Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Notre-Dame : l’angelot sculpté de la clé de voûte a été retrouvé

Godong
A la croisée du transept sur l’oculus de la clé de voûte de Notre-Dame de Paris, quatre angelots sculptés et dorés. Photo prise avant l'incendie.
Partager

L’un des quatre angelots sculptés et dorés qui se trouvaient à la croisée du transept sur l’oculus de la clé de voûte de Notre-Dame a été retrouvé, a indiqué ce mercredi 22 mai le responsable de la communication de la cathédrale, André Finot.

Plus d’un mois après l’incendie qui a ravagé partiellement la cathédrale, c’est un nouveau petit miracle qui vient de s’opérer à Notre-Dame. « Dans les débris de la voûte et de la charpente qui sont en cours de tris par les services du ministère de la Culture, vient d’être retrouvé un des quatre angelots sculptés et dorés qui se trouvaient à la croisée du transept sur l’oculus de la clé de voûte », rapporte La Tribune de l’Art. Une information que vient de confirmer le responsable de la communication de la cathédrale, André Finot.

Les angelots datent de 1728-1729

Surnommés « putti », ces angelots datent de la restauration de la cathédrale réalisée par Germain Boffrand en 1728 et 1729. La voûte avait été déposée par Viollet-le-Duc au XIXe siècle pour la construction de la flèche et remontée ensuite en conservant les angelots.

La découverte de cet angelot laisse espérer que les trois autres petits anges soient également retrouvés dans les débris de la voûte et de la charpente. Depuis plusieurs semaines un robot est utilisé pour aider aux recherches et au tri des monceaux de gravats qui sont déplacés de la cathédrale sous une grande tente blanche installée devant l’édifice.

Pour mémoire, au cours du premier mois qui a suivi l’incendie deux parapluies temporaires ainsi des filets de sécurité ont été installés sur la nef et le chœur. Les pignons nord et sud ont été consolidés et les statues qui se trouvaient au-dessus ont été déposées. L’ensemble des vitraux hauts ont y ont également été déposés tandis que les peintures et autres œuvres de la cathédrale ont été mises en sécurité.

En images : l'intérieur de Notre-Dame de Paris après l'incendie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]