Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi offrir un chemin de carême à son enfant ?

une-tante-menoue.jpg

Tante Menoue

Mathilde de Robien - publié le 08/02/24

Si le calendrier de l’Avent est complètement entré dans les mœurs, le chemin de carême se fait plus discret. Et pourtant, c’est un excellent support pour donner un sens aux 40 jours qui précèdent Pâques et accompagner un enfant sur le chemin du carême.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Dans quelques jours, mercredi 14 février, les chrétiens entreront en carême. Une période de 40 jours qui nous est offerte pour se convertir, se rapprocher du Christ, et préparer son cœur à la Résurrection. Le moment pour les chrétiens de se mettre plus particulièrement à l’écoute de la Parole de Dieu, de se laisser habiter par le Christ, à travers la prière, la pénitence et l’aumône. 

Un temps de grâce qui concerne aussi les plus jeunes ! Les enfants sont concernés par le carême, même s’ils ne le vivent pas tous de la même manière, ni de la même façon que les adultes. Ils sont néanmoins en mesure de choisir des petits efforts à offrir au Seigneur, adaptés à leur âge, à leur caractère et à leur maturité, qui sont autant de petits pas pour cheminer vers la joie de Pâques. Pourquoi les en priver sous prétexte qu’ils seraient trop petits ? Ils ont simplement besoin d’être soutenus. Et pour tenir sur la durée, pour matérialiser leurs efforts, pour fédérer la famille tout entière, un chemin de carême s’avère être un excellent support. Nul besoin de parcours compliqués, des chemins très simples sont proposés dans le diaporama ci-dessous, il suffit de quelques crayons, ou de gommettes, et d’un peu de persévérance !

1
Tenir dans la durée

Pour des enfants, 40 jours, c’est long ! Ils ont besoin d’être accompagnés pour ne pas abandonner les bonnes résolutions prises les premiers jours. Tout comme le calendrier de l’Avent, le chemin de carême est un rendez-vous quotidien pour faire le point, même si cela ne dure que quelques minutes ! Une manière de donner un sens à cette longue période de carême et de rappeler l’objectif final : être prêt, spirituellement, à fêter la Résurrection du Christ, la plus grande fête des chrétiens.

2
Matérialiser les efforts accomplis

L’enfant a besoin de concret, de palpable. Coller une gommette ou colorier une case d’un chemin de carême montre qu’il a été capable de poursuivre son effort et que son effort a été reconnu. Dieu ne se manifeste pas directement, certes, mais il se révèle à travers ses parents. A nous donc, parents, de demeurer attentifs aux petits gestes des uns et des autres, et d’approuver, de féliciter, ou d’encourager, par des paroles, un regard ou un sourire, un effort ou une bonne action.

3
Apprendre à relire sa journée

Chaque jour, remplir ou suivre son chemin de carême est l’occasion de s’arrêter pour relire les événements de la journée. Une méthode chère à don Bosco qu’il tenait de sa mère et qu’il appelait « le mot du soir« . Ainsi, la mère de don Bosco, Marguerite Occhiena appelée aussi « Maman Marguerite », invitait ses enfants à réfléchir, le soir, sur les faits et gestes de leur journée. Elle les habituait à la réflexion sur leurs actions, pour favoriser leur croissance spirituelle.

4
Fédérer la famille

L’avantage du chemin de carême est que toute la famille est impliquée. Personne ne fait son carême tout seul. Cela a quelque chose de joyeux. Mais cela nécessite aussi que les parents s’investissent pour éviter certains écueils : une compétition malvenue entre les frères et sœurs, un regard trop sévère, ou trop indulgent, d’un enfant sur ses propres efforts, la réduction du carême à la simple « réussite » de ses efforts ou à une course aux sacrifices, etc… Les parents sont invités à prendre leur juste place dans le carême de leur enfant afin de « freiner » les plus zélés, de soutenir les plus « tièdes » et surtout de rappeler le sens de cette démarche : être capable de petits renoncements afin de vivre davantage en « Enfant de Dieu ».

En images, dix chemins de carême, des plus simples aux plus élaborés :

Tags:
CarêmeEnfantsFamillePâques
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement