Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Saint Léonce de Tripoli
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

États-Unis : un juge propose l’adoption comme alternative à l’IVG

WEB2-Amy Coney Barrett-AFP-000_8QT84L.jpg

AFP

Amy Coney Barrett.

Christine Pellen - Gènéthique - publié le 16/12/21

Les auditions en cours à la Cour suprême des États-Unis pourraient renverser la jurisprudence en matière d’avortement. Le juge Amy Coney Barrett a estimé que l’adoption était selon elle une « alternative viable » face à l’avortement.

Le débat autour de l’avortement se poursuit aux États-Unis. Les 1er et 2 décembre 2021, la Cour suprême examinait la plainte de Lynn Fitch, procureur général du Mississippi qui défend la loi de l’État sur l’avortement. Le Gestational Age Act interdit l’avortement après 15 semaines de grossesse. Lynn Fitch a porté plainte devant la Cour suprême des États-Unis, afin d’invalider l’arrêt « Roe vs. Wade » qui autorise l’avortement « tant que le fœtus n’est pas “viable”, soit vers 22 à 24 semaines de grossesse ». Au cours de l’audition, le juge Amy Coney Barrett a estimé que l’adoption était une « alternative viable » à l’avortement.

Une décision difficile

Pour la sociologue Gretchen Sisson de l’University of California San Francisco (UCSF), l’adoption est cependant « une décision très difficile ». Elle explique avoir constaté « beaucoup de chagrin, de deuil et de traumatisme chez les femmes qui renoncent à leurs droits parentaux ». Mais elle ne se prononce pas sur le ressenti des femmes qui recourent à l’avortement, comme si l’élimination de l’enfant était sans difficulté particulière. « La plupart des femmes qui envisagent ou choisissent l’adoption ont déjà exclu ou n’ont jamais vraiment envisagé l’avortement », assure la sociologue. « C’est un projet parental qui est contrecarré, généralement par un manque de ressources financières, de soutien familial, de soutien du partenaire. » N’est-ce pourtant jamais le cas pour les femmes qui se tournent vers l’avortement ?

Gretchen Sisson indique qu’aux États-Unis, on recense 18.000 à 20.000 adoptions chaque année, quand 900.000 avortements y sont pratiqués. 

En partenariat avec :

logo genethique

Tags:
AdoptionAvortementÉtats-Unis
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement