Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les lieux de la Bible : le mont Thabor, là où la gloire de Dieu s’est manifestée

Le mont Thabor
Vue de la basilique de la Transfiguration sur le mont Thabor.
Partager

Le Thabor est une colline qui jouit depuis les temps bibliques les plus reculés d’une aura de mystère et d’une sacralité célébrées par les Psaumes. À l’époque des Juges (XIIe siècle av. J.-C.), elle sera le lieu stratégique de ralliement des forces des Israélites contre les Cananéens. Surtout, le mont Thabor sera de manière plus pacifique le lieu traditionnellement attribué à la Transfiguration de Jésus.

Thabor (ou Tabor) ressemble plus à une haute colline qu’à une véritable montagne avec ses 588 m de haut, au sud de la Galilée… Sa grandeur ne vient pas, cependant, de son altitude, mais de la sacralité associée à ce lieu depuis la plus ancienne histoire, notamment à l’époque des Juges au XIIe av. J.-C. À cette période, en effet, alors que les Cananéens occupaient la région du Thabor et vénéraient un grand nombre d’idoles, le peuple d’Israël qui convoitait ce haut lieu, embrassa largement le polythéisme cananéen, ce dont témoigne le livre du prophète Osée dans la Bible : « Oui, le jugement est contre vous, car vous avez été un piège à Mispa, un filet tendu sur le Tabor. Des infidèles ont creusé une fosse profonde, et moi, je serai pour eux tous un châtiment ».

Cependant, malgré les infidélités du peuple juif, Dieu le soutient dans son combat contre les Cananéens, et lui enjoint : « Va, fais venir au mont Tabor et prends avec toi dix mille hommes parmi les fils de Nephtali et les fils de Zabulon. Je ferai venir vers toi, au torrent de Qishone, Sissera, le chef de l’armée de Yabine, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains ». Ce que fit le peuple juif. Alors, la parole divine s’accomplit et les Cananéens furent battus. Le Psaume 89 consacre cette gloire de Dieu auquel est associé le mont Thabor de manière non équivoque : « C’est toi qui créas le nord et le midi : le Tabor et l’Hermon, à ton nom, crient de joie »…

La Transfiguration de Jésus sur la « haute montagne »

Si les écrits des premiers temps chrétiens ne se sont pas précis quant à la localisation de cet épisode majeur de la vie du Christ que fut la Transfiguration, en revanche dès le IVe siècle, avec saint Cyrille de Jérusalem et saint Jérôme, la question ne fit plus de doute, et fut tranchée avec l’autorité théologique de saint Jérôme qu’on lui connait… Le mont Thabor fut dès lors considéré comme étant le lieu où la gloire de Dieu s’est bien manifestée lors de la Transfiguration. Une affirmation perpétuée jusqu’à aujourd’hui, et qui — il est vrai — semble appuyée par les Évangiles.

Transfiguration de Raphael
Public domain
La Transfiguration, Raphaël, 1518-1520, huile sur bois, 405 x 278 cm, Musées du Vatican.

Ainsi, l’évangéliste Luc rapporte-t-il ces évènements dans les termes suivants : « Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante ». Le récit fait également état de deux hommes, jusqu’alors absents, et qui s’entretenaient avec lui. Qui donc étaient ces hommes ? Luc précise : « c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem ». Cet épisode, nous dit encore Luc,  bouleversa Pierre, Jean et Jacques. Nous n’avons aucune peine à imaginer la stupeur des disciples du Christ dont la Bible rapporte qu’ils étaient accablés de sommeil, mais que luttant, ils parvinrent cependant à voir la gloire de Jésus et des deux hommes à ses côtés. Mais le récit ne s’arrête pas là. En effet, alors que Pierre invita Jésus à dresser une tente pour eux trois, « une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. » Et, l’évangéliste Luc précise : «  De la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! ». L’étonnement ne pouvait qu’être à son comble pour les trois disciples. Jésus leur intima cependant de garder le silence sur ce qu’ils avaient vu ; pouvait-il en être autrement ?

Le mont Thabor de nos jours

Le mont Thabor fut assurément un lieu extraordinaire, et encore aujourd’hui nombreux sont les pèlerins à se rendre sur ce lieu biblique unique et si fabuleux. Un premier sanctuaire y fut édifié dès le IVe siècle, précisément où se trouve de nos jours le couvent grec orthodoxe. Au VIe siècle, ce sera une église de style syriaque qui sera bâtie sur le lieu même de l’actuelle basilique datant de 1919. Chaque siècle couvrira ce petit plateau au sommet du mont Thabor de basiliques et de monastères, alors que ses pentes demeurent, elles, couvertes de chênes et de plantes sauvages. De ses hauteurs, c’est toute la vallée d’Esdrelon qui se détache, et au loin la dépression du Jourdain. Un lieu splendide propice pour méditer sur ces épisodes bibliques extraordinaires, en songeant aux multiples générations ayant gravi depuis des siècles les sentiers du mont Thabor.

MOUNT TABOR
Hanan Isachar / GODONG
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]