Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 29 mai |
Sainte Ursule Ledochowska
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Nicaragua : des religieuses arrêtées et expulsées par le gouvernement

NICARAGUA

Fraternidade O Caminho

La rédaction d'Aleteia - publié le 04/07/23

Des religieuses de la Fraternité des Pauvres de Jésus-Christ au Nicaragua ont été arrêtées le dimanche 2 juillet à León (ouest du pays) par la police sandiniste. Expulsées, elles sont désormais au Salvador, où elles poursuivent leur mission en sécurité.

C’est une énième attaque du gouvernement Ortega contre la communauté catholique du Nicaragua. Le 2 juillet, les sœurs de la Fraternité des Pauvres de Jésus-Christ ont été expulsées par le gouvernement de Daniel Ortega. Elles se préparaient à quitter le Nicaragua dans les prochains jours car le ministère de l’Intérieur n’avait pas renouvelé leur permis de séjour. Une information diffusée par Martha Patricia Molina, auteur du rapport Nicaragua : Une église persécutée, publié le 4 mai 2023. Sur les réseaux sociaux, cette dernière affirme ainsi :

La police sandiniste est entrée hier à minuit dans la maison des Sœurs de la Fraternité des Pauvres de Jésus-Christ, alors qu’elles allaient quitter le pays sous peu. Elles ont été emmenées vers une destination inconnue. Nous ne savons rien d’elles. J’espère qu’ils respecteront leur vie et leur intégrité.

Au service du pauvre

Les religieuses, de nationalité brésilienne, étaient présentes au Nicaragua depuis 2016 et vivaient dans la ville de León, située à l’ouest du pays. Elles étaient au service des personnes démunies de la ville auxquelles elles fournissaient vêtements, nourriture et soutien spirituel. Peu de temps après, les religieuses ont elles-mêmes confirmé cette information, avant d’indiquer leur envoi en mission au Salvador où elle sont désormais en sécurité. “Nous tenons à exprimer notre gratitude pour les sept années de mission sur les terres du Nicaragua, nous remercions l’accueil de l’Église et du peuple pendant cette période (…) Nous tenons à remercier tous les consacrés, fidèles, jeunes, bienfaiteurs et amis qui ont bâti avec nous cette mission et permis d’amener le Christ aux pauvres. Nos sœurs ont été envoyées à la mission El Salvador. Que Dieu vous bénisse tous !”

Des actes d’hostilité fréquents

Au Nicaragua, l’Église catholique est considérée par le pouvoir comme le soutien majeur des opposants politiques au régime Ortega. Les catholiques subissent depuis l’arrivée au pouvoir de Daniel Ortega et de son épouse de nombreuses attaques. Communautés religieuses expulsées, prêtres contraints à l’exil, processions interdites, fermeture d’universités catholiques et d’organisations non gouvernementales… L’étude publiée le 4 mai 2023 par l’avocate Martha Patricia Molina recense 529 actes d’hostilité commis contre l’Église catholique au Nicaragua depuis 2018 et plus de 3.000 activités religieuses interdites. Cette hausse exponentielle des actes anti-catholiques a fait entrer pour la première fois le Nicaragua dans l’Index mondial de persécution 2023 de l’ONG protestante « Portes Ouvertes ». L’Amérique Latine devient ainsi la région du monde où la persécution des chrétiens augmente le plus en 2023.

En 2022, les sœurs missionnaires de la Charité avaient déjà été contraintes à l’exode, suivies par de nombreux prêtres et notamment Mgr Alvarez, évêque de Matagalpa. Mi-avril, les dominicaines de l’Annonciation avaient elles aussi été conduites de force à la frontière.

Tags:
Nicaragua
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement