Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Coronavirus : le Vatican expédie 600.000 masques en Chine

Des voyageurs portent des masques pour se protéger contre la propagation possible du virus dans l'escalator d'une station de métro de Hong Kong le 23 janvier 2020.
Partager

Entre 600.000 et 700.000 masques ont été envoyés en Chine depuis le Vatican fin janvier afin de lutter contre le Coronavirus. Une manière concrète de venir en aide à la Chine où l’épidémie a déjà fait 425 victimes.

Alors que le coronavirus a déjà touché plus de 20.000 personnes et causé la mort d’au moins 427 personnes, la Chine a récemment lancé un appel à l’aide face à la pénurie de masque. Pour enrayer la propagation du virus, plusieurs villes et provinces de Chines ont rendu le port du masque obligatoire. Une mesure qui concerne plus de 300 millions de personnes. Compte tenu des volumes, les entreprises chinoises ne parviennent pas à satisfaire la demande.

Si plusieurs pays comme la France, le Royaume-Uni, le Japon ou encore la Corée du Sud ont déjà répondu à l’appel lancé par la Chine en envoyant du matériel et des équipements, le Vatican a également apporté sa contribution en envoyant dès le 27 janvier entre 600.000 et 700.000 masques, rapporte le Global Times, média anglophone proche du gouvernement chinois, cité par le quotidien La Croix. Les masques, dont les emballages plastiques sont aux armes du Pape, ont été acheminés en Chine par avion gracieusement, les compagnies aériennes ayant offert les frais d’expédition.

Soutenue par la pharmacie du Vatican et l’université pontificale urbanienne, cette initiative est portée par le père d’origine chinoise Vincenzo Han Duo, lui-même soutenu par l’aumônier du Pape, le cardinal Konrad Krajewski. Lors de l’Angélus du 27 janvier, le pape François avait salué les efforts déployés par la communauté chinoise pour combattre l’épidémie. Il avait également assuré les « malades du virus qui s’est propagé en Chine » de ses prières.