Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 11 décembre |
Saint Damase Ier
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Quatre Français à la table du pape François

Pope Francis attends a lunch at the Paul VI hall for the World Day of the Poor in The Vatican

Antoine Mekary | ALETEIA

Camille Dalmas - publié le 19/11/23

"Il fallait voir le grand sourire du pape François". Ils s’appellent Danièle, Christophe, Mario et Jean-Claude, et ces membres de l’association Fratello ont représenté la France lors des festivités de la VIIe Journée mondiale des pauvres, organisées autour de François ce dimanche 19 novembre.

Au départ, chacun devait participer à cette Journée mondiale des pauvres localement. Mais une dizaine de jours avant l’événement, qui se tient chaque 33e dimanche du temps ordinaire depuis 2017 et a eu lieu dimanche 19 novembre, l’association Fratello a été contactée par le dicastère pour l’Évangélisation, qui leur a proposé de venir participer à la grande fête organisée au Vatican. Une reconnaissance du rôle discret mais décisif qu’a joué l’association française dans la création de cette journée mondiale. 

En 2016, elle avait inspiré un pèlerinage des sans-abris à Rome, à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde. Puis quelque 4.000 personnes défavorisées avaient participé à la première journée mondiale au Vatican en novembre 2017. Quatre ans plus tard, Fratello était encore présent quand le Pape s’était déplacé à Assise dans le cadre de la 5e édition de cette Journée et avait retrouvé 500 personnes démunies venues d’Italie et d’Europe. 

Une expérience « magnifique »

Montée au dernier moment, l’expédition romaine pour cette VIIe édition a permis à quatre ‘fratelli’, Danièle, Christophe, Mario et Jean-Claude, de venir passer un week-end dans la ville éternelle avec trois accompagnateurs. Une expérience « magnifique », témoigne Danièle, une Clermontoise qui fait partie d’une colocation solidaire de l’association Lazare dans la cité auvergnate.

Après avoir pris l’avion, ils se sont baladés dans la capitale italienne samedi et ont visité notamment la basilique Sainte-Marie Majeure et l’église Saint-Louis des Français. Puis, dimanche matin, les ’fratelli’ se sont rendus dans  à la basilique Saint-Pierre pour participer à la messe de la Journée mondiale des pauvres.  Danièle, Mario et Christophe ont apporté des offrandes jusqu’au pape pendant l’offertoire. « On l’a vu de très près », se réjouit Christophe en regardant inlassablement toutes les photos qu’il a prises avec son téléphone portable. 

Un repas avec 1.250 invités

Puis est venu le grand moment pour Jean-Claude, qui a lu une intention de prière. « Je suis passé entre un Chinois et une Coréenne. Et je n’ai pas eu peur », assure-t-il, ne parvenant pas à masquer sa fierté. À la fin de la messe, ils ont pu saluer le Pape, venu à leur rencontre. 

Après la messe, tous se sont dirigés vers la Salle Paul VI du Vatican, pour un déjeuner avec 1.250 autres invités, et en présence du pape. Le menu du jour était préparé et offert par les équipes de l’Hôtel Rome Cavalieri (Groupe Hilton) : des cannellonis à la ricotta, aux épinards et au parmesan, des boulettes de viande sautées et servies dans un coulis de tomate, un gros tiramisu – particulièrement apprécié par Jean-Claude – et des petits fours.

Pendant tout le repas, ils ont pu observer François, placé à une table centrale, sans pouvoir pour autant l’approcher en raison de la foule. Mais ils ont tous pu constater sa joie et son grand sourire. Après plus d’une heure festive pendant laquelle ils ont partagé leur repas avec des Italiens au son d’un orchestre venu leur jouer des chansons populaires, ils ont dit adieu au Pape. « C’était bon et beau », conclut Mario, avant d’aller raconter son aventure à ses camarades à l’occasion d’une grande visioconférence rassemblant plus d’une dizaine de pays membres de la grande ‘famille’ Fratello.

Journée mondiale des pauvres : le Pape à table avec 1.200 pauvres

Tags:
FratelloPape FrançoisPauvreté
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement