Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

[HOMÉLIE] Réveille-toi, Église qui dort et le Christ t’illuminera !

JESUS-GUERISSANT-LES-BOITEUX-JAMES-TISSOT

Brooklyn Museum

"Jésus guérissant les boiteux", de James Tissot.

Erwan de Kermenguy - publié le 09/03/24

Le père Erwan de Kermenguy, curé de la paroisse Notre-Dame de Tout-Remède en pays de Landerneau, commente les lectures du 4e dimanche de carême. L’évangile de la guérison de l’aveugle-né indique trois directions : oser changer nos manières de faire pour accueillir l’action de Dieu, construire avec les catéchumènes, revenir à la mission même de l’Église.

“Réveille-toi ô toi qui dort ! Et le Christ t’illuminera.” (Eph 5, 14) C’est une grande joie de vivre la messe de Lætare avec nos frères catéchumènes, dans ce temps qui les conduit dans la lumière vers le baptême. Car c’est le Christ qui veut les illuminer, les relever d’entre les morts, comme il a rendu la vue à l’aveugle dans l’évangile. Ce message est donc pour eux. Mais ils sont ce message pour nous, pour l’Église. Car notre Église dort. Notre Église de France dort. Et vous, catéchumènes, chaque année plus nombreux (il y avait l’an dernier un tiers de catéchumènes de plus que l’année précédente en France, et cette année vous êtes encore plus nombreux), vous êtes comme l’aveugle que Jésus a illuminé : vous êtes un message que Dieu adresse à son peuple pour qu’il se réveille. Trois aspects de cet évangile mérite d’être contemplés : la boue, l’aveugle et les pharisiens. J’y vois trois éléments essentiels pour notre Église : oser changer nos manières de faire pour accueillir l’action de Dieu, construire avec les catéchumènes, revenir à la mission même de l’Église.

Pourquoi Jésus met de la boue sur les yeux de l’aveugle ?

C’est plutôt contre-intuitif comme manière de rendre la vue. Lorsque mes lunettes sont pleines de boue, je ne vois plus rien ! Si j’ai de la boue dans l’œil, je verrai encore moins bien. On reconnaît l’acte créateur. Jésus fait intentionnellement référence à la création de l’homme par Dieu dans le récit de la Genèse. Et puisque la Genèse dit que Dieu crée l’homme avec la boue du sol, Jésus fait de la boue, pour recréer celui qui est abîmé. Il signifie par là qu’il est le Créateur et le Sauveur. En Jésus, Dieu vient restaurer l’humanité blessée par le péché.

Quel message pour notre Église, dans cette boue que Jésus place sur les yeux de l’aveugle ? D’abord qu’il ne faut pas avoir peur d’aller à contre-courant des idées et des méthodes du monde. Mettre de la boue sur les yeux, c’est contre-intuitif et ça ne marche pas du point de vue humain. Mais justement, nous ne sommes pas du monde. Le monde est royaume de ténèbres, redit Paul aux Éphésiens, alors que nous sommes du parti de la lumière ! Cela ne veut pas dire qu’il faut rejeter toutes les manières de faire du monde. Jésus envoie l’aveugle se laver. C’est une technique efficace d’aller à la fontaine pour se laver.

Dieu ne regarde pas comme les hommes.

Dans la première lecture, dans le premier livre de Samuel, le choix de David nous éclaire aussi. Le frère aîné à toutes les qualités aux yeux du monde, mais ce n’est pas lui que Dieu choisit comme roi. Car Dieu ne regarde pas comme les hommes. Cela ne veut pas dire que David n’a pas de belles qualités lui aussi. Il a du courage, il a vaincu Goliath. Il est serviable, puisqu’il est aux champs à veiller sur le troupeau. Il est musicien et poète. Il est beau. Retenons-en qu’il ne faut pas avoir peur d’utiliser des outils de ce monde, pour la mission de l’Église… mais qu’il ne faut pas juger notre action et sa fécondité avec les critères de ce monde. Il faut accepter d’être au service d’une mission surnaturelle.

Les catéchumènes en sont l’exemple même. La plupart d’entre eux sont venus frapper à la porte de l’Église sans aucun lien visible avec nos efforts missionnaires. Il y a l’action des hommes et l’action de Dieu. Mettre de la boue sur les yeux, c’est ce que fait le Christ. Et se laver à la fontaine, c’est ce que fait l’aveugle. Et il faut les deux. Regardons maintenant du côté de l’aveugle, c’est-à-dire les catéchumènes que Dieu veut illuminer.

Construire avec les catéchumènes

Dieu ne nous demande pas de faire une place aux catéchumènes dans nos églises. Il ne nous demande pas de nous serrer sur les bancs, pour leur faire une petite place au fond, comme on se serre au spectacle de fin d’année de l’école pour accueillir des parents arrivés en retard. Dieu ne nous demande pas de leur faire une petite place au fond de nos églises bien remplies. Regardez ce qu’il fait avec David, le petit dernier qui n’était pas là avec le reste de la famille ? Il va le chercher et il lui confie son peuple ! Je pense à ce jeune catéchumène d’Orléans, un étudiant d’origine juive qui voulait devenir chrétien. Dieu ne lui a pas dit tiens-toi tranquille au fond de l’église, il en a fait un cardinal archevêque de Paris, c’était Jean-Marie Lustiger. Je pense à ce catéchumène italien qui entre dans la cathédrale de Milan et qui en ressort évêque, alors qu’il n’était pas encore baptisé. C’était saint Ambroise. Dieu ne nous demande pas de faire une place dans l’Église pour les catéchumènes. Il leur confie l’Église. Ce n’est pas notre Église, mais la sienne. Et il la leur confie, comme il nous l’a confiée.

Nous n’avons pas à faire de la place dans l’Église pour les catéchumènes : ensemble, nous avons à construire l’Église. Ensemble, chrétiens d’hier, d’aujourd’hui et de demain, nous avons à partir en mission pour l’annonce de l’Évangile. Enfin, regardons du côté des pharisiens, c’est-à-dire de nous-mêmes.

Ne pas être comme les pharisiens

Les pharisiens dans l’évangile sont notre anti-modèle. Ils sont ce que nous risquons en permanence d’être. Il n’est pas très agréable d’être comparé aux pharisiens. Et pourtant ce sont de bons croyants ! Ils sont des croyants fidèles à l’image qu’ils ont de Dieu plus qu’à Dieu lui-même. Ils mettent beaucoup de bonne volonté à conserver ce que Moïse et les prophètes ont construit. Ils dépensent beaucoup d’énergie, comme tant de chrétiens aujourd’hui, pour conserver leurs manières de faire, héritées des générations passées, parce qu’elles ont conduit leurs aînés à Dieu. Mais ils passent à côté de Dieu et sont incapables de le reconnaître. Si Jésus a guéri cet homme dans l’évangile, ce n’est pas seulement pour lui. Tant mieux pour lui, mais c’est d’abord comme une leçon. Si Jésus a guéri cet homme dans l’évangile, c’est parce qu’il veut guérir les pharisiens. C’est parce qu’il veut nous guérir, nous, Église de France au XXIe siècle, si souvent empêtrée dans ses querelles d’un autre âge, encombrée de la gestion d’un patrimoine hérité de 1905, alourdie de structures que les siècles ont ajoutées comme le fameux mille-feuille administratif français !

Jésus veut nous rendre la vue. Et les catéchumènes de 2024 sont pour nous un signe. Le signe qu’avec eux il nous faut retrouver l’ardeur de l’évangélisation, parce que l’évangile sauve ! Il nous faut revenir au Christ. Notre paroisse vit un tournant majeur. Notre Église vit un tournant majeur. Osons ce remède surprenant que le Christ nous propose, cette boue par laquelle il veut nous recréer dans la ferveur de l’origine. Laissons-nous convertir, catéchumènes, chrétiens de fraîche date ou de longue date. Laissons-nous illuminer par Lui, pour ensemble témoigner de lui au monde. Réveille-toi, Église qui dort, pour relever le monde d’entre les morts. Le Christ t’illuminera !

Pratique

Les lecture du 4e dimanche de carême de l’année A, retenues en cas de “scrutin”, c’est-à-dire de rite pénitentiel préparatoire des catéchumènes avant leur baptême (1 S 16, 1b.6-7.10-13a ; Eph 5, 8-14 ; Jn 9, 1-41)

Tags:
ÉvangilesHomélieMesseMiracle
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement