Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’Avent avec Aleteia #jour 4 : voir dans la nature l’œuvre de Dieu

KWIATY W OGRODZIE
David Prahl | Shutterstock
Partager

Chaque jour de l’Avent, Aleteia vous propose de devenir disciple du Christ en renouvelant votre cœur en un cœur plus aimant. Chaque semaine sera l’occasion de faire un pas vers plus de prière (dimanche), plus de gratitude (lundi), plus de bienveillance envers son prochain (mardi), plus d’émerveillement devant la Création (mercredi), plus de charité envers les plus démunis (jeudi), plus de sobriété (vendredi), et plus d’attention à notre maison commune (samedi). Aujourd’hui, Aleteia vous invite à vous émerveiller devant la beauté de la Création.

L’Avent est une période où les chrétiens cherchent à se rapprocher de Dieu. Or contempler la Création, c’est une manière de se rapprocher de Dieu puisque Dieu se manifeste à travers elle. À l’instar des rois mages qui ont observé puis suivi l’étoile jusqu’à Bethléem, contemplons, nous aussi, la beauté de la Création pour se rapprocher de son Créateur. Même si les oiseaux du ciel et les lys des champs ne font pas partie de notre quotidien, il existe mille et un prétextes pour s’émerveiller et rendre grâce : pour le ciel, le vent, l’alternance du jour et de la nuit, les étoiles… Le Livre de la Sagesse demeure assez sévère à l’égard de ceux qui ne reconnaîtraient pas Dieu à travers sa Création : « Ils sont inconsistants, tous ces gens qui restent dans l’ignorance de Dieu : à partir de ce qu’ils voient de bon, ils n’ont pas été capables de connaître Celui qui est ; en examinant ses œuvres, ils n’ont pas reconnu l’Artisan » (Sa 13, 1). Et pourtant, « à travers la grandeur et la beauté des créatures, on peut contempler, par analogie, leur Auteur » (Sa 13, 5). Ainsi, saint François d’Assise, qui toute sa vie fit montre d’une tendresse particulière envers les créatures de Dieu, à commencer par « frère soleil » et « sœur lune », propose de considérer la nature comme « un splendide livre dans lequel Dieu nous parle et nous révèle quelque chose de sa beauté et de sa bonté. (…) C’est pourquoi il demandait qu’au couvent on laisse toujours une partie du jardin sans la cultiver, pour qu’y croissent les herbes sauvages, de sorte que ceux qui les admirent puissent élever leur pensée vers Dieu, auteur de tant de beauté », explique le pape François dans son encyclique (Laudato Si’, 12).

Rendre grâce, protéger, prier

À partir du moment où nous reconnaissons Dieu comme auteur de tant de beauté et de bienfaits, reste à Le remercier, et à protéger ce qu’il a créé. Le Pape exhorte à considérer le monde comme « un mystère joyeux que nous contemplons dans la joie et dans la louange » (Laudato Si’, 12). Ceci n’est pas possible sans émerveillement. « Si nous nous approchons de la nature et de l’environnement sans cette ouverture à l’étonnement et à l’émerveillement, si nous ne parlons plus le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation avec le monde, nos attitudes seront celles du dominateur, du consommateur ou du pur exploiteur de ressources, incapable de fixer des limites à ses intérêts immédiats. En revanche, si nous nous sentons intimement unis à tout ce qui existe, la sobriété et le souci de protection jailliront spontanément » (Laudato Si’, 11). À la fin de l’encyclique, le pape François nous invite à prier pour la terre, notre maison commune, pour que chacun se sente suffisamment uni à elle pour en prendre soin.

Prière pour notre terre

Dieu Tout-Puissant
qui es présent dans tout l’univers
et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
répands sur nous la force de ton amour pour que
nous protégions la vie et la beauté.

Inonde-nous de paix, pour que nous vivions
comme frères et sœurs
sans causer de dommages à personne.

Ô Dieu des pauvres,
aide-nous à secourir les abandonnés
et les oubliés de cette terre
qui valent tant à tes yeux.

Guéris nos vies,
pour que nous soyons des protecteurs du monde
et non des prédateurs,
pour que nous semions la beauté
et non la pollution ni la destruction.

Touche les cœurs
de ceux qui cherchent seulement des profits
aux dépens de la terre et des pauvres.

Apprends-nous à découvrir
la valeur de chaque chose,
à contempler, émerveillés,
à reconnaître que nous sommes profondément unis
à toutes les créatures
sur notre chemin vers ta lumière infinie.

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.
Soutiens-nous, nous t’en prions,
dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

Dix citations du pape François sur l'environnement :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]