Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 27 septembre |
Saint Vincent de Paul
home iconBelles Histoires
line break icon

Laura, une « maman assise » qui bluffe par son énergie

Laura Miola

Instagram / Laura Miola

Giovanna Binci - Publié le 03/02/20

Laura Miola utilise son profil Instagram pour parler de handicap et de maternité, mais surtout de bonheur. Pour elle, la vraie manière d'influencer les autres, c'est de témoigner d'une vie ordinaire vécue de façon authentique.

Sur son profil Instagram, suivi par près de 50.000 personnes, une mère qui câline son petit garçon, un papa à l’air heureux, un couple à tel point rayonnant qu’on le verrait bien en une d’un magazine féminin comme il en existe des dizaines dans les kiosques… Mais aussi une maman en fauteuil roulant. Laura Miola, 30 ans, a un mari et un petit garçon, Ferdinando. Et pour cette Italienne qui aime la vie, Instagram est une magnifique occasion de témoigner de sa beauté.

View this post on Instagram

A post shared by Laura Miola (@laura.miola)

Atteinte d’une maladie dégénérative depuis l’âge de 3 ans, cela fait 21 ans qu’elle est contrainte d’utiliser un fauteuil roulant. Mais comme elle l’écrit elle-même, « contrainte » n’est pas le bon mot puisque ce fauteuil roulant est pour elle un symbole de liberté et une façon de lancer ce message aux autres : « N’abandonnez pas ! ». « Cela ne signifie pas qu’on ne vit pas de moments difficiles, ni qu’il faut prétendre qu’ils n’existent pas, car la vie est parfois violente. Mais on peut décider de se sentir victime des événements et de rester spectateur de sa vie, ou bien d’en être acteur et de voir dans une averse de grêle l’occasion de se préparer un mojito ! », écrit-elle avec un brin d’humour sur sa page.

Laura rêvait de devenir maman et son désir s’est concrétisé avec la naissance de son fils. Pourtant, elle avait de nombreuses craintes, dont celle de ne pas être à la hauteur en raison de son handicap, qui ne l’ont pourtant pas empêchée d’aller de l’avant. Cette « maman assise », ainsi qu’elle se nomme elle-même, donne un témoignage vibrant de ténacité et de simplicité. Elle montre que l’on ne guérit pas en dissimulant son handicap ou ses fragilités, mais en faisant face à ses difficultés et en refusant d’être guidé par ses peurs. Pour Laura, c’est à partir du moment où l’on est vraiment soi-même que la vie devient instagrammable. Car alors on peut rayonner.




Lire aussi :
Romain Guérineau, un battant en fauteuil roulant

Tags:
handicapinstagramreseaux sociaux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
5
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
VILLAGE AFGHANISTAN
Lauriane Vofo Kana
La détermination d’Alì Ehsani pour sauver une famille chrétienne ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement