Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Le trésor de Notre-Dame de Paris sera exposé au Louvre à l’automne

TRESOR-NOTRE-DAME-MUSEE-DU-LOUVRE.

Musée du Louvre I Montage Aleteia

Plus de 120 œuvres du trésor de Notre-Dame seront exposées au musée du Louvre à l'automne.

Agnès Pinard Legry - publié le 27/07/23

Le musée du Louvre va accueillir du 18 octobre 2023 au 29 janvier 2024, l’exposition "Le trésor de Notre-Dame de Paris. Des origines à Viollet-Le-Duc". Objets et vêtement liturgiques, reliquaires, livres manuscrits… Quelque 120 œuvres vont ainsi être exposées avant de rejoindre la sacristie de Notre-Dame lors de sa réouverture.

Quand on évoque la splendeur de Notre-Dame, on pense bien évidemment à son architecture, ses vitraux, son histoire et son rayonnement. Mais cette splendeur tient aussi beaucoup à son trésor, un ensemble d’objets précieux et d’objets d’art sacré tels que des vêtements sacerdotaux, des reliquaires, des livres etc. Un trésor qu’il va être possible d’admirer de près du 18 octobre 2023 au 29 janvier 2024 au musée du Louvre dans le cadre d’une exposition inédite, “Le trésor de Notre-Dame de Paris. Des origines à Viollet-Le-Duc”. Plus de 120 œuvres seront ainsi exposées avant de rejoindre la sacristie néogothique de la cathédrale pour sa réouverture.

Les premiers témoignages de son trésor remontent au VIe siècle. Au IXe siècle, de prestigieuses reliques accroissent l’aura de la cathédrale et la renommée du trésor, alors confié à un chapitre de chanoines : les reliques de saint Marcel, l’un des premiers évêques de Paris au IVe siècle, y sont transférées pour échapper aux invasions normandes. “Vers 1160 Maurice de Sully entreprend la construction de la nouvelle cathédrale et à partir du XIIIe siècle, un bâtiment, qui communique directement avec le chœur de la cathédrale abrite le trésor”, précise le musée du Louvre. Mais les événements historiques conduisent, dans les siècles suivants, à la disparition de ce trésor médiéval, “à l’exception de quelques livres enluminés et d’un vase antique en agate sculpté offert par la reine Isabeau de Bavière en 1425 et acquis plus tard par le peintre Pierre Paul Rubens (1557-1640)”.

Brillamment reconstitué dès le XIXe siècle

Anéanti sous la Révolution française, le trésor de Notre-Dame est ensuite reconstitué au XIXe siècle et se développe encore avec Viollet-le-Duc sous le Second Empire. S’il est célèbre aujourd’hui pour les reliques insignes qu’il abrite, notamment celles de la Couronne d’épines et du Bois de la Croix, le trésor l’est aussi “pour la splendeur des chefs-d’œuvre de l’orfèvrerie française rassemblés au XIXe siècle, notamment ceux qui furent conçus par Eugène Viollet-le-Duc, témoins exceptionnels de l’histoire de la cathédrale et de l’histoire de France.”

Outre la splendeur des objets exposés, l’intérêt de cette exposition tient aussi à son aspect historique. “Plusieurs œuvres nous sont parvenues, permettant en effet de retracer en partie la longue histoire du trésor depuis les temps mérovingiens”, souligne encore le musée du Louvre. Une belle occasion donc d’entrevoir cette richesse en partie disparue, “comparable à celle des plus éblouissants objets créés pour Notre-Dame au XIXe siècle”.

[EN IMAGES] Le trésor de Notre-Dame :

Tags:
Art sacréLouvreNotre-Dame de Paris
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement