Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Prions pour les prêtres français morts du coronavirus

MDT
Partager

Alors que l’Italie compte près de 100 religieux morts du coronavirus, la France à son tour, n’est pas épargnée, avec une quarantaine de prêtres et religieux, pour l’essentiel, âgés, emportés par le virus. Aleteia vous invite à prier pour eux et à vous rappeler de leurs vies, données aux autres.

Ils étaient prêtres, religieux ou religieuses, et ils ont donné leurs vies au service des autres. En ces temps de pandémie, ils ne sont pas épargnés, et comme de nombreux Français, ils sont touchés par le coronavirus. Aleteia leur rend hommage, afin que tous s’en souviennent, et puissent, en union de prières, s’associer à la peine de leurs proches et de ceux qui les ont connu.

 

MARS

Le père Pierre Sauvage, 85 ans, figure de l’action sociale en Limousin. Décédé le 25 mars 2020, au CHU de Limoges à l’âge de 85 ans, le père Pierre Sauvage avait été ordonné prêtre à 27 ans. Vicaire à Rochechouart (87) puis auxiliaire à l’église Sainte-Claire. Il est ensuite devenu prêtre ouvrier. Militant à la CFDT, il avait siégé au conseil des prud’hommes. Le père Sauvage avait été également aumônier de la maison d’arrêt de Limoges.

Le père Marc Frasez, curé de Saint-Germain de Paris à Fontenay-le-Fleury (Yvelines). Décédé dans la nuit du jeudi 26 au  vendredi 27 mars. Il avait 74 ans, il avait contracté la maladie il y a quelques jours seulement. Né le 24 juin 1945 à Soissons, dans l’Aisne, il avait été ordonné prêtre le 3 avril 1971 pour le diocèse de Versailles. Il était depuis 2007 curé de la paroisse Saint-Germain de Paris à Fontenay-le-Fleury et prêtre référent pour l’AEP de Fontenay-le-Fleury. Ses obsèques ont été célébrées par Mgr Bruno Valentin, évêque auxiliaire de Versailles, dans l’intimité à Chartres.

Le père Marcel Saby, prêtre auxiliaire de la paroisse Saint-Basile (Ardèche). Décédé le dimanche 20 mars, le père Marcel Saby avait célébré ses 50 ans de sacerdoce en 2017. Né le 29 mai 1941 à Saint-Genest-Lachamp, il avait été ordonné en 1966, avant de devenir vicaire au Cheylard en 1967. Il avait assuré de nombreuse fonction à La Voulte, au Crestet et au Cheylard. Depuis 2016, il était prêtre auxiliaire de la paroisse Saint-Basile entre Doux et Dunière. Ses obsèques ont été célébrées par Mgr Balsa, l’évêque de Viviers.

Deux religieuses de Kermaria à Plumelin (Morbihan). Âgées de 92 et 86 ans, les deux religieuses appartenaient à la congrégation de Kermaria à Plumelin, dans le Morbihan. Dix-huit autres religieuses présentent des symptômes du coronavirus dont deux seraient dans un état grave.

Cinq frères du couvent des Capucins à Crest (Drôme). « Frère Armand nous a quittés. Les Capucins de Crest sont cruellement éprouvés », a annoncé le maire de la ville, Hervé Mariton, sur sa page Facebook. Frère Armand, 78 ans avait une santé fragile, tout comme le père Pierre, 85 ans, décédé avant lui dans le week-end. Tous deux avaient été hospitalisés dans un état grave après un premier décès le 25 mars, celui de frère Emmanuel. Ce dernier avait 94 ans. Deux autres frères les ont rejoint début avril, Frère Marcel (99 ans) et Frère Marc.

Le père Roger Giraud, doyen du diocèse de Lyon. Il allait fêter ses 101 ans dans quelques jours. Le père Roger Giraud, doyen du diocèse de Lyon, est décédé du covid-19 à la maison de retraite Louise Thérèse à Écully le dimanche 29 mars. Il avait fêté l’année dernière ses 70 ans d’ordination. Ses funérailles ont été célébrées jeudi 2 avril par Mgr Emmanuel Gobilliard au carré des prêtres du cimetière de Loyasse (Lyon 5°).

Le père Tomas Kapingala, curé de Magny-en-Vexin (Pontoise). Le père Tomas Kapingala, missionnaire de Notre-Dame de La Salette est décédé le jeudi 2 avril à l’hôpital de Pontoise, à l’âge de 64 ans, des suites du covid-19. Originaire d’Angola, il avait passé sept années dans le diocèse de Blois, où il fut curé et doyen, avant de rejoindre le diocèse de Pontoise en 2016. D’abord vicaire à Sarcelles, il a été nommé, en septembre 2018, curé de Magny-en-Vexin. »Nous sommes appelés à regarder la croix comme au désert le peuple d’Israël avait regardé le serpent pour être sauvé de sa morsure », écrivait-il le 22 mars dernier dans la feuille paroissiale. »En regardant la croix du Christ aujourd’hui, la souffrance peut avoir un sens. Elle ouvre à l’espérance de Pâques ».

Dom Bernard Ducruet de l’abbaye bénédictine de Fleury à Saint-Benoit- sur-Loire (Loiret). Dom Bernard Ducruet est décédé du coronavirus ce dimanche 5 avril, dimanche des Rameaux. Âgé de 92 ans, Don Bernard avait été le père abbé de 1973 à 1991. Dix-huit autres moines ont été détectés positifs au covid-19 dans cette abbaye, qui vit donc un confinement sévère, chaque moine étant confiné dans sa cellule de trois mètres sur trois.

Dans le diocèse de Strasbourg, six prêtres âgés sont morts du covid-19 en maison de retraite, l’Abbé Roger Hartmann, le 26 mars 2020, le Père Camille Biellmann, salésien, l’Abbé Joseph Loeb, le 27 mars 2020, le Père  Daniel Skica, capucin, le 29 mars 2020, le Père Jean-Pierre Lauvergeon, franciscain, le 2 avril 2020 et le Chanoine Guy Reymann.

 

AVRIL

Le Père Christian Soudée, religieux jésuite (Paris). Né à Rennes (Ille et Vilaine) en 1934, ordonné prêtre le 29 juillet 1967, il est décédé du covid-19 à Paris, le 1er avril 2020. Le Père Christian a passé 38 ans de sa vie au service de l’Église à Madagascar, dans des collèges comme dans la pastorale rurale. Rentré en France en 2009, il accompagne des groupes du renouveau charismatique et assure un ministère d’accueil et de confessions à Saint-Louis d’Antin. C’est en 2016 qu’il demande à quitter la communauté de Paris-Grenelle pour rejoindre la communauté de Vanves et l’Ehpad Maison Soins et Repos.

Le Père Michel Choisy, religieux jésuite (Vanves). Né à Le Bailleul (Sarthe) en 1924, il a été ordonné prêtre le 31 juillet 1956, et est décédé ce 2 avril 2020. Le Père Michel a surtout exercé des ministères en paroisses, en Dordogne et en Haute-Garonne, ainsi que dans la pastorale de la santé. Il quitte à regret le Sud-Ouest pour rejoindre la communauté de Vanves en 2012, à l’ouverture de la Maison Soins et Repos.

Le Père Gérard Pierre, religieux jésuite (Lille). Né à Houécourt (Vosges) en 1923, ordonné prêtre le 31 juillet 1955, il est décédé à Lille, le 3 avril 2020. Survivant de Dachau, le père Gérard fut père spirituel et professeur de sciences économiques à l’ICAM de Lille. Il rejoint Troyes en 1986 et la Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière, initiée par Paul Feller. Il exercera aussi des ministères pastoraux : service dans les paroisses de Troyes, accompagnement spirituel, aumônerie des Sœurs Oblates de Saint François de Sales, chez lesquelles il réside ses dernières années troyennes, avant de rejoindre l’Ehpad Maison Saint Jean à l’automne dernier.

Le père Claude Cantet, diocèse de Bordeaux. Âgé de 84 ans, le prêtre est décédé le lundi 6 avril. Le vicaire général du diocèse, le Père Samuel Volta, lui a rendu hommage sur Twitter.

Le père Guido Reiner,religieux jésuite (Paris). Né à Dresde (Allemagne) en 1925, il a été ordonné prêtre le 30 juillet 1958, et décédé à Vanves, le 7 avril 2020.Auteur d’une thèse sur l’écrivain Ernst Wiechert, il fut longtemps professeur d’allemand à Paris-IV Sorbonne et maître de conférences à Polytechnique, rattaché aux communautés de Paris-Raynouard et de Versailles. Il exercera aussi des ministères en aumôneries et en paroisses, tout en animant des groupes bibliques.

Le Père Adrien Toulorge, religieux jésuite (Madagascar). Né à Tananarive (Madagascar) en 1925, il a été ordonné prêtre le 28 juillet 1957 et est décédé à Lille, le 7 avril 2020. Né à Tananarive, où il a passé sa jeunesse, le Père Adrien a exercé ses premiers ministères comme vicaire et aumônier d’hôpital dans plusieurs villes de Madagascar. Il sera par la suite aumônier militaire, une trentaine d’années, surtout dans des bases aériennes, à La Réunion, à Apt-Saint-Christol, à Colmar-Meyenheim ou à Mayotte. Après quelques années de pastorale paroissiale et de travail à l’officialité du diocèse de Saint-Denis de La Réunion, il quitte l’Océan Indien et regagner l’Hexagone pour raisons de santé.

Le père Pierre Binet (diocèse de Dijon). Âgé de 98 ans, le Père Binet vivait en maison de retraite, et est vraisemblablement décédé du covid-19. Né en 1923 à Bezouotte, il fut ordonné prêtre le 29 juin 1949 en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon. Il fut notamment délégué épiscopal auprès des groupes du Renouveau charismatique et doyen à la paroisse Sainte-Chantal. Il était retraité depuis 1999.

MDT
Les obsèques du père Binet dans la cathédrale de Dijon, lundi 6 avril 2020

Le père Henri Madelin,ancien supérieur provincial des jésuites de France. Hospitalisé depuis deux semaines, le père Henri Madelin est décédé à l’âge de 84 ans des suites du covid-19 ce mercredi 8 avril au matin. Il avait notamment été supérieur provincial des jésuites de France de 1979 à 1985 avant d’être nommé président du Centre Sèvres, à Paris. « Doté d’une grande bienveillance, homme de foi et de relations, toujours à l’écoute des évolutions de la société, le père Henri Madelin a mis ses qualités humaines et intellectuelles, au service du Christ, de l’Église et de la société, persuadé que le message de l’Évangile reste une source de profond renouvellement précieux pour notre monde », ont déclaré les jésuites de France dans un communiqué.

Le père François de Gaulle (Val-de-Marne). Le père François de Gaulle, père blanc, âgé de 98 ans, et neveu du général, est décédé à la maison des Pères Blancs à Bry-sur-Marne.

Le Père Michel Souchon, religieux jésuite (Vanves). Né à Caluire (Rhône) en 1929, ordonné prêtre en 1961, il est décédé à Vanves, le 9 avril 2020. Tout au long de sa vie apostolique, le Père Michel Souchon a mené plusieurs ministères en Ile-de-France : responsable d’études dans les services de recherche à l’ORTF et à l’Institut National de l’Audiovisuel, directeur des études de TF1, puis Antenne 2 et enfin de la Présidence de France Télévision, chargé de cours à l’Institut d’Études Sociales (IES) et à l’Institut d’Études Politiques (IEP), rédacteur en chef-adjoint des revues Études et Croire aujourd’hui, vicaire paroissial dans les diocèses de Versailles et de Saint-Denis.

Le père Michel Lelong (Paris). Âgé de 95 ans, le père Michel Lelong est mort du Covid-19, Vendredi saint 10 avril, à l’hôpital Lariboisière à Paris, a annoncé samedi le Secrétariat pour les relations avec l’islam de la Conférence des évêques de France dont il avait été le premier responsable. Né en 1925 à Angers (Maine-et-Loire), il entre chez les pères blancs pour lesquels il est ordonné prêtre, en 1948 à Carthage. En 1975, la Conférence des évêques de France l’appelle à venir diriger le tout nouveau Service pour les relations avec l’islam (SRI). Dans les années 2000, il participe au Groupe de rencontres entre catholiques (Grec) qui visait au dialogue entre les catholiques conservateurs, les traditionalistes et les intégristes de la Fraternité Saint-Pie-X.

Le père André Manaranche, religieux jésuite (diocèse de Versailles). Mort du covid-19 dans la nuit de Pâques, dimanche 12 avril, à  l’Ehpad Maison Saint-Jean de Lille, le prêtre était âgé de 93 ans. Docteur en sciences sociales, il est le huitième jésuite à succomber au virus. Auteur d’une trentaine d’ouvrages, dont certains connurent un vif succès, le père Manaranche se dédia à l’évangélisation, notamment des jeunes, comme formateur dans des abbayes, séminaires et communautés nouvelles en France et en Afrique. Il fut également conseiller religieux national des Routiers des scouts d’Europe pendant dix-huit années à partir de 1986, et comme biographe de son fondateur, le père Jacques Sevin, en 1995.

Le Père Philippe Lécrivain, religieux jésuite (Vanves). Lundi 13 avril, le Covid-19 a emporté le père Lécrivain, père jésuite qui vivait en communauté à l’Ehpad de Vanves. La plus grande partie de sa mission a eu comme cadre le Centre Sèvres. Il y a enseigné la théologie et a contribué également à la réflexion sur la vie religieuse. Il était bien connu pour ses nombreuses interventions auprès de différentes congrégations religieuses.

Le Père Claude Bernard, religieux jésuite (Lille). Décédé le 14 avril 2020, il est né à Calais (Pas-de-Calais) le 21 avril 1919, entré chez les Jésuites en 1936, et ordonné prêtre en 1949. Le Père Claude avait fêté son centenaire le Dimanche de Pâques  2019. Professeur de lettres classiques et d’anglais dans des collèges de France septentrionale (Lille, Metz, Amiens, Boulogne), il fut au service du diocèse d’Arras, comme administrateur de la paroisse Saint-Léonard.

Le frère Bernard Jouanno, religieux assomptionniste (Albertville). Le frère Bernard Jouanno, est décédé jeudi 16 avril à 76 ans, victime de l’épidémie de Covid-19. Diplômé en lettres modernes, et titulaire d’une licence en théologie, il a été rédacteur en chef de Pèlerin. Les six dernières années de sa vie journalistique (2001-2007), il sera grand reporter au service Religions de La Croix. Très attaché à l’Afrique – il fut coopérant au Cameroun entre 1968 et 1970 –, il avait choisi de vivre sa retraite au Togo, participant à la fondation d’une communauté à Sokodé. Un grave accident de santé l’obligea à rentrer en France précipitamment, d’abord à Lyon, puis à Paris, et enfin à Albertville, dans l’Ehpad des assomptionnistes, où il séjournait depuis trois ans.