinard Legry - publié le 10/03/24

Trois montagnes sont considérées comme sacrées dans la Bible, chacune ayant sa propre signification détaillée dans les récits bibliques. Il s'agit du mont Horeb (ou mont Sinaï), du mont Thabor et du Golgotha.

Les montagnes, par leur hauteur imposante, ont depuis toujours fasciné l’homme, revêtant dans l’histoire des civilisations une signification importante. Le catholicisme ne fait pas exception, considérant ces lieux comme des sites de rencontres divines, offrant aux pèlerins la possibilité de se retirer et de méditer sur ces mystères. Trois de ces montagnes sont mentionnées dans les Écritures.

1
Mont Horeb (ou mont Sinaï)

Le Mont Sinai
Le Mont Sinaï.

Les récits bibliques se réfèrent à plusieurs reprises à une montagne désignée sous le nom de mont Horeb ou mont Sinaï. Cité par le Deutéronome, il constitue un lieu privilégié où Dieu a choisi de se révéler. Étrangement, le terme d’Horeb signifie “aride”, “desséché”, en raison du climat extrême qui règne en ces lieux d’Égypte. Et, pourtant, c’est dans cet endroit désertique que la Bible situe la rencontre déterminante de Dieu et de Moïse lors de l’épisode du Buisson ardent lorsque Moïse était berger. De même, selon le Livre de l’Exode, alors que Moïse accomplit la parole divine en obtenant du pharaon la libération du peuple d’Israël asservi par les Égyptiens, les Hébreux sont contraints d’errer dans le désert après avoir quitté leurs anciens oppresseurs. Le Seigneur, lors de cette pérégrination, descend sur le sommet de la montagne et appelle Moïse qui monta vers lui ; une rencontre impensable entre un dieu et un homme marquant un tournant unique dans l’histoire de l’humanité. Ce récit apparaît particulièrement important pour le mouvement qu’il imprime entre Dieu qui s’abaisse et l’homme qui s’élève en ce point de rencontre à la cime de la montagne, lieu de convergence et de foi. De cette rencontre naîtra l’Alliance qui se matérialisera par un don, celui de la Loi gravée sur la pierre, les tables données à Moïse.

2
MONT THABOR

MOUNT TABOR
Le mont Thabor.

Le mont Thabor (ou Tabor) ressemble plus à une haute colline qu’à une véritable montagne avec ses 588 m de haut, au sud de la Galilée… Sa grandeur ne vient pas, cependant, de son altitude, mais de la sacralité associée à ce lieu. Le mont Thabor est en effet connu pour avoir été, d’après les Écritures, le théâtre d’un événement majeur de la vie du Christ : la Transfiguration. Ainsi, l’évangéliste Luc rapporte-t-il ces évènements dans les termes suivants : “Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.” Le récit fait également état de deux hommes, jusqu’alors absents, et qui s’entretenaient avec lui. Qui donc étaient ces hommes ? Luc précise : “C’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem.” Cet épisode, nous dit encore Luc, bouleversa Pierre, Jean et Jacques. Nous n’avons aucune peine à imaginer la stupeur des disciples du Christ dont la Bible rapporte qu’ils étaient accablés de sommeil, mais que luttant, ils parvinrent cependant à voir la gloire de Jésus et des deux hommes à ses côtés. Mais le récit ne s’arrête pas là. En effet, alors que Pierre invita Jésus à dresser une tente pour eux trois, “une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent.” Et, l’évangéliste Luc précise : “De la nuée, une voix se fit entendre : “Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le !””. L’étonnement ne pouvait qu’être à son comble pour les trois disciples. Jésus leur intima cependant de garder le silence sur ce qu’ils avaient vu ; pouvait-il en être autrement ?

3
Calvaire (ou Golgotha)

web3-golgotha-master-of-the-prodigal-son-pd.jpg
Golgotha.

Il est dit dans les Écritures que le lieu où le Christ fut mis à mort, portait le nom de Golgotha un mot hébreu qui signifie “le lieu du crâne”. On parvenait en cet endroit désolé de carrières et de tombes par une porte nommée Ephraïm, située précisément au nord de la muraille, aujourd’hui disparue. Un lieu qui surprend le pèlerin s’attendant à un haut promontoire tel que l’a souvent représenté le cinéma et n’y trouvant qu’une simple colline. Cette dernière est de nos jours recouverte par l’impressionnante basilique du Saint-Sépulcre. La crucifixion sur le mont Calvaire est l’un des événements centraux de la théologie chrétienne, puisque les souffrances de Jésus et sa mort rédemptrice par crucifixion sont les aspects centraux des développements théologiques chrétiens liés aux doctrines du salut et de l’expiation.

Tags:
Biblemontagne
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement