Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 22 avril |
Saint Epipode
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

40 jours pour… arrêter de se prendre pour le centre du monde

homme vice

Image générée par une IA / Canva Aleteia

Mathilde de Robien - publié le 10/03/24

Dans son message de carême, le pape François invite à un "mouvement de libération". En réponse à l’appel du Pape, Aleteia a identifié 40 habitudes ou addictions qui nous empêchent de vivre véritablement en chrétien et donne, chaque jour du carême, des pistes pour s’en libérer.

Penser que tout nous est dû, mendier l’attention des autres, être jaloux de son prochain… Autant d’attitudes qui traduisent un fort penchant pour l’égocentrisme. Un travers assez commun, qui n’en demeure pas moins très éloigné de l’humilité enseignée par le Christ. Dans son cycle d’enseignements sur les vices et les vertus, le 28 février dernier, le pape François a mis en garde contre cette aspiration à “être le centre du monde”. Selon lui, deux défauts sous-tendent cette attitude : l’envie et la vanité. Ces vices sont “caractéristiques d’une personne qui aspire à être le centre du monde, libre d’exploiter tout et tout le monde, objet de toutes les louanges et de tous les amours”.

Le Pape fournit un remède efficace contre l’envie : le partage. Les biens donnés par Dieu aux hommes “sont faits pour être partagés”, rappelle-t-il. Un conseil qui tombe à point nommé puisque le carême favorise de nombreuses initiatives pour apprendre à partager.

Le second vice, celui de la vaine gloire, correspond à une “estime de soi exagérée et sans fondement”. La vanité transforme en “perpétuel mendiant d’attention”. Pour lutter contre la vanité, mettons-nous à l’école de saint Paul, qui trouve sa force au milieu même de sa faiblesse. La condition pour que le Christ fasse en nous sa demeure : “C’est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure. C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.” (2 Co 12, 9-10).

Tags:
CarêmeorgueilPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement