Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Le Pape crée un fonds d’urgence pour les pays de mission en proie au covid-19

EGYPT
Shutterstock | mohsen nabil
Partager

Alors que de plus en plus de pays en voie de développement se retrouvent à leur tour à combattre la pandémie de Covid-19, le pape François a souhaité venir en aide à ces populations en mettant en place une collecte qu’il a confié aux Œuvres pontificales missionnaires. Car si les pays du Nord sont aujourd’hui les plus touchés, les risques qui pèsent sur le Sud demandent aujourd’hui plus que jamais que fonctionne la solidarité au sein de l’Église.

Le pape François a annoncé lundi avoir créé un fonds d’urgence afin de venir en aide à tous les pays de mission qui risquent demain d’être durement frappés par l’épidémie actuelle de Covid-19. Il souhaite que cet argent serve, via les structures pastorales et locales, ainsi que les Œuvres pontificales missionnaires (OPM) qui ont la charge de la collecte, à trouver des solutions pour éviter un désastre humanitaire. Il a même participé en versant 750.000 dollars à ce fonds, invitant tous ceux qui en ont les moyens à donner eux aussi.

1,3 milliard de confinés

Et il y a urgence : l’Evangelical Fellowship of India, dans un message adressé à l’agence Fides, a rappelé qu’à ce jour, « aucune mesure économique n’a été annoncée » par l’État indien. C’est un signe très inquiétant quand on sait que de très nombreuses personnes sans emploi sont aujourd’hui forcées de quitter la ville pour pallier l’arrêt de toutes les activités du fait du confinement. Avec 1,3 milliard de confinés, la misère risque de faire d’immenses dégâts quand le coronavirus ne profitera pas des structures sanitaires dégradées ou inexistantes dans certains États. Sur place pourtant, de nombreux hôpitaux chrétiens multiplient les soins apportés aux malades, mais ils évoquent leurs moyens inférieurs à la demande qui afflue.

Il en est de même en Afrique, en Océanie ou encore dans le bassin amazonien. Le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l’Évangélisation des peuples, et donc à la tête de Caritas Internationalis et des OPM, n’a pas oublié de mentionner l’ensemble des religieux au service des plus vulnérables dans l’ensemble du monde aujourd’hui : au total, « 74.000 religieuses et plus de 46.000 prêtres qui gèrent 7.274 hôpitaux et cliniques ». Et ce n’est pas tout, car il y a aussi le rôle clé de l’Église dans l’enseignement, autre chantier prioritaire du pape François. Le cardinal philippin a rappelé que « le Saint-Père invite actuellement l’ensemble du vaste réseau de l’Église à relever les défis qui se présentent à lui ».

Lors de la messe du lundi de la Semaine sainte, le souverain pontife avait souligné dans son homélie l’importance salutaire pour les chrétiens de prendre soin des pauvres et pour cela surtout, de ne pas diminuer cette réalité. Si l’Église missionnaire n’est pas forcément visible pour les catholiques du Nord aujourd’hui concentrés sur leurs propres malheurs, il ne faut pas, nous rappelle ainsi le pape, oublier ces « pauvres cachés » qui aujourd’hui plus que jamais ont besoin de notre aide.


Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM