Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’effort de Carême qui va transformer vos enfants et votre vie de famille

FAMILY TREK
Partager

Le 6 mars, c’est déjà le Carême ! Vous cherchiez désespérément quel effort vous alliez pouvoir proposer à vos enfants cette année ? Ne cherchez plus ! Aleteia vous souffle une idée qui, d’une part, laissera le Christ entrer dans le cœur de vos chères têtes blondes, et d’autre part, embellira votre vie familiale.

« Remercier le Seigneur pour les cadeaux qu’Il m’a faits aujourd’hui. » Voilà l’idée. Si le Carême est avant tout marqué par la prière, le partage et la pénitence, — autant de moyens pour se rappeler les quarante jours que Jésus a passé dans le désert, — faire l’effort, chaque jour, de reconnaître en toutes choses un don de Dieu contribue aussi à se rapprocher de Lui, et à convertir nos cœurs dans l’attente de la Résurrection du Christ. Dire merci à Dieu pour les cadeaux dont Il nous comble tous les jours est tout à fait accessible aux enfants, aux adolescents, si tant est qu’ils se creusent un peu les méninges, pendant la prière du soir ou à l’heure du goûter par exemple. Cela peut être l’excellente poire qui leur a fourni un dessert, l’amitié d’un copain de classe venu jouer un après-midi ou encore le soleil qui a chauffé et éclairé leur temps de récréation.

Pratiquer, pendant quarante jours, quelques gestes de gratitude envers le Seigneur, c’est inscrire au plus profond d’eux-mêmes la preuve que Dieu existe et les aime. C’est leur apprendre à reconnaître et à goûter toutes choses que Dieu a créées et pour lesquelles ils sont invités à être reconnaissants. C’est prendre l’habitude de voir l’action de Dieu dans leur vie. Une belle leçon de catéchisme, sans en être vraiment une.

La cascade du don

Pascal Ide l’a fort bien expliqué dans son livre Puissance de la gratitude : un don engendre un autre don. Reconnaître un bienfait entraîne un acte d’amour posé en retour, envers le donateur ou envers une autre personne. Donc si votre enfant sait reconnaître un don de Dieu, il sera enclin à donner également, à faire, à sa mesure, preuve de générosité.

La gratitude envers le Seigneur peut ainsi se répercuter au sein de la cellule familiale : si chacun est plus généreux, en temps, en patience, en bienveillance, alors les relations entre frères et sœurs, entre parents et enfants, ne seront que plus belles. Sans compter que la gratitude génère une hormone, la sérotonine, hormone du bien-être, qui distille, sur le long terme, un sentiment de bonheur. Alors adieu tensions, énervements et disputes, et bon, saint et généreux Carême !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]