Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconActualités
line break icon

EN DIRECT – Le pape François de retour à Rome

Photo by Ahmad AL-RUBAYE / AFP

La rédaction d'Aleteia - Publié le 05/03/21 - Mis à jour le 08/03/21 à 12:57

Le pape François effectue du 5 au 8 mars un voyage historique en Irak. Pendant trois jours, il va à la rencontre d’un pays durement éprouvé, d’’une communauté chrétienne en souffrance mais aussi d’une société en quête d’espérance. Suivez sa visite en direct.

Le pape François a effectué une visite de trois jours en Irak, du 5 au 8 mars 2021. Pendant ce voyage historique entre la plaine d’Ur, le Kurdistan irakien et la plaine de Ninive, le souverain pontife a cherché à « renforcer la fraternité » et à encourager « la construction d’un avenir de paix ». Parmi les moments forts de ce voyage, le pontife a rencontré le 6 mars le chef religieux des musulmans chiites d’Irak, l’ayatollah Ali al-Sistani, à Najaf. En se rendant dans le nord du pays le 7 mars, il s’est porté au chevet des chrétiens à Mossoul tout d’abord pour une prière en suffrage aux victimes de la guerre contre l’État islamique, puis à Qaraqosh pour une rencontre avec la communauté locale, avant de conclure son voyage apostolique avec la messe célébrée à Erbil.

12h15Le pape François de retour à Rome

Après trois jours en Irak, le pape François est rentré ce lundi midi à Rome.

16h16Le Pape se prépare à rentrer à Bagdad

À l’issue de la messe, le Saint-Père s’apprête à rejoindre l’aéroport d’Erbil pour gagner Bagdad où il passera la nuit, avant de rejoindre Rome le 8 mars.

16h00Salutation du Saint-Père

Juste avant la bénédiction apostolique, à la fin de la célébration, le successeur de Pierre s’est adressé de façon personnelle aux fidèles : « Durant ces jours passés au milieu de vous, j’ai entendu des voix de douleur et d’angoisse mais j’ai aussi entendu des voix d’espérance et de consolation », leur a-t-il lancé. Il a noté que la reconstruction avait été possible grâce aux « églises locales et aux diverses organisations caritatives qui œuvrent pour la reconstruction et la renaissance sociale ». « L’Irak restera toujours avec moi dans mon cœur », a-t-il encore ajouté, implorant l’assemblée « de travailler ensemble pour une unité « qui ne laisse personne à la traîne et ne discrimine personne ». « Salam salam salam » (« paix » en arabe), a-t-il lancé, suscitant une salve d’applaudissements et de « youyous ». Le pontife argentin a clôturé son discours par « Que Dieu soit avec vous » en langue arabe, générant un immense enthousiasme.

15h55Remerciement de Mgr Bashar Warda, archevêque chaldéen d'Erbil

Mgr Bashar Warda, archevêque chaldéen d’Erbil, remercie le pape François pour sa venue : « Votre courage coule en nous. Nous vous remercions aussi pour les prières pour tous les persécutés et les marginaux, ici en Irak, et dans le monde entier. […] Nous savons qu’à travers vos prières, nous n’avons jamais été oubliés ».

15h45Le Notre Père est récité en chaldéen

La prière du « Notre Père » est récitée en langue chaldéenne.

15h30Début de la liturgie eucharistique

Après la prière universelle en différentes langues – chaldéen, arabe, kurde et anglais – c’est la liturgie eucharistiques qui a commencé.  Le Pape bénit offrandes puis l’autel. C’est la troisième prière eucharistique qui sera prononcée.

15hHomélie du Pape

Le Pape invite à « construire une église et une société ouverte à tous et soucieuse de nos frères les plus nécessiteux ». Pour cela, il faut s’appuyer sur le Christ qui « peut nous relever des ruines causées par l’injustice ». La foi invite à « résister à la tentation de chercher à se venger, qui fait s’enfoncer dans une spirale de représailles sans fin », grâce au « baume de l’amour miséricordieux » de Dieu, qui vient « oindre toute blessure, guérir tout souvenir douloureux et insuffler un avenir de paix et de fraternité ». Le Pape a terminé son homélie en confiant les fidèles d’Irak ainsi que leurs familles à la protection de la Vierge.

14h15Messe dans le stade d'Erbil

Le pape François est arrivé au stade Franso Hariri d’Erbil, capitale du Kurdistan irakien, et la messe dominicale va commencer, qui sera marquée par des chants en arabe et en araméen. Pas moins de 10.000 fidèles ont réussi à s’installer dans le stade. Il s’agit de sa dernière grande rencontre avec les chrétiens du Kurdistan irakien et d’Irak.

10h15A Qaraqosh, le Pape invite à reconstruire

Après avoir visité la vieille ville de Mossoul en ruines, le pontife a rejoint en hélicoptère Qaraqosh, ville chrétienne de la plaine de Ninive, où il est arrivé à 10h15 heure française. Une foule en liesse l’attendait et il a ensuite rejoint l’église de l’Immaculée conception. Prenant la parole dans l’édifice religieux, le pape a invité les fidèles à reconstruire, « non seulement les édifices, mais aussi d’abord les liens qui unissent les communautés et familles, jeunes et anciens ».

8HA Mossoul, le Pape exhorte à la fraternité

À Mossoul, le pape François a exhorté les Irakiens à la fraternité sur la place de l’église en ruines. Si le décor était désolé, l’ambiance était à la fête : les Mossouliotes l’ont accueilli dans l’effervescence, sous des chants joyeux et des « youyous ». Après s’être brièvement, le Pape a délivré une prière en mémoire des victimes de la guerre contre l’État islamique.

20HEn Irak, le pape François bouscule les lignes

Depuis son arrivée en Irak, le pape François multiplie les temps forts. Que ce soit devant les responsables religieux ou politiques, le pontife prononce des paroles puissantes… et semble écouté.




Lire aussi :
En Irak, le pape François bouscule les lignes

16H39Le pape François célèbre sa première messe en rite chaldéen

Le pape François poursuit son pèlerinage sur la terre d’Irak. Après avoir rencontré dans la matinée le grand ayatollah Al-Sistani, il s’est rendu à Ur, terre d’Abraham, où s’est tenue une rencontre interreligieuse. De retour à Bagdad, il a célébré une messe dans le rite chaldéen dans la cathédrale Saint-Joseph de Bagdad où étaient présents le Patriarche des chaldéens, le cardinal Louis Raphaël Sako, ou encore l’ambassadeur des États-Unis en Irak, Matthew Tueller. Dans son homélie, il s’est largement arrêté sur les huit béatitudes présentes dans l’évangile de Matthieu, ces paroles de Jésus qui incarnent la sagesse de Dieu et qui peuvent paraître insupportables aux yeux du monde.

16H286 mars, fête nationale de la tolérance et de la coexistence

Mustafa Al-Kadhimi, Premier ministre irakien, a annoncé faire du 6 mars une fête nationale de la tolérance et de la coexistence en Irak, le 6 mars 2021, via son compte Twitter. Cette déclaration intervient quelques heures seulement après la rencontre entre le grand ayatollah al-Sistani et le pape François ainsi que la rencontre interreligieuse à Ur, terre d’Abraham.

15H18Le maire de Qaraqosh, appelle les chrétiens exilés à rentrer

« Bien sûr que je les appelle à rentrer ici à Qaraqosh », a confié à I.MEDIA Isam Daboul, le maire de la grande ville syriaque catholique de la plaine de Ninive au sujet des chrétiens partis se réfugier à l’étranger. Alors qu’il s’apprête à recevoir le pape François, il demande l’aide de pays comme la France pour tisser des jumelages afin de soutenir les écoles de sa ville.

14H31La belle prière des enfants d'Abraham

Lors de la rencontre interreligieuse à Ur une très jolie prière a été prononcée en présence du pape François. C’est la prière des enfants d’Abraham.




Lire aussi :
Rencontre d’Ur : la belle prière des enfants d’Abraham

13h12François dénonce le terrorisme qui abuse de la religion

L’offense la « plus blasphématoire » est de « profaner » le nom de Dieu en haïssant le frère, a déclaré le pape François lors de la rencontre interreligieuse dans la plaine d’Ur, berceau d’Abraham, le 6 mars 2021. Avant la prise de parole du pape François, un chrétien a chanté un passage de la Genèse puis un musulman a chanté une sourate du coran. Les participants ont ensuite écouté les expériences de fraternité vécues par des jeunes, ainsi qu’une femme mandéenne et un chiite. L’offense la « plus blasphématoire » est donc de « profaner » le nom de Dieu en haïssant le frère. Hostilité, extrémisme et violence ne naissent pas d’une âme religieuse, a estimé le pape : ce sont des « trahisons » de la religion. Les croyants, a-t-il poursuivi, ont donc le devoir de ne pas se taire lorsque le terrorisme abuse de la religion. « Au contraire, c’est à nous de dissiper avec clarté les malentendus».




Lire aussi :
« Nous ne pouvons pas nous taire lorsque le terrorisme abuse de la religion »

9h47François et Al-Sistani se rencontrent

Photo by STRINGER / VATICAN NEWS / AFP

Le pape François a rencontré ce samedi le grand ayatollah Ali Al-Sistani, plus haute autorité des chiites d’Ira. Il est arrivé à 9h à Najaf, cité spirituelle des chiites d’Irak, accompagné d’un grand convoi. Accueilli par le fils d’Al-Sistani, le pontife est entré dans sa résidence tandis que des colombes étaient lâchées. L’entretien, strictement privé, a duré 45 minutes au lieu des 30 minutes prévues. Le pape et le grand ayatollah Ali Al-Sistani ont évoqué ensemble l’importance de cultiver le dialogue et le respect mutuel pour le « bien de l’Irak ».




Lire aussi :
Le pape François et Al-Sistani évoquent les collaborations de leurs religions pour « le bien de l’Irak »

20H34Les minorités que le pape va rencontrer à Ur

Le 6 mars 2021, le pape François participera à une rencontre interreligieuse au cœur de la plaine d’Ur, lieu d’origine d’Abraham. À cette occasion, le pontife priera entouré de hauts dignitaires religieux : des grandes figures chrétiennes, chiites ou encore sunnites mais aussi des responsables de minorités persécutées. Yézidis, mandéens, kakaï et shabaks… Quelles sont les quatre grandes minorités représentées à Ur ?




Lire aussi :
Yézidis, Kakaï, Mandéens… les minorités religieuses que le Pape va rencontrer à Ur

17H15Vidéo : l'hommage aux 48 chrétiens tués en 2010 à Bagdad

Le pape François s’est adressé vendredi aux chrétiens d’Irak en la cathédrale Notre-Dame de l’Intercession, à Bagdad. Ce sanctuaire avait été visé à la veille de la Toussaint 2010 par la prise d’otages la plus sanglante contre des chrétiens d’Irak qui a fait 53 morts, dont 48 chrétiens.




Lire aussi :
Vidéo : l’hommage du pape François aux 48 chrétiens tués en 2010 à Bagdad

16H04Le vaccin de l'espérance

Vincenzo PINTO / AFP

Afin de ne pas être contaminé par le découragement, « le Seigneur nous a donné un vaccin efficace » : l’espérance, a déclaré le pape François aux évêques, prêtres, religieuses et séminaristes à la cathédrale de Notre-Dame-du-Salut de Bagdad le 5 mars 2021. Le pape a également évoqué le martyre dans ce même lieu de chrétiens en 2010. Après son discours aux autorités, le chef de l’Église catholique a rejoint la cathédrale syro-catholique de Notre-Dame-du-Salut. Dans la cour de l’édifice, une vingtaine de malades et d’handicapés en fauteuils roulants l’ont salué devant une réplique de la grotte de Lourdes en chantant et tapant des mains.

14h06Discours devant les autorités irakiennes

Première prise de parole du pape François en Irak. Le pontife exhorte les autorités civiles à promouvoir une « solidarité fraternelle ». Celle-ci, selon lui, est la seule approche capable de garantir une authentique reconstruction dans une société diversifiée. « Je viens comme un pèlerin de paix, au nom du Christ, Prince de la paix », déclare le pontife argentin.

13H07Beaucoup de monde au passage du pape

12h01Le pape François est en Irak

À son arrivée, le pape n’a pas été accueilli comme il est de coutume par le nonce apostolique du pays visité mais par le secrétaire de la nonciature. Le représentant du pape en Irak, Mgr Mitja Leskovar a en effet été récemment testé positif au Covid-19. Sur le sol irakien, le pape a été accueilli par le premier ministre irakien, Mustafa Abdellatif Mshatat et son épouse, tandis qu’une fanfare entonnait l’Hymne à la joie.

« Je suis content de reprendre les voyages » après 16 mois sans déplacement, a déclaré le pape argentin à bord de l’avion. « Et ce voyage emblématique est un devoir envers une terre martyre depuis tant d’années », a-t-il ajouté.

07H40l'avion du pape François a décollé

I.MEDIA images/Arthur Herlin

L’avion du pape François a décollé à 7h40 de l’aéroport de Fiumicino à Rome pour rejoindre Bagdad, capitale d’Irak le 5 mars 2021. Au cours de ce voyage, le pape cherchera à « renforcer la fraternité » dans la société irakienne. Avant son départ, le pape a rencontré une douzaine de réfugiés irakiens accueillis en Italie par Sant’Egidio. Ils étaient accompagnés par son aumônier le Cardinal Konrad Krajewski.

06h30Une visite historique

IRAQ
Sabah ARAR | AFP
Une fresque du pape François a été dessinée devant la cathédrale syriaque-catholique de Bagdad (Irak).

C’est la première fois qu’un successeur de Pierre se rend en Irak. L’enjeu de ce voyage est d’abord de venir consoler une communauté chrétienne exsangue après deux décennies marquées par la peur, la violence et l’humiliation. Les violences, les discriminations et la conjoncture économique ont conduit des centaines de milliers d’Irakiens à quitter leur pays. Alors qu’on comptait près d’un million et demi de chrétiens en 2000, ils seraient aujourd’hui moins de 300.000. Certains affirment même qu’il n’en resterait plus que 150.000. Cependant, il existe quelques raisons d’espérer avec le retour de certaines familles chrétiennes.


IRAQ

Lire aussi :
Le voyage du pape François en Irak, un événement historique


Ziggurat of Ur

Lire aussi :
Irak : la visite du Pape, véritable pèlerinage en Terre sainte

Tags:
Chrétiens d'OrientIrakPape FrançoisVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
5
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement