Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Fête de la musique : quand la louange est bonne

Partager

À l’occasion de la fête de la musique, Aleteia a rencontré Antoine Auclair, l’un des musiciens du groupe de pop louange Hopen. Depuis plus de trois ans, la joyeuse bande sillonne la France pour que la louange rayonne au rythme d’une musique pop inspirée. Elle est également au service du diocèse de Nanterre.

Aleteia : Quelle est l’histoire de votre groupe ?
Antoine Auclair : Notre histoire, c’est la rencontre de deux passions : la musique, qui est une tradition familiale, et la foi qui nous anime. Nous venons d’une famille de musiciens. La musique a toujours été très présente dans les moments familiaux. C’est grâce à l’Église que nous avons lancé notre premier album. Le groupe Glorious nous a aussi aidé. Aujourd’hui, nous travaillons en local pour le diocèse de Nanterre, à la suite de l’appel de Mgr Michel Aupetit, il y un an et demi.

Pensez-vous que la musique élève l’âme ?
Oui, bien sûr. Il y a un rapport de l’Homme à la musique et la question du beau y tient une place. Pour moi, une belle musique est agréable et agit sur les personnes. Peu importe le style, tant qu’elle rejoint les personnes. Avec mes frères, nous écoutons un peu de tout. Personnellement, j’aime bien le classique et la variété. Nous sommes portés par un certain nombre de styles différents. Nous avons été à La Réunion il n’y pas longtemps et cela a enrichi notre vocabulaire musical. À travers la louange, nous utilisons la musique pour porter nos prières, de la même manière que le peintre utilise les couleurs pour montrer quelque chose. La musique n’est qu’un vecteur. Je pense également à la question de l’unité. La prière est individuelle, mais nous chantons ensemble, dans un esprit d’unité. L’important est que cette musique soit accessible à tous car elle est au service du peuple de Dieu.

© Hopen

Pensez-vous que la musique soit un outil d’évangélisation ?
Oui, car elle rejoint beaucoup les jeunes. Je suis impressionné par le nombre d’heures qu’un jeune passe à écouter de la musique. Aujourd’hui, nous sommes inondés de sons et de vidéos. Avec Hopen, nous essayons d’apporter une petite voix. Nous ne sommes que des instruments. Nous recevons des témoignages de personnes qui trouvent ou retrouvent la foi. Parfois, de belles choses se passent dans les familles, avec des jeunes qui ramènent leurs parents à la foi grâce à la musique. La fraternité, la joie vécue pendant les concerts : tout cela rassemble.

© Éditions de l'Emmanuel

Que la louange éclate !, avec Joseph Challier,

Éditions Emmanuel, mai 2018

https://www.youtube.com/watch?v=9ogjzrqZ_54

Tags:
musique
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]