Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Quand les filles de sainte Zélie lui donnaient du fil à retordre

PATIENCE

christinarosepix | Shutterstock

Cecilia Pigg - publié le 04/10/23

Sainte Zélie Martin a eu les mêmes problèmes que la plupart des mères de famille. Les luttes dont elle parle dans ses lettres peuvent donc encourager à tenir bon.

Sainte Zélie avait les mêmes problèmes que la plupart des mamans :  ses lettres en témoignent ! Elle aussi était confrontée à des enfants têtus, des enfants qui n’écoutaient pas toujours, des enfants qui procrastinaient, des enfants qui tombaient malades…

Dans l’une de ses lettres à sa belle-sœur, elle raconte à quel point, un matin, elle a été frustrée de voir ses filles ne pas se préparer et s’habiller rapidement. La famille devait se rendre à la gare pour rencontrer un proche qui venait leur rendre visite mais les filles n’étaient pas prêtes à temps et n’avaient donc pas pu y aller. Zélie écrit à la suite de cette journée : 

« Je me suis sentie très mal que les filles ne soient pas allées saluer leur oncle. C’était leur faute. Je leur ai dit plusieurs fois de s’habiller à l’avance, mais elles n’étaient pas prêtes à temps. »

Des enfants qui n’étaient pas toujours sages

En lisant les lettres de sainte Zélie à ses filles et ses sœurs, on découvre qu’elle faisait face à de nombreuses difficultés parentales, comme n’importe quelle autre maman. Pour elle aussi, l’éducation de ses filles n’a pas toujours été facile – alors qu’elles sont saintes ! Savoir cela devrait certainement rassurer de nombreuses mamans ! 

Comme chaque maman, Zélie aussi était souvent inquiète quand ses enfants tombaient malades. Un jour, elle écrit à sa fille aînée Pauline : 

« Thérèse est toujours malade, la pauvre petite, et on la gâte pour le moment pour ne pas la faire pleurer parce qu’elle souffre beaucoup. Elle a toujours de la fièvre. J’étais très inquiète ce matin, mais je le suis moins maintenant car j’ai remarqué qu’elle a une grosse dent prête à sortir. Ses gencives sont très enflées et il est certain que c’est ce qui cause la fièvre ».

Sainte Zélie devait également faire face à des enfants qui n’écoutaient pas toujours ses demandes. Dans une lettre, elle écrit qu’un jour sa fille Marie, pour faire dîner la petite Thérèse, lui avait raconté une longue histoire. 

« Voyant que l’histoire ne se terminait pas et que la petite continuait à manger, j’ai dit à Marie : “Ne lui en donne pas plus. J’ai peur qu’elle ne soit malade”. J’étais occupée à mon bureau et je n’ai pas vu ce qui s’est passé. Marie a ignoré ma recommandation. Alors, vers minuit, la petite était malade et je l’ai tenue dans mes bras pendant une heure ».

Sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Sainte Zélie dirigeait aussi une entreprise de dentelle très prospère depuis son domicile. Elle contribuait ainsi à faire vivre la famille mais cela l’occupait beaucoup et la rendait souvent inquiète. Chaque maman cherche constamment le bon équilibre entre le travail et la famille, et cela est particulièrement difficile lorsque vos enfants font savoir qu’ils n’apprécient pas que vous travaillez !

Sainte Zélie écrit à ce sujet : 

« Ce n’est pas le désir d’amasser une grande fortune qui me motive, car j’ai plus que ce que j’ai toujours voulu. Mais je pense que ce serait insensé de ma part de quitter cette entreprise avec cinq enfants à élever. Je dois aller jusqu’au bout pour eux et je me vois face à un dilemme. J’ai des employés et je n’ai pas de travail à leur donner, alors que d’autres entreprises se portent très bien.

La pauvre Marie en est bien malheureuse. Elle maudit la dentelle d’Alençon et déclare qu’elle préférerait vivre dans un grenier plutôt que de faire fortune au même prix que moi. Je ne pense pas qu’elle ait tort ! Je me dis souvent que si j’avais fait la moitié de tout ça pour gagner le paradis, je pourrais être une sainte canonisée ! »

Ah, si elle avait su ! Sainte Zélie, priez pour chaque maman, afin qu’elles œuvrent et recherchent sans cesse la grâce d’élever des saints comme vous l’avez fait ! 

Des citations inspirantes de sainte Zélie Martin sur la maternité :

Tags:
Enfantslouis et zelie martinMaternitéThérèse de Lisieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement