Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 03 mars |
Saint Guénolé
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le Nicaragua expulse 15 prêtres et deux évêques vers le Vatican

biskup Rolando Alvarez z Nikaragui

STRINGER/AFP/East News

Mgr Rolando Alvarez.

Agnès Pinard Legry - publié le 15/01/24

À la suite d’un accord entre le gouvernement de Daniel Ortega et le Saint-Siège, une dizaine de prêtres, deux évêques, dont Mgr Rolando Alvarez, et plusieurs séminaristes ont été expulsés. Ils ont quitté le Nicaragua et ont été envoyés vers Rome, a affirmé le gouvernement du Nicaragua dimanche 14 janvier.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Joie et soulagement. Le gouvernement nicaraguayen a annoncé dimanche 14 janvier avoir libéré deux évêques, une dizaine de prêtres et quelques séminaristes, et les avoir envoyés vers Rome. Parmi eux Mgr Rolando Alvarez, l’évêque de Matagalpa. Âgé de 57 ans, il avait été arrêté en août 2022 et condamné en février 2023 à 26 ans de prison. En octobre, lors de la libération et du renvoi vers le Vatican de 12 autres prêtres, Mgr Alvarez avait indiqué préférer rester en prison à l’exil. Parmi les personnes libérées figurent également Mgr Isidoro Mora, évêque du diocèse de Siuna arrêté fin décembre 2023 ainsi que treize autres prêtres également arrêtés fin décembre, selon les médias nicaraguayens et des opposants en exil.

Début janvier le pape François, qui avait qualifié le gouvernement Ortega de « dictature grossière », avait dit suivre « avec une profonde préoccupation » le sort de ces prêtres arrêtés aux alentours de Noël. La présidence nicaraguayenne a indiqué dans un communiqué que les religieux libérés « ont déjà été reçus par les autorités du Vatican, conformément aux accords de bonne foi et de bonne volonté, qui cherchent à promouvoir la compréhension et à améliorer la communication entre le Saint-Siège et le Nicaragua, pour la paix et le bien ».

L’Église au centre des persécutions

Au pouvoir depuis 2007, Daniel Ortega a été réélu en 2021 après un scrutin extrêmement controversé. Dès 2018, l’Église catholique fut considérée par le gouvernement comme un soutien majeur à l’opposition après avoir appelé à la cessation des violences et abrité des manifestants dans les églises. Depuis, de nombreux actes d’intimidation et de vexation contre les catholiques au Nicaragua ont été recensés : expulsions de communautés religieuses et de prêtres ou d’évêques, à l’image de Mgr Alvarez, fermeture d’universités catholiques, interdiction des processions… à tel point que le Nicaragua est entré pour la première fois dans l’Index mondial de persécution 2023 de l’ONG protestante « Portes Ouvertes ». L’Amérique latine devient ainsi la région du monde où la persécution des chrétiens augmente le plus en 2023. Selon l’avocate Martha Molina, exilée aux États-Unis, 176 prêtres et religieux ont depuis 2018 été expulsés, bannis ou interdits d’entrée au Nicaragua, où près de la moitié des 6,3 millions d’habitants sont catholiques. 

[EN IMAGES] 2023, nouvelle année de persécutions des chrétiens :

Tags:
Nicaragua
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement