Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 25 juillet |
Saint Jacques le Majeur
home iconSpiritualité
line break icon

L’habitude que Zélie Martin avait prise le premier vendredi de chaque mois

@Sanctuaire Louis et Zélie d'Alençon

Louis et Zélie Martin, et leurs cinq filles.

Lauriane Vofo Kana - Publié le 22/07/21

Pour nourrir sa foi, sainte Zélie Martin, la maman de Thérèse de Lisieux, avait pris l'habitude de se rendre coûte que coûte à la messe le premier vendredi de chaque mois et de consacrer sa journée au Sacré-Coeur de Jésus.

Sainte Zélie Martin et sainte Marguerite-Marie Alacoque ont vécu à près de deux siècles d’écart et n’ont pas grand chose en commun. Pourtant, la spiritualité de la seconde a beaucoup inspiré la première. En effet, avec son mari Louis, Zélie Martin avait une dévotion particulière au Sacré-Cœur de Jésus, celui-là même qui a révélé son cœur brûlant d’amour pour tous les hommes à Marguerite-Marie Alacoque. Et pour approfondir leur foi, Louis et Zélie consacraient le premier vendredi de chaque mois à la dévotion au cœur du Christ. Le couple s’organisait même pour participer à la messe ce jour-là : « Tout comme Marie et naturellement Louis, je ne manque jamais de communier tous les premiers vendredi du mois, qu’importe les difficultés qui s’accumulent ce jour-là. » Quitte donc à opter pour une messe qui n’est pas célébrée à leurs horaires de prédilection.

Un zèle communicatif

Son amour pour le Sacré-Cœur est tellement intense que même en phase terminale de son cancer, Zélie insiste pour se rendre à la messe. Marie Martin, sa fille aînée, le raconte à sa tante et à son oncle dans une lettre datée d’août 1877 . « Vendredi dernier au matin, maman s’est rendue à la messe de 7 heures parce que c’était le premier vendredi du mois. Papa l’a aidée parce que sans lui, elle n’aurait pas pu le faire. En arrivant à l’église, elle a reconnu qu’elle n’aurait jamais pu ouvrir la porte si quelqu’un ne l’avait accompagnée. »

L’éducation de Zélie et de sa sœur auprès des religieuses du Sacré-Cœur à Picpus (Alençon) a certainement éveillé la future sainte à cette dévotion au Cœur de Jésus. En tout cas, Zélie et Louis ont veillé à transmettre à leurs filles cette affection au Sacré-Coeur de Jésus. Lorsque Marie-Louise, leur aînée, devient religieuse chez les visitandines, elle prend d’ailleurs le nom de Sœur Marie du Sacré-Cœur.

Tags:
dévotionlouis et zelie martinsacre coeur
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement