Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces mariés qui témoignent haut et fort de leur foi le jour de leur mariage

ANILLO MATRIMONIO BODA PAREJA CASADOS

Melinda Nagy / Shutterstock

Alianzas de matrimonio.

Marzena Devoud - publié le 11/11/22

Ajouter un supplément d’âme à son mariage pour témoigner de sa foi ? Adoration, confession, cadeau spi, menu Laudato Si'… De plus en plus de jeunes mariés souhaitent donner un sens plus profond et plus personnel à leur célébration de mariage. Décryptage.

Si les statistiques notent la baisse continue des mariages en France, marquée par la peur de s’engager, les couples qui se marient religieusement en France semblent s’investir de plus en plus dans la préparation au sacrement de mariage, comme aux détails de toute la journée. Si le choix des lectures, des chants et des prières sont au centre de la préparation de la messe de mariage, d’autres éléments à forte signification spirituelle sont de plus en plus visibles. De même, le déroulement de la réception de mariage devient pour les jeunes mariés une occasion de montrer le sens profond de la célébration de leur union. Créatifs ? Non, ce n’est pas le mot. Ne se sentent-ils pas plutôt investis d’une mission ?

« Votre question me rappelle un mariage que j’ai célébré en Allemagne. D’après la tradition, à la fin de la messe et avant de sortir de l’église, les jeunes mariés passent dans les rangs pour saluer leurs amis et leurs proches. Mais ce couple-là, au lieu de le faire, a quitté l’assemblée pour se recueillir dans une petite chapelle latérale de l’église. Ils voulaient remercier Dieu pour le sacrement de mariage, Lui confier leur couple et prendre conscience dans ce cœur à cœur avec Lui de ce qui vient de se passer. C’était magnifique de vivre avec eux ce temps d’action de grâce. C’était très fort pour les invités de saisir à travers leur geste le sens de l’évènement auquel ils assistaient », se rappelle le père Paul Habsburg, qui prépare les couples au sacrement de mariage et anime, chaque mois, des soirées d’adoration pour couples à Notre-Dame d’Auteuil à Paris.

Par ces signes et gestes visibles, ces jeunes mariés veulent rendre Dieu présent autour d’eux.

Et en effet, il observe que beaucoup de couples profitent de leur cérémonie de mariage pour « envoyer des signes visibles » à ceux qui ignorent souvent le sens et la grandeur de la vocation du mariage, et la place de l’amour de Dieu dans leur union. Par ces signes et gestes visibles, ils veulent rendre Dieu présent autour d’eux », analyse-t-il.

Comme Erwan et Diane, Victor et Ana Paula, Antoine et Anne-Christine, Alban et Aude, enfin Paul et Anne… Leurs idées pleines de sens, parfois même décapantes sont, sans aucun doute, des signes visibles du Dieu invisible, Celui qui est le grand allié de leur engagement :

Erwan et Diane : l’adoration eucharistique avant la messe de mariage

Diane Cbt
Erwan et Diane devant le Saint-Sacrement, basilique Saint-Sauveur à Dinan , le 1 août 2020.

Et si l’adoration était la meilleure manière de commencer la messe de mariage ? C’était la conviction d’Erwan et Diane. Le jour de leur mariage, ils sont arrivés à l’église de Dinan une demi-heure avant leur messe de mariage. Dans un silence absolu, ils se sont agenouillés devant le Saint-Sacrement pour « contempler Celui qui incarne l’amour parfait et vivre un « temps de ressourcement total », comme l’a expliqué Diane à Aleteia. Depuis leurs fiançailles, tous les deux avaient à cœur de prévoir une adoration avant la messe. C’était d’ailleurs à l’origine une idée d’Erwan. Invité à un mariage, il avait pu assister à une adoration. Cela lui a tellement plu qu’il a tout de suite pensé s’en inspirer pour son propre mariage.

« C’était important pour nous de vivre en profondeur cette vision du mariage chrétien qui met au centre le don total des époux.

« C’était important pour nous de vivre en profondeur cette vision du mariage chrétien qui met au centre le don total des époux. Quoi de mieux que de contempler l’amour parfait à travers l’adoration ? », confie encore Diane. Voilà une belle parenthèse spirituelle, mais aussi de calme intérieur, avec ce petit plus : dans les rangs de l’église, personne ne bavardait. Ceux qui ne souhaitaient pas se joindre à l’adoration sont restés sur le parvis. Ceux qui ont prié avec le couple ont confié plus tard à quel point ils avaient apprécié ce moment, pour pouvoir se poser et prier en silence. Pour les jeunes mariés, ce temps d’adoration leur a permis de se mettre en présence de Dieu et de « prendre conscience de ce qu’on allait faire, du sens du sacrement qu’on allait recevoir, et enfin de ce qu’on allait offrir l’un à l’autre. » Une belle expérience spirituelle vécue dans l’esprit de ce que Charles de Foucauld écrivait sur le sens de l’adoration eucharistique : « C’est comme ces amoureux qui se regardent dans les yeux et n’ont pas à se dire grand-chose, alors juste de temps en temps ils se disent : Tu sais, je t’aime. Tu es un trésor pour moi. »

Victor et Ana Paula : la réception de mariage pour 160 SDF

Ana Paula et Victor mariage
Ana Paula et Victor avec les familles pauvres de Guarapari, au Brésil.

Au Brésil, Ana Paula et Victor se sont mariés à l’église. Ensuite, ils ont reçu les félicitations de leurs invités lors d’une courte réception. Mais c’est après que la fête a vraiment commencé… et elle n’avait rien de traditionnel ! Depuis leurs fiançailles, Ana Paula et Victor avaient souhaité partager leur bonheur non seulement avec leurs proches, mais aussi avec des familles pauvres de Guarapari, dans l’état brésilien d’Espírito Santo. En effet, quelques jours après leur mariage, ils ont conviés 160 personnes à dîner. Pour le couple, « l’idée d’une fête de mariage traditionnelle n’avait aucun sens, alors qu’il y a tant de personnes dans le besoin. »

Au début, les jeunes mariés voulaient financer eux-mêmes la fête. Mais leurs amis et parents les ont vite rejoints pour les aider.

Au début, les jeunes mariés voulaient financer eux-mêmes la fête. Mais leurs amis et leurs parents les ont vite rejoints pour les aider, apportant des dons en espèces ou leur temps pour participer à l’organisation de l’évènement. Le réseau de solidarité s’est élargi, et le dîner a été préparé gratuitement par un traiteur professionnel. Sur le profil Instagram du couple, Victor a écrit ce jour-là : « Nous avons toujours été amoureux l’un de l’autre, tout en nous souciant l’un de l’autre, en particulier au sujet de la vie spirituelle de chacun. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons être des partenaires et des amants fidèles pour cheminer ensemble vers la sainteté, vers le ciel ! »

Antoine et Anne-Christine : la médaille miraculeuse comme cadeau pour les invités

31.jpg
La médaille miraculeuse, cadeau d’Antoine et d’Anne-Christine pour leurs invités.

Et pourquoi ne pas penser à une médaille comme cadeau pour les invités ? C’était l’idée d’Antoine et Anne-Christine qui se sont mariés l’été dernier en Touraine. Les jeunes fiancés voulaient témoigner de leur foi auprès de leurs invités, en apportant une touche spirituelle très personnelle. En plus de la belle liturgie pendant la messe, ils ont pensé offrir comme cadeau à chaque invité une médaille miraculeuse. « La chapelle de la rue du Bac à Paris et l’histoire de sa médaille ont une signification particulière pour nous. Fiancés, nous travaillions tous les deux dans le quartier de la chapelle. Tout naturellement, nous avons pris l’habitude d’y passer régulièrement à l’heure du déjeuner, pour confier à Marie notre temps de fiançailles et notre projet de mariage », confie Anne-Christine à Aleteia.

Nous voulions ainsi témoigner de notre foi auprès de ceux qui sont « en pause » dans leur vie spirituelle.

L’idée d’offrir à chaque invité une petite médaille miraculeuse leur est venue rapidement. « Nous voulions ainsi témoigner de notre foi auprès de ceux qui sont « en pause » dans leur vie spirituelle et associer les invités croyants dans notre prière à la Vierge Marie pour notre couple », poursuit-elle. Mariés depuis trois mois, les jeunes mariés reçoivent encore des remerciements de leurs invités repartis avec le cadeau pas comme les autres.

Alban et Aude : la confession pendant le cocktail

Alban de Robien mariage
La confession lors de la réception de mariage d’Alban et Aude le 14 juillet 2018 en Mayenne.

Que se passe-t-il quand les jeunes mariés, en parallèle du cocktail de la réception de leur mariage, offrent aux invités la possibilité… de se confesser ? « Je pense qu’offrir l’opportunité de prier à ceux qui ne sont pas forcément très pratiquants, de se confesser ou juste de parler avec un prêtre, peut apporter quelque chose d’essentiel », confie Alban à Aleteia. Mariés depuis quatre ans, tous deux ont immédiatement été séduits par la suggestion du prêtre qui allait les marier. Un jour, il a proposé de se mettre à la disposition de leurs invités pour la confession, au moment du cocktail. Pour l’expliquer, le religieux leur a dit cette phrase qui les a beaucoup frappés : « Un prêtre s’use quand on ne s’en sert pas ».

Beaucoup de belles choses se sont passées pendant ce temps de la confession : une grâce qui s’est diffusée réellement.

Le jour du mariage d’Alban et Aude, à la fin de la messe, le prêtre célébrant a annoncé qu’il se tiendrait disponible le temps du cocktail. Dès le début de la réception, les invités n’ont pas manqué d’en profiter. « C’est rare d’avoir accès au prêtre de cette manière et dans un contexte à la fois joyeux, mais aussi douloureux pour certains, quand le mariage reflète pour eux l’échec de leur propre vie conjugale. Il y a ceux qui se sont confessés et d’autres qui ont posé simplement des questions. « Beaucoup de belles choses se sont passées pendant ce temps-là : une grâce qui s’est diffusée réellement », remarque Alban. Un temps d’ouverture spirituelle inattendu.

Paul et Anne : robe de mariée seconde main et menu Laudato Si

Dressing Club
Pour Anne, mariée avec Paul depuis 4 ans, louer sa robe de mariée était une question de bon sens.

Pourquoi ne pas faire du mariage, un exemple de cette sobriété heureuse prônée par le pape François dans l’encyclique Laudato Si’ ? Et pourquoi, par exemple, ne pas louer sa robe de mariée pour le grand jour ? Pragmatique de nature, Anne, mariée avec Paul depuis quatre ans, avait rapidement pensé à ne pas acheter sa robe de mariée. « Ce n’est plus un sujet tabou comme à une époque : louer sa robe de mariée est, au contraire, dans l’air du temps. Mais il ne s’agit pas d’être à la mode, mais mettre du bon sens là où c’est possible », confie-t-elle à Aleteia.

Nous pensons que le chrétien doit faire intérieurement un acte de foi et se dire qu’il n’a pas besoin du « trop ».

Redonner une seconde vie à une robe de mariée signifie pour elle cette « sobriété heureuse » dont parle le pape François. Et c’est dans le même esprit que les jeunes mariés ont prévu un menu Laudato Si avec des saveurs locales et de saison. « Nous pensons que le chrétien doit faire intérieurement un acte de foi et se dire qu’il n’a pas besoin de tout ce qui peut être superflu, de trop. Nous espérons qu’il devra surtout prendre le temps de s’émerveiller devant les fruits de la Création. Cela rend plus heureux et fait du bien au corps comme à l’esprit », constatent les deux époux, qui se rappellent encore les discussions avec les invités de leur mariage autour de l’encyclique du pape François.

Découvrez les plus belles citations des grands saints sur le mariage :

Tags:
CoupleMariage
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement