Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 01 décembre |
Saint Eloi
home iconActualités
line break icon

Le Conseil d’État ordonne la levée de l’interdiction de réunion dans les lieux de culte

Andrea Pirri / NurPhoto / AFP

Une messe célébrée à Carolei (Italie), le 18 mai 2020, jour de la réouverture des églises.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 18/05/20

Le Conseil d’État a ordonné ce lundi 18 mai au gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter à sa place "des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires et appropriées en ce début de déconfinement".

Les chrétiens vont-ils avoir des messes pour la Pentecôte ? Le Conseil d’État, plus haute juridiction administrative du pays, a demandé ce lundi 18 mai au gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte. Soulignant son « caractère disproportionné », le juge des référés du Conseil d’État a estimé que cette interdiction portait « une atteinte grave et manifestement illégale » à la liberté de culte.

Il relève ainsi que des mesures d’encadrement moins strictes que l’interdiction de tout rassemblement dans les lieux de culte prévue par le décret du 11 mai 2020 sont possibles, notamment compte tenu de la tolérance des rassemblements de moins de 10 personnes dans d’autres lieux ouverts au public dans le même décret. Cette ordonnance « va dans le sens de la lettre écrite par le président de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr Eric de Moulins-Beaufort, au premier Ministre vendredi 15 mai », s’est félicité la CEF qui « attend donc maintenant la révision du décret pour opérer ». Cette décision est « une bonne nouvelle pour la liberté de culte qui est un droit fondamental« , a pour sa part tweeté Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat.


EGLISE VIDE

Lire aussi :
« Loin d’enjoindre le gouvernement, le Conseil d’État se borne à un simple rappel à la loi »

Saisi en référé par plusieurs associations et requérants individuels dont le Parti chrétien-démocrate (PCD), Civitas, l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (Agrif) ou encore la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre, le Conseil d’État a ainsi enjoint le gouvernement de la lever « dans un délai de huit jours ». Si ce délai est respecté, les chrétiens pourraient bien aller à la messe pour la Pentecôte

En images : Sièges nominatifs, traçages au sol, masques… ce à quoi pourraient ressembler les messes




Lire aussi :
Liberté du culte : la porte étroite du possible

Tags:
CoronavirusdéconfinementMesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement