Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconActualités
line break icon

Toujours pas de reprise des messes en Belgique

Sergey Dzyuba / Shutterstock

La cathédrale Notre-Dame du Sablon à Bruxelles, Belgique.

Bérengère Dommaigné - Publié le 02/06/20

Si les messes publiques ont repris dans la plupart des pays d'Europe, les célébrations sont toujours interdites en Belgique. Au Royaume-Uni, alors que les lieux de culte ne doivent ouvrir à nouveau que le 4 juillet prochain, l'archevêque de Londres a lancé un appel au Premier ministre.

Les messes ont été suspendues en Belgique le 14 mars dernier. Une décision prise par les évêques eux-mêmes, et confirmée ensuite par un arrêté ministériel interdisant les célébrations religieuses. Après la décision du Conseil d’État français d’obliger le gouvernement français à permettre leurs reprises, 200 catholiques belges ont à leur tour fait appel à la justice, dans l’espoir d’une suspension de l’interdiction. Mais contrairement aux juges français, les juges bruxellois ont conforté l’arrêt d’interdiction, estimant qu’il n’y avait pas « l’existence d’une extrême urgence », pour la reprise des cérémonies, comme l’a indiqué, dans un sobre tweet, le porte-parole des évêques de Belgique, Mgr Tommy Scholtes.

Dès le lendemain et sans faire référence à la procédure engagée, la conférence épiscopale de Belgique publiait un communiqué assurant que les catholiques étaient prêts, et que les consignes sanitaires leur ayant été transmises, un protocole validé était d’ores et déjà diffusé auprès du clergé. « Le gouvernement a fixé un nombre maximum de 100 fidèles par célébration. Une distance entre les fidèles de 1,5 mètre dans tous les sens devra également être respectée, ce qui réduira peut-être leur nombre dans les petites églises », précise ainsi le communiqué de l’Église catholique de Belgique.




Lire aussi :
Retour à la messe : les dix commandements du catho déconfiné

Ce communiqué indique par ailleurs que le conseil national de sécurité doit se réunir ce mercredi 3 juin et que « la reprise future des cérémonies religieuses sera examinée et envisagée » ce jour-là. C’est le 8 juin que la Belgique entrera dans une phase 3 de déconfinement, un soulagement pour les Belges qui ont été durement touchés par la pandémie, avec 9.467 décès au 31 mai.

L’appel de l’archevêque anglais

Au Royaume-Uni aussi, les messes sont interdites et les lieux de culte ne pourront pas ouvrir avant le 4 juillet prochain, y compris pour des prières privées. C’est pourquoi l’archevêque de Southwark, Mgr John Wilson, vient de lancer un appel au Premier ministre britannique Boris Johnson, demandant au moins la réouverture des édifices. « Je pense qu’il est temps que les églises soient autorisées à s’ouvrir pour la prière individuelle ». Le prélat rappelle ainsi que « pour les catholiques, l’accès aux bâtiments de l’église est spirituellement essentiel ».




Lire aussi :
Les fidèles étaient à l’heure pour la « messe en voiture » à Châlons-en-Champagne

L’archidiocèse de Southwark, est l’un des plus importants au sud de Londres, incluant le comté de Kent et l’autorité de Medway. Il comprend pas moins de 175 paroisses et 169 écoles et, selon des statistiques récentes, plus de 80.000 personnes assistent à la messe dominicale. « Le fait que les églises restent fermées est une source de frustration et provoque un sentiment croissant d’insatisfaction chez les fidèles », souligne ainsi l’archevêque, précisant qu’il ne s’agit pas de demander un traitement spécial pour l’Église catholique, mais bien de respecter la liberté religieuse et de culte.

Tags:
belgiqueConfinementMesseRoyaume-Uni
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement