Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 17 septembre |
Sainte Hildegarde de Bingen
home iconFor Her
line break icon

Quatre bonnes raisons de s’inscrire à une activité cette année

DANCE

Shutterstock- fizkes

Mathilde de Robien - Publié le 16/09/19

Une organisation millimétrée vous a permis de caser, dans l’emploi du temps familial, une activité pour chacun de vos enfants et les conduites qui vont avec. Et si vous pensiez un peu à vous maintenant ? Qu’elle soit sportive, artistique ou manuelle, il y a bien une activité qui vous attire ? Alors n’hésitez plus, au regard de ces témoignages qui expriment tout le bien que génère une petite heure hebdomadaire de détente.

Une des bonnes résolutions de rentrée consiste souvent à s’inscrire dans le club de gym d’à côté, ou de se convaincre qu’on fera au moins une heure de footing par semaine. Deux semaines plus tard, vous n’avez pas encore pris rendez-vous chez le médecin pour le certificat médical exigé par la salle de sport, ni mis les pieds dans vos baskets recouvertes d’une fine pellicule de poussière. Mais il n’est pas trop tard ! Et les témoignages de ces jeunes femmes vont certainement achever de vous convaincre.

Être bien dans son corps

« Je viens d’une famille d’intellos lettrés, agrégés de lettres et d’histoire, dans laquelle le corps n’est qu’un outil qui porte la tête et que l’on néglige. Ce que j’ai fait pendant des années. La danse m’a permis de me réapproprier mon corps, de l’appréhender autrement », confie Julie, 37 ans, danseuse en dehors de ses heures de cours. Prendre conscience de toutes les parties de son corps, savoir où mettre ses bras, coordonner ses mouvements, sont autant d’aspects développés dans le cadre d’une activité physique. Aspects parfois totalement délaissés lorsque l’activité professionnelle est principalement cérébrale. Or connaître et être bien dans son corps contribuent pleinement à son bien-être général.

Faire fructifier un talent

Vous avez des talents que vous n’utilisez pas ? Il est dommage de ne pas les exploiter ! Le Seigneur lui-même invite à faire fructifier ses talents plutôt que de les enterrer (Mt 25, 14-30). C’est en tout cas ce qui a poussé Marion, 30 ans, à franchir les portes d’un petit théâtre parisien pour prendre des cours d’improvisation. « Je pense que j’ai une facilité à prendre la parole, à monter sur scène et à susciter le rire d’un auditoire. Je pense aussi que je dois exploiter ce talent et le travailler techniquement pour devenir meilleure. En même temps je m’amuse et j’aime beaucoup ça, mais c’est vrai que ça demande de l’investissement », explique-t-elle. Sans compter que découvrir et mettre à profit un talent caché est une source inestimable d’estime de soi et d’épanouissement personnel.

Créer des liens d’amitié

Groupe de gym, troupe de théâtre, club de tennis…, force est de constater que transpirer ou travailler ensemble créent des liens ! Marion confirme : « J’ai un super groupe et j’ai fait des rencontres avec de belles personnes ! ». Une manière de faire des rencontres en dehors de son cadre habituel.


WHATSAPP

Lire aussi :
Entre amis, WhatsApp ne suffit pas

Prendre une heure pour soi

Caler cette heure dans son agenda, c’est prendre ce fameux temps pour soi, pour se poser, se reposer, se décharger de toute la charge mentale qui écrase nos esprits. Éline Landon, auteur de Burn out maternel et épuisement spirituel, encourage chacune « à prendre du temps pour se ressourcer », vital pour pouvoir ensuite se donner aux autres. Élodie, 34 ans, mère de trois enfants et fan de Pilate, attend le mardi soir avec impatience : « C’est MON moment, où je ne pense ni au boulot, ni à l’organisation, ni aux repas, ni aux courses… Je me concentre sur les mouvements et je ne pense à RIEN d’autre, c’est tellement reposant ! En plus après, je suis de bonne humeur… au moins jusqu’au lendemain ! ».

Tags:
loisirssport

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
6
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
7
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement