Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 février |
Saint Nestor de Pamphylie
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

À Notre-Dame de l’Heure de Mossoul, une messe pour célébrer la victoire de la Vie

©UNESCO-0.jpg

Unesco

Notre Dame de l'Heure à Mossoul.

Cécile Séveirac - publié le 31/12/23

À Mossoul, l'église du couvent Notre-Dame de l'Heure continue de panser ses plaies. Lundi 1er janvier, à l'occasion de la fête de Marie Mère de Dieu, les dominicains d'Irak célèbrent la messe dans cet édifice qui se relève progressivement de la guerre. Un symbole d'espérance, et surtout, une promesse de Vie.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Paris n’a pas le privilège des cathédrales qui renaissent. À Mossoul aussi, après des années de désolation, les blessures cicatrisent : lentement, l’église du couvent Notre-Dame de l’Heure revient à la vie. Le 1er janvier, les dominicains en Irak célébreront une messe à Notre-Dame de l’Heure à l’occasion de la fête de Marie Mère de Dieu. Une façon on ne peut plus symbolique de commencer la nouvelle année, et une étape forte alors que se poursuit la reconstruction de l’église.

Lorsque l’État Islamique s’est emparé de la ville de Mossoul, le couvent a un temps été utilisé comme quartier général des islamistes, servant tour à tour de tribunal, de prison et de centre de formation. « Notre-Dame de l’Heure va retrouver sa vocation de sanctuaire. Elle qui avait été transformée en lieu de violences, elle redevient un lieu de vie, comme la Vie a pris chair en la Vierge Marie« , déclare à Aleteia Olivier Poquillon, frère dominicain en charge des travaux. « Cette messe est une magnifique occasion de rassemblement. Ce jour où nous célébrons la mère du Sauveur rappelle que la vie est plus forte que la mort. C’est un moment particulièrement fort après toute la souffrance subie ici », poursuit-il. Loin de tout triomphalisme, cette messe du 1er janvier montre que « Marie ne nous laisse jamais tomber, elle est avec nous ‘maintenant, et à l’heure de notre mort’ : c’est ce que nous rappelle Notre-Dame de l’Heure. Elle est la lumière au cœur de la nuit. »

La messe rassemblera les frères, sœurs et laïcs de l’Ordre des prêcheurs dominicains, dont la présence en Orient est millénaire. En Irak, les dominicains sont présents à Bagdad, Qaraqosh, ou encore Erbil, où ils entretiennent des liens particulièrement étroits avec la communauté chrétienne sur place. C’est donc aussi, pour cette communauté, « une exhortation à poursuivre la mission qui nous a été confiée », rappelle le frère Olivier.

Un lien étroit avec la France

Notre-Dame de l’Heure de Mossoul est un symbole majeur du lien étroit entre la France et les chrétiens d’Orient. C’est en 1856 que huit frères dominicains furent envoyés à Mossoul par la Province de France, succédant ainsi aux Italiens présents depuis 1750. Ils y édifièrent l’église latine entre 1860 et 1873, période pendant laquelle l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, signifia elle-même la grande proximité de la France avec l’Irak en offrant le clocher de l’église. La célèbre horloge qui donna pour la première fois l’heure à toute la ville de Mossoul fut quant à elle financée par le gouvernement français. Aujourd’hui encore, l’église porte en son sein la marque de la France : ses trois cloches, nommées après les archanges Gabriel, Raphaël et Michel, ont été fondues dans la Manche. Elles ont sonné le 7 mars 2023, après avoir été réduites au silence par la guerre pendant sept ans.

Si le point final des travaux était espéré en septembre 2023, le chantier subit quelques retards. Le sol de l’église et de la cour ont été refaits, les vitraux en partie posés, et le maître autel réinstallé. Un peu moins d’un an auparavant, le 20 décembre 2022, les ouvriers irakiens accrochaient de nouveau les grandes croix de métal arrachées par Daesh sur les dômes de Notre-Dame de l’Heure. « Cela prend du temps », reconnaît frère Olivier, « mais c’est comme tout processus de cicatrisation. Notre-Dame de l’Heure panse ses plaies. »

Tags:
Chrétiens en IrakÉglisemossoulPatrimoine
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement