Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Covid-19 : à la suite de l’ONU le pape François demande un « cessez-le-feu immédiat »

web2-security-council-united-nations-shutterstock_510139564.jpg
Réunion du Conseil de sécurité des Nations unies.
Partager

Relayant l’appel d’António Guterres, secrétaire général des Nations unies, le pape François a demandé lors de l’Angélus de ce dimanche 29 mars un « cessez-le-feu global et immédiat ».

Parce que « l’urgence actuelle du covid-19 ne connaît pas de frontières », le pape François a appelé à un « cessez-le-feu global et immédiat » lors de l’Angélus du dimanche 29 mars. Il a plaidé pour que soient encouragées la création de couloirs d’aide humanitaire, « l’ouverture à la diplomatie et l’attention portée aux personnes les plus vulnérables ». « Puisse notre engagement commun contre la pandémie conduire chacun à reconnaître notre besoin de renforcer les liens fraternels en tant que membres de la seule famille humaine », a déclaré le souverain pontife.

Il y a une semaine, lundi 23 mars, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, avait lancé un appel solennel « à un cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde » afin de préserver, face à la « furie » du covid-19, les civils les plus vulnérables dans les pays en conflit. « La furie avec laquelle s’abat le virus montre bien que se faire la guerre est une folie », avait-t-il souligné lors d’une brève allocution au siège des Nations unies.

Selon un diplomate requérant l’anonymat, « un projet de résolution a circulé entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité relatif à l’impact du covid-19 sur les situations de paix et sécurité à l’agenda du Conseil de sécurité », rapporte l’AFP. « Certains pays à l’ONU pensent à un texte visant à soutenir l’appel de Guterres », a confirmé à l’agence une autre source diplomatique.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]