Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 24 mai |
Saints Donatien et Rogatien
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La Ville de Paris ne réclamera finalement pas de redevance à Notre-Dame

NOTRE-DAME-DE-PARIS

JOEL SAGET / AFP

Le chantier de Notre-Dame de Paris, le 15 mars 2022.

Bérengère de Portzamparc - publié le 23/03/22 - mis à jour le 23/03/22

La Ville de Paris ne réclamera finalement pas les 3,4 millions annuels de redevance d’occupation du domaine public à Notre Dame. Le tollé unanime a eu raison de la décision de la mairie.

En février dernier, l’information avait provoqué l’émoi et fait couler beaucoup d’encre, la Ville de Paris comptait réclamer une taxe pour occupation du domaine public à l’établissement public de reconstruction de Notre-Dame soit près de 3,4 millions d’euros par an. Le premier adjoint de la ville Emmanuel Grégoire a finalement annoncé mercredi 23 mars que le chantier de reconstruction de Notre-Dame, financé par des dons, serait bien exonéré de redevance « sans conditions, sur l’organisation du chantier et le calendrier ».

« L’exonération était une hypothèse privilégiée de notre part » mais « nous avions le souhait de garder la main sur le quand et le comment », a ainsi déclaré le premier adjoint à l’Agence France Presse, précisant être « extrêmement agacé par la polémique instrumentalisée autour du sujet ». C’est la présidente (LR) de la mission d’information sur la restauration de la cathédrale, Brigitte Kuster, qui avait dénoncé courant février, un « détournement évident des dons consentis par des centaines de milliers de donateurs français ».

Avec le rétropédalage de la Ville de Paris, la députée parisienne se félicite aujourd’hui que « la persévérance paie », se disant « très heureuse que le rapport ait mis en exergue cette incohérence de la mairie de Paris ». Elle appelle par ailleurs Anne Hidalgo à « honorer » la promesse d’un don de 50 millions d’euros pour la restauration, faite après l’incendie, l’accusant de s’être « dédite en transformant le don annoncé en financement du réaménagement des abords, qui lui incombe en tant que propriétaire ».

Le réaménagement des abords fait actuellement l’objet d’un dialogue compétitif de paysagistes et d’architectes, lancé par la ville, avec le concours du Diocèse et de l’établissement public. Le lauréat sera désigné en juin, pour un démarrage des travaux après 2024. 

Tags:
impotsNotre Dame de ParisParisPatrimoine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement