Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Premier Noël dans la belle-famille : comment bien accueillir le nouveau venu ?

Famille lors d'un dîner de Noël
Halfpoint - Shutterstock
Partager

Si vous accueillez à Noël un jeune marié ou une petite fiancée au sein de votre tribu, voici quelques pistes pour veiller à sa bonne et heureuse intégration parmi vous.

Noël est riche de traditions ancestrales et connues de tous, mais aussi de coutumes propres à chaque famille. Des coutumes qui touchent de nombreux domaines : manière de décorer le sapin et la maison, abondance plus ou moins mesurée du menu du réveillon, heure de la messe, cérémonial de l’ouverture des cadeaux, etc. Autant d’habitudes bien ancrées dans une famille mais qui sont nécessairement différentes de celles de la famille d’origine du nouveau venu. Alors pour éviter qu’il soit décontenancé par cette nouvelle manière de fêter Noël, il est délicat d’avoir de petites attentions à son égard.

1
Proposer sans imposer

Sans marteler le programme de manière autoritaire, il est bienvenu d’informer à l’avance de vos us et coutumes familiales : « voilà ce qu’on fait habituellement… », « voici les horaires de messe, choisissons ensemble », « quand voulez-vous ouvrir les cadeaux ? »… Histoire que le nouveau venu ne soit pas dans son lit au moment de partir à la messe ou d’ouvrir les cadeaux ! Et même si les traditions se suivent et se ressemblent d’une année sur l’autre, un temps de concertation familiale est important pour mettre tout le monde au courant et sur un pied d’égalité, et pour éventuellement les revisiter selon les circonstances.

2
S’intéresser à ses traditions familiales

Il est également de bon ton de s’intéresser au « petit nouveau » en lui demandant comment il fête Noël dans sa famille. D’une part, c’est faire preuve d’accueil et d’intérêt à son égard, d’autre part, les idées sont toujours bonnes à prendre pour renouveler ou rafraîchir vos manières de faire.

3
L’inclure dans les préparatifs

Le meilleur moyen pour qu’il se sente accueilli est de faire valoir ses spécialités. Si votre belle-fille est un as de la déco, laissez-la prendre la main sur le sapin, les bouquets de houx et les guirlandes. Si votre futur gendre est maître dans l’art de faire cuire la dinde, proposez-lui de la cuisiner. Essayez de savoir quel rôle ou quelle mission lui donnerait l’occasion de s’intégrer et de trouver sa place parmi vous, et n’hésitez pas à déléguer !

4
Lui offrir un cadeau

N’oubliez pas de lui faire un petit cadeau ! Même s’il est évidemment inclus dans le tirage au sort familial, un petit cadeau en plus montre votre bienveillance particulière envers celui ou celle qui fête Noël loin des siens pour la première fois !

Les dix conseils pour arriver en forme à Noël (et le rester) :