Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Couples en confinement : les bons réflexes à prendre pour éviter les tensions

Shutterstock
Partager

Se retrouver à deux des journées entières, dans un espace réduit avec des sorties limitées et un emploi du temps complètement chamboulé, peut se révéler une épreuve pour un couple. Quelques conseils pour éviter les tensions, ou en tout cas, pour les désarmer au plus vite.

Triste nouvelle. En Chine, alors que le spectre de l’épidémie de coronavirus semble s’éloigner, les demandes de divorce exploseraient au fur et à mesure de la levée du confinement. Après six semaines de tête-à-tête contraint et forcé, il semblerait que les Chinois soient au bout du rouleau. Les bureaux d’enregistrement de divorces sont pris d’assaut depuis leur réouverture. « De nombreux couples ont été enfermés pendant plus d’un mois, et cela a fait émerger des conflits latents », a expliqué un agent d’état-civil au quotidien chinois anglophone Global Times. Si la Chine enregistre en temps normal un pic de divorces chaque année après le nouvel an chinois, il n’en demeure pas moins que le confinement peut légitimement exacerber les tensions. Voici les sept commandements du couple en période de confinement.

Les nouvelles tâches vous vous répartirez

ZADANIA DOMOWE
Shutterstock

A situation inédite, organisation inédite. Le confinement, le télétravail, le chômage technique, l’école à la maison, le nouveau rythme des personnels soignant et enseignant, tout ceci vient bouleverser l’organisation habituelle du couple. Elle demande donc à être réadaptée à la situation. Pour cela, il est important de faire à deux le point sur les besoins, les obligations et les désirs de chacun afin de redistribuer les tâches. Qui gère les courses qui prennent des heures ? Le déjeuner à réinventer ? Les tâches ménagères ? Dans le cadre de l’école à la maison, qui supervise quelles matières ? Qui s’occupent des enfants alors que les deux conjoints sont en télétravail ? Un dialogue clair et constructif permettra de répartir justement toutes ces nouvelles tâches. Sans quoi le vide jurisprudentiel pourrait vite être source de tensions et de frustrations.

La communication non violente vous adopterez

Afin de faciliter la communication dans le couple, n’hésitez pas à apprendre les bases de la communication non violente. Une mine d’or pour une meilleure compréhension entre les conjoints, particulièrement bienvenue en cette période de promiscuité. Marie-Aude Binet, conseillère conjugale et sexologue, décrit dans son récent ouvrage Tendresse, amour et volupté (Quasar) les quatre étapes importantes à suivre si vous voulez être écouté par votre conjoint : observer un fait qui vous dérange et le décrire tel que vous le voyez, dire ce que cela vous fait ressentir, expliquer à quel besoin cela correspond et faire une demande très précise en relation avec ce besoin. Le secret est de s’exprimer à la première personne : « je ressens cela » plutôt que d’employer un « tu » qui pourrait être interprété comme une accusation.

Des moments solos vous vous réserverez

Le temps de confinement est l'occasion de relire les classiques.
© Pixel-Shot - shutterstock

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, une bonne entente conjugale passera aussi par des moments où vous vous retrouverez seul. Il est bon de caler dans votre nouvel emploi du temps des moments de ressourcement, autre que le télétravail, sans enfant ni conjoint. Un temps pour vous. Un footing, un bain chaud, un temps de prière, de la lecture ou un coup de fil à une amie, bref, des minutes pour retrouver un peu de calme intérieur. Et si vous avez des enfants, organisez-vous avec votre conjoint pour respecter ces minutes indispensables à votre équilibre.

La classe vous garderez

Ce n’est pas parce que vous êtes priés de rester chez vous que vous devez offrir à votre conjoint une allure douteuse ou des odeurs d’homme des cavernes. Ne vous laissez pas aller, ceci contribue grandement au moral de votre cher(e) et tendre, et au vôtre !

Des temps de qualité vous prendrez

YOUNG COUPLE, COUPLE,
kikovic | Shutterstock

 

Ce confinement est aussi l’occasion de prendre le temps de se redécouvrir. Plus de soirées entre amis, plus de réunions à droite à gauche, saturation de films sur Netflix. N’est-ce pas le moment de prendre le temps de discuter en profondeur, de confier vos désirs, vos projets, de relire votre histoire de couple ? De décrocher de votre smartphone qui envoie des notifications incessantes pour mieux se connecter à l’autre, au moins le temps d’une soirée ? Profitez-en pour mettre un peu de piment dans votre vie de couple, réinventez de nouvelles manières pour entretenir la flamme. Plein d’idées à venir dans un prochain article sur Aleteia : « Six idées pour changer des soirées Netflix ».

D’autres sujets (que le coronavirus) vous parlerez

Si cette épidémie est une source intarissable de conversation, il est important aussi de parler d’autre chose. Entretenir l’anxiété, sans pouvoir y apporter de réponse pratique, n’est pas le meilleur remède. D’autant plus que cela peut facilement provoquer des tensions entre une éternelle optimiste et un indécrottable pessimiste, une anxieuse et un détaché des biens de ce monde… Variez les sujets de conversation, c’est l’occasion de vous intéresser à autre chose et de le partager avec votre conjoint.

La prière en couple vous commencerez

Cette période de confinement est le moment idéal pour commencer à prier en couple : vous avez du temps, le soir, à la maison, et il ne manque pas d’intentions de prière ni de suggestions de beaux textes. Cela peut être le moment de se lancer, en récitant simplement à deux un notre Père et un Je vous salue Marie, ou en inventant votre propre prière en adressant des « Merci, Pardon, S’il te plaît » au Seigneur. Une manière sûre de résoudre des tensions s’il y en a et d’entreprendre les premiers pas d’une spiritualité conjugale.