Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 février |
Saint Romain
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le nouveau président Javier Milei invite le pape François en Argentine

Javier Milei, Argentine

LUIS ROBAYO / AFP

Javier Milei, élu président de l'Argentine le 19 novembre 2023.

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media - publié le 22/11/23

Élu président de l'Argentine le 19 novembre 2023 avec 56% des suffrages, Javier Milei s'est entretenu au téléphone avec le pape François. Il l'a invité à venir visiter son pays natal.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Fraîchement élu président de l’Argentine le 19 novembre 2023 avec 56% des suffrages, Javier Milei a reçu un appel du pape François. Le nouveau président se trouvait en pleine interview télévisée lorsque le Pape a appelé aux alentours de midi, heure de Buenos Aires. L’échange entre le chef de l’Église catholique et le chef de l’État argentin a duré environ huit minutes, au cours desquelles Javier Milei a invité François à venir en Argentine, son pays natal. « Javier remercie le souverain pontife pour ses paroles (…) Nous espérons recevoir votre visite très prochainement », a précisé le service presse de la Présidence argentine le 21 novembre.

Cette invitation relance l’hypothèse d’une visite pontificale en Argentine en 2024, pour laquelle François avait reçu une invitation des évêques au début du mois. Cet échange, tout à fait informel et loin des conventions habituelles imposées par la diplomatie, a été possible grâce à l’amitié entretenue entre un proche de Javier Milei et l’ophtalmologue Fabio Bartucci, qui avait opéré le Pape de la cataracte en 2019. Ce dernier se rendra dans les prochains jours à Buenos Aires afin de remettre à Javier Milei un chapelet de la part du Pape. Lors de l’entretien téléphonique, Javier Milei a par ailleurs assuré au Pape avoir conscience du fait qu’il doit affronter « un défi important pour combattre la pauvreté et l’indigence », et qu’il compte notamment améliorer le système éducatif. François l’a quant à lui félicité pour sa victoire électorale et l’a invité à agir avec « sagesse et courage ». « Le courage ne me manque pas, et la sagesse, je suis en train d’y travailler », lui aurait répondu le président élu, selon La Nacion.

Cet échange cordial intervient après une campagne mouvementée et particulièrement agressive à l’égard du pape François. Javier Milei avait ouvertement traité le Pape de « fils de p*** « et de « communiste » et avait également reproché à François de se situer « du côté des dictatures sanglantes » cubaine et vénézuélienne. Le candidat avait ensuite présenté des excuses lors d’un débat télévisé, certainement grâce à Eduardo Eurnekian, le patron de l’entreprise Corporacion América pour laquelle Javier Milei avait travaillé. Cet entrepreneur d’origine arménienne, très impliqué dans la dialogue interreligieux à Buenos Aires, avait collaboré à la visite du pape en Arménie en 2016. 

Une tournée latino-américaine en 2024 ?

Tout au long de sa campagne, Javier Milei a plaidé pour un agenda ultra-libéral prônant notamment la suppression de nombreux ministères, de la Banque centrale, de la monnaie nationale et des aides sociales, et pariant sur la liberté d’entreprendre comme moteur du développement économique. Cet économiste, élu député en 2021, a connu une ascension politique fulgurante en capitalisant sur la colère du peuple face aux élites, dans un pays marqué par une inflation à 140% sur un an et à une explosion du taux de pauvreté, touchant plus de 40% de la population.

Depuis son élection à la tête de l’Église catholique, le pape François ne s’est quant à lui jamais rendu en Argentine, craignant un risque de récupération politique. Cela ne l’a toutefois pas empêché de rencontrer un certain nombre de représentants argentins. Sa venue en Argentine pourrait être suivie ou précédée de celle de l’Uruguay, pays avec lequel le Pape entretient un lien fort.

Tags:
ArgentinePape FrançoisPolitique
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement