Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

15 chrétiens meurent chaque jour dans le monde, victimes de persécutions

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Manifestation Pakistan

A Majeed / AFP

Cécile Séveirac - publié le 18/01/23

Un rapport annuel présenté mardi 17 janvier 2023 par l’ONG protestante Portes Ouvertes dénonce une intensification sans précédent de la persécution contre les chrétiens, toutes Églises confondues. Elle déplore également une expansion de la persécution dans plusieurs nouvelles zones géographiques.

C’est une année plus noire que jamais pour les chrétiens du monde. 360 millions d’entre eux ont été victimes de persécutions entre le 1er octobre 2021 et le 30 septembre 2022, soit un chrétien sur sept. Un bilan glaçant dressé par l’organisation protestantes Portes Ouvertes le 17 janvier 2023, dans son dernier Index mondial de persécution des chrétiens, qui répertorie 76 pays fortement persécutés et concerne toutes les confessions chrétiennes (catholiques, orthodoxes, protestants, baptistes, évangéliques, pentecôtistes, etc.).

Une rétrospective inquiétante 

Une véritable descente aux enfers décrite à l’aide de chiffres alarmants. Ainsi, 5.621 chrétiens ont été tués en 2022 soit 15 par jour. L’ONG a aussi comptabilisé 4.542 détenus en raison de leur foi chrétienne contre 4.277 en 2021. Par ailleurs, 5.259 chrétiens ont été enlevés ou séquestrés, contre 3.829 l’année précédente. Seule éclaircie, si tant est que l’on puisse parler ainsi, les sanctuaires font moins souvent l’objet d’attaques, de destructions ou de fermetures massives : 2.110 actes recensés en 2022 contre 5 110 en 2021.

Onze pays sont répertoriés par Portes Ouvertes comme subissant une persécution “extrême”. En tête de liste, on trouve la Corée du Nord, la Somalie, le Yémen, l’Erythrée, la Libye et le Nigéria. Au total, la persécution a augmenté de 22% en 10 ans. L’Index 2023 de persécution connaît ainsi une légère croissance de 0,7% par rapport à 2022. 

Index-mondial-persecution-chretiens-Portes-OUVERTES.jpg

1Une bascule de la violence en Afrique

Les chrétiens du continent africain font face, impuissants, à la montée inexorable de la violence islamiste. Le Nigéria, la Somalie et le Soudan, ainsi que la Libye et l’Erythrée sont tous les cinq dans la liste des onze pays les plus persécutés du monde. Le Nigeria remporte une fois de plus ce triste palmarès. Bien que placé sixième, il représente à lui seul 89% des chrétiens tués. Sur les 5.621 chrétiens tués en 2022, 5.014 l’ont été dans ce pays. Le père Isaac Achi, prêtre catholique tué dimanche 15 janvier dans son presbytère, en est l’illustration la plus récente. Autre sinistre record détenu par le Nigeria, celui des enlèvements, qui ont concerné 4.726 chrétiens nigérians. Si la montée en puissance de réseaux islamistes tels que Boko Haram ou l’État islamique en Afrique de l’Ouest est en grande partie responsable de ces exactions, les Peuls sont aussi hautement impliqués dans ce qui s’apparente à un génocide. Les femmes sont régulièrement violées, séquestrées et transformées en esclaves sexuels. 

2Autoritarisme et nationalisme en Asie

En Asie, les persécutions et discriminations montent en flèche. La Corée du Nord occupe ainsi la première place du classement général réalisé par Portes Ouvertes. La dictature de Kim Jong-un décroche un glaçant 98/100 points dans le degré de persécution. Par des lois visant spécifiquement les chrétiens, le régime expédie ces derniers dans des “camps de travail”, ou les tue sans autre forme de procès. En Chine, 22.000 églises ont été fermées par le gouvernement depuis 2015 sans réouverture aucune. Le but est de forcer les chrétiens à rejoindre les églises “patriotiques”, agréées par le pouvoir.

Les chrétiens d’Inde enfin, font face à une déferlante de nationalisme religieux. L’arrivée au pouvoir du BJP, parti nationaliste hindou, fait de la conversion au christianisme un crime. À l’instar de la loi “anti-blasphème” au Pakistan, les lois anti-conversion sont de plus en plus adoptées par les Etats indiens et entraînent un nombre exponentiel de détentions arbitraires. La période référencée dénombre plus de 1.700 chrétiens emprisonnés pour ce motif.

3Exode et effacement des chrétiens au Moyen-Orient

Le Moyen-Orient, berceau du christianisme, n’échappe en rien à ce sinistre bilan. Véritable plaie ouverte, cette région subit encore les ravages du totalitarisme islamiste imposé par Daesh. Le nombre de chrétiens diminue drastiquement, poussés à fuir à la fois pour leur sécurité et pour des raisons économiques. Rien qu’en Irak, on observe un rythme frénétique du déplacement des populations chrétiennes : près de 20 familles par mois sont contraintes de quitter leur pays. 

4En Amérique Latine, les Églises sous pression

De nombreux pays d’Amérique latine sont également concernés par une hausse de la persécution. Le Nicaragua entre pour la première fois dans les 50 pays de l’Index mondial. La vie ecclésiale y est fortement entravée par le gouvernement Ortega, qui exerce une répression impitoyable sur les catholiques, notamment le clergé, à l’image de Mgr Alvarez arrêté en août 2022. L’Amérique Latine devient ainsi la région où la persécution des chrétiens augmente le plus en 2023.

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
ChrétiensChrétiens d'OrientPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement