Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Saint Éric
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le futur mobilier liturgique de Notre-Dame enfin dévoilé

CHOEUR-07_MISE_EN_SITUATION_DU_PROJET_D_AUTEL_PAR_GUILLAUME_BARDET_┬®_Guillaume_Bardet.jpg

Guillaume Bardet

Agnès Pinard Legry - publié le 23/06/23

Le diocèse de Paris a dévoilé ce vendredi 23 juin le nom de l’artiste choisi pour réaliser les principaux éléments du mobilier liturgique de Notre-Dame de Paris : l’autel, le tabernacle, l’ambon, le baptistère et la cathèdre. Il s’agit de Guillaume Bardet, connu notamment pour son installation au couvent dominicain Sainte-Marie-de-La-Tourette (Rhône).

Qui façonnera le nouvel autel de Notre-Dame ? Le diocèse de Paris a mis un terme au suspens ce vendredi 23 juin en dévoilant le nom de l’artiste retenu parmi les 69 candidats et les cinq finalistes annoncés en janvier. Il s’agit du sculpteur et designer Guillaume Bardet qui aura la charge de réaliser les cinq éléments principaux du mobilier liturgique de la cathédrale : l’autel, le tabernacle, le baptistère, l’ambon et la cathèdre. “J’ai choisi de les réaliser en bronze”, précise ce dernier. “Cette idée m’est venue lors de la visite de Notre-Dame. Quelques murs avaient déjà été nettoyés et j’ai été frappé par la lumière, la blondeur de la pierre ! ça a été une évidence pour moi. Pour que le mobilier existe très simplement mais de manière immuable, il fallait du bronze.” Un mobilier aux lignes épurées donc.

Grande nouveauté, le baptistère se situera à l’entrée de la cathédrale. “Il sera situé à l’intérieur juste après le portail du jugement dernier », précise le recteur de Notre-Dame, Mgr Ribadeau-Dumas. « L’eau est un signe d’entrée dans la Vie par le baptême.” “Le cahier des charges imposait qu’il ait un couvercle, j’en ai donc imaginé un qui conserve néanmoins cette idée d’eau”, souligne Guillaume Bardet. “En parallèle, je l’avais imaginé au début avec trois pieds mais afin de mieux faire le lien avec le reste du mobilier j’ai imaginé une forme de coupe.”

“Cette vie du baptême, rappelle le recteur de la cathédrale, nous conduit ensuite à l’autel situé à la croisée des transepts.” Celui imaginé par Guillaume Badret est, par définition, bien différent de l’autel du sculpteur Jean Touret partiellement abîmé par les chutes de pierre lors de l’incendie. “Il s’agit d’un équilibre entre la dimension sacrificielle de l’autel et la dimension chaleureuse qu’est celle d’une table, évoquant le dernier repas du Christ”, explique le sculpteur. “La pierre du sacrifice s’évase ainsi pour devenir la table du repas eucharistique.” À noter ici que l’ensemble des offices seront désormais célébrés au cœur de la cathédrale sur cet autel.

13_tabernacle-ouvert-mise-en-situation_┬®-Guillaume-Bardet.jpg
Le tabernacle.

Le tabernacle se situera quant à lui sur l’autel de Viollet-le-Duc. Côté gauche, c’est-à-dire au nord, la cathèdre, le siège de l’évêque, sera installée avec une dorme évoquant une flèche qui s’élève vers le Ciel. L’ambon, là où seront lues les lectures, sera quant à lui à droite, côté sud, au pied de la statue de la Vierge à l’Enfant. «C’est la première pièce qui m’est venue », indique Guillaume Bardet. « Il évoque le Tau », une croix en forme de « T » char à saint François d’Assise. « Le haut de l’ambon a également la forme d’un grand livre ouvert », reprend encore le sculpteur.

Comme le rappelle Mgr Ribadeau-Dumas, les œuvres sélectionnées témoignent de “la nombre simplicité qui se lie dans le concile Vatican II, rendant vivant la liturgie et le mystère eucharistique aux fidèles tout en montrant aux visiteurs ce en quoi nous croyons”.

16_MISE-EN-SITUATION-DU-PROJET-DE-CHAISES-DE-IONNA-VAUTRIN-DANS-LA-NEF_┬®-Ionna-Vautrin.jpg
Quelque 1.500 chaises sont prévues.

Le diocèse de Paris a également annoncé le nom de la personne qui sera en charge des assises de Notre-Dame. Il s’agit de Ionna Vautrin qui aura la responsabilité de réaliser 1.500 chaises en chêne massif “en écho à la charpente”, précise-t-elle. Elles seront produites par le fabricant français Bosc. “Ce qui m’a sauté aux yeux quand je suis entrée dans la cathédrale c’est la rythmique des piliers. J’ai donc imaginé des chaises à barreaux. L’arrière de la chaise évoque quant à elle une arche.” Le dossier sera légèrement abaissé permettant de faire aussi prie-dieu. Parmi les critères de sélection se trouvaient notamment la nécessité qu’elles soient silencieuses et qu’elles s’intègrent dans l’édifice sans s’imposer.

Quel aménagement pour les chapelles ?

Mgr Ribadeau-Dumas a également profité de cette annonce pour faire un point sur l’aménagement des chapelles de la nef et du déambulatoire. “L’accueil des visiteurs commencera sur le parvis, par la façade qui est déjà toute une catéchèse”, explique-t-il. “Entrant par le portail du Jugement dernier, ils déambuleront ensuite de la gauche vers la droite, du nord vers sud, des ténèbres vers la lumière. L’allée Nord consacrée à L’allée des promesses permettra de découvrir les grands épisodes de l’Ancien Testament tels que David et la prière ou encore, Abraham et la bénédiction. L’allée Sud sera quant à elle celle de la Pentecôte où l’on découvrira l’histoire des saints et saintes du diocèse de Paris, chacun correspondant à un fruit de l’Esprit saint.

Le recteur de Notre-Dame a également indiqué que la scénographe Nathalie Crinière travaillait actuellement sur les deux chapelles où se trouveront les confessionnaux ainsi qu’à la future signalétique. 

Quelles sont les prochaines échéances ? Le projet sera présenté à la commission nationale du patrimoine et de l’architecture (CNPA) le 13 juillet qui rendra ensuite son avis. Les différents éléments du mobiliers seront ensuite réalisés par les artistes et les artisans sollicités pour une livraison en septembre 2024 en vue de la réouverture de Notre-Dame de Paris quatre mois plus tard, en décembre 2024.

Un mobilier dont les maquettes sont à découvrir en images ici :

Tags:
Notre-Dame de Paris
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement