Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 25 janvier |
Saint François de Sales
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La Bible et ses symboles : la montagne sainte, un lieu privilégié entre terre et ciel

MOISE ET LE BUISSON ARDENT

© Manuel Cohen via AFP

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 12/01/22

La montagne dans la Bible prend immédiatement une valeur symbolique des plus sacrées. Contrairement aux plaines où l’homme réside, c’est le lieu par excellence des hauteurs inatteignables où Dieu apparaît.

Dès la Genèse, la montagne représente un lieu où se protéger à l’abri du mal. C’est la direction à suivre, intimée notamment par les deux anges à Loth et ses deux filles fuyant le mal de Sodome et de Gomorrhe : « Sauve-toi si tu tiens à la vie ! Ne regarde pas en arrière, ne t’arrête nulle part dans cette région, sauve-toi dans la montagne, si tu ne veux pas périr ! » (Gn 19, 17). C’est également sur une hauteur escarpée que Moïse découvrira le buisson-ardent et où Dieu lui ordonnera d’ôter ses sandales « car le lieu où tu te tiens est une terre sainte ! » (Ex 3, 5). 

Dans le livre des Rois, cette montagne se nomme Horeb, « montagne aride » ou « Montagne de Dieu ». La montagne par ses hauteurs difficiles à gravir forme un espace privilégié intermédiaire entre le ciel et la terre, entre Dieu et l’homme. Le récit d’Élie dans le Livre de l’Exode le rappelle une nouvelle fois, lorsque le prophète découragé, marchera 40 jours et nuits pour atteindre la montagne de Dieu après avoir écouté l’ange : « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. » Ainsi, c’est sur la montagne que Dieu apparaîtra aux élus. On comprend pourquoi, dès lors, celle-ci a très tôt acquis, dans le récit biblique, une telle puissance symbolique.

Un lieu terrifiant

Mais, la montagne prend également rapidement dans la Bible une valeur de lieu mystérieux et terrifiant pour l’homme. Ainsi, la sainteté de la montagne, lieu élevé et escarpé, s’imposera-t-elle au peuple d’Israël sous la forme de manifestations imposantes et par des tremblements terribles, des orages effrayants ou encore de fumées… :

« Le troisième jour, dès le matin, il y eut des coups de tonnerre, des éclairs, une lourde nuée sur la montagne, et une puissante sonnerie de cor ; dans le camp, tout le peuple trembla. Moïse fit sortir le peuple hors du camp, à la rencontre de Dieu, et ils restèrent debout au pied de la montagne. La montagne du Sinaï était toute fumante, car le Seigneur y était descendu dans le feu ; la fumée montait, comme la fumée d’une fournaise, et toute la montagne tremblait violemment. » (Ex 19, 16-19)

Face à ces éléments déchaînés, tonnerres, nuées, éclairs, le peuple conduit par Moïse ne pouvait, en effet, qu’être tourmenté et la Bible rapporte, nous l’avons souligné, que Dieu intima alors à Moïse que son peuple respecte ce lieu saint qu’est la montagne et ne la profane pas. 

Un espace sacré

La montagne de Dieu délimite ainsi pour la première fois un espace sacré, distinct des espaces profanes, où l’homme ne peut se rendre s’il n’a pas été choisi par Dieu. En une préfiguration du Temple et des églises à venir, la montagne va désormais imposer un code à respecter. Le Livre de l’Exode le rappelle avec force : la montagne de Dieu exige le respect d’ablutions et représente surtout un lieu sacré inviolable.

« Va vers le peuple ; sanctifie-le, aujourd’hui et demain ; qu’ils lavent leurs vêtements, pour être prêts le troisième jour ; car, ce troisième jour, en présence de tout le peuple, le Seigneur descendra sur la montagne du Sinaï. Fixe des limites au peuple, en leur disant : Gardez-vous de gravir la montagne et d’en toucher le bord ! Quiconque touchera la montagne sera mis à mort ! » (Ex 19, 10-12)

Ces ablutions nécessaires pour pouvoir regarder la montagne montrent combien cette dernière témoigne de la transcendance divine et symbolise sa force par sa hauteur. Ce lieu saint ne saurait être violé impunément au risque de la peine de mort enjoint la Bible. Seuls Moïse, son frère Aaron avec ses deux fils et soixante-dix des anciens d’Israël pourront gravir ces hauteurs où les Tables de la Loi seront données à Moïse pour son peuple.

Tags:
BibleMoïsemontagnesymboles
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement