Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À Boulogne-Billancourt, un nouveau genre de paroisse

© Hopen
Partager

La paroisse de l’Immaculée Conception de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) lance ce dimanche un nouveau projet paroissial en lien avec le groupe de pop louange Hopen.

« L’Église comme vous ne l’avez jamais vue ! » Voilà leur cri de guerre. Après leurs débuts à Lyon, les quatre frangins du groupe de pop chrétienne Hopen ont pris leurs quartiers en 2017 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), à l’appel de Mgr Michel Aupetit, alors évêque de Nanterre, pour un projet pastoral local. Durant deux ans, ils ont mis leurs talents musicaux au service des différentes paroisses de la ville. Ce dimanche 22 septembre, à l’invitation de Mgr Matthieu Rougé, actuel évêque des lieux, ils lancent la « paroisse 2.0 ».

« Une pastorale nouvelle »

Envoyés en mission dans la paroisse de l’Immaculée Conception, les musiciens ont pour objectif d’en assurer l’animation. « Il s’agit d’une pastorale nouvelle pour le monde d’aujourd’hui », explique à Aleteia Armand Auclair, l’un des quatre frères. Au programme, messe du dimanche soir, soirées de louange, rassemblements Hopeteen au son des claviers, batteries, guitares… Des projets déjà existants mais qui seront à l’avenir amenés à se renforcer et se développer. Le slogan de cette nouvelle rentrée, « Bienvenue à la maison », témoigne d’une volonté d’avoir une paroisse mère, accueillante et dans laquelle chacun puisse se sentir chez lui.

Lire aussi : Quand l’événementiel vous emmène au Ciel

Au cœur de ce dispositif, la messe hebdomadaire du dimanche soir, tournée vers les jeunes mais également les autres générations. L’année dernière, les célébrations de ce type rassemblaient entre 400 et 500 personnes. « Nous souhaitons aller chercher les sonorités d’aujourd’hui. L’idée est que ce soit très incarné. Nous essaierons d’avoir des sermons qui parlent à la vie des gens. L’objectif est qu’il y ait un avant et un après la messe », poursuit Armand Auclair. Autre projet d’envergure, la sortie du cinquième album du groupe ainsi qu’un ordinaire de messe qui devrait sortir pour Pâques, travaillé en lien avec le diocèse.

En images : ces vedettes de la musique saisies par le Christ
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]