Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 05 décembre |
Saint Gérald
home iconActualités
line break icon

Le sauvetage inespéré du coq de la flèche de Notre-Dame

coq de Notre-Dame de Paris

© Twitter @chanutj

Louis du Bosnet - Publié le 17/04/19

Un temps annoncé fondu dans l’immense incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi 15 avril, le coq reliquaire de la flèche de l’édifice sinistré par les flammes, a finalement été retrouvé mardi soir. Comme un symbole.

« Malheureusement, le coq a fondu », avait pourtant indiqué dans un premier temps Patrick Palem, ancien PDG mais toujours conseil de la Socra. Cette entreprise, basée à Marsac-sur-l’Isle (Dordogne), est chargée de restaurer les 16 statues de cuivre de la flèche de Notre-Dame qui avaient été déposées cinq jours avant l’incendie. L’émotion était alors immense parmi les fidèles. En effet, ce coq en cuivre repoussé, abritait des reliques de sainte Geneviève et saint Denis, ainsi qu’un fragment de la couronne d’épines du Christ, protégeant les Parisiens.




Lire aussi :
Notre-Dame : il a sauvé la couronne d’épines et le Saint-Sacrement

Mais c’était sans compter sur la détermination des membres du Groupement des Entreprises de Restauration de Monuments Historiques (GMH), bien décidés à retrouver dans les décombres des vestiges de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Et l’inattendue nouvelle tomba mardi peu après 20h, sur le compte Twitter de Jacques Chanut, président de la fédération française de bâtiment :

D’après une source au ministère de la Culture relayée par Le Parisien, l’objet « est cabossé mais vraisemblablement restaurable. Comme il est enfoncé, on n’a pas encore pu vérifier si les reliques s’y trouvent encore ». Selon les premières constatations, le coq se serait détaché de la flèche pendant que celle-ci s’effondrait dans la nef et a atterri sur un bas-côté, hors du foyer de l’incendie.

Dans l’attente de sa restauration, le coq a été confié à l’Église de France. Pour mémoire, la flèche d’origine de la cathédrale avait été construite en 1250, puis démontée dans les années 1786-1792. Sa version plus moderne, ravagée dans l’incendie lundi 15 avril, fut inaugurée le 15 août 1859.

En image : l'intérieur de Notre-Dame de Paris après l'incendie :
Tags:
Notre Dame de Paris
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement