Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Qui sont ces saints qui veillent sur les 27 pays de l’Union européenne ?

Partager

Alors que les électeurs européens sont appelés aux urnes du 23 au 26 mai, la rédaction d'Aleteia vous propose de découvrir les saints qui veillent sur les vingt-sept pays qui constituent actuellement l’Union européenne.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

L’Europe est marquée par son histoire. Longue, belle, mais aussi douloureuse et conflictuelle. Pas moins de trois guerres franco-allemandes ont eu lieu en moins d’un siècle et deux guerres mondiales y ont été déclenchées. Elle a également particulièrement souffert des totalitarismes du XXe siècle. Mais c’est aussi cette histoire difficile et complexe qui a permis de développer une vision de l’homme. Dans son discours de Compostelle en 1982, Jean Paul II a lancé un vibrant appel européen.

Il a ainsi rappelé que les différents pays européens partagent une culture très riche, fédératrice et porteuse d’avenir. Une vision de l’Europe également partagée par le pape Benoit XVI, qui a souligné à plusieurs reprises qu’on ne peut pas comprendre l’Europe sans faire référence aux grands ordres monastiques, aux cathédrales, aux théologiens, aux universités du Moyen Âge. Fonder la construction de l’Europe sur le roc, c’est la construire avec ceux qui manifestent la présence de Dieu au sein des nations.

La pratique de donner des saints comme patrons aux nations est ancienne, mais elle s’est particulièrement développée au XXe siècle sous l’impulsion des papes. C’est le cas de la France : la Vierge Marie a été déclarée patronne principale et sainte Jeanne d’Arc patronne secondaire par le pape Pie XI en 1922. En 1944, Pie XII leur a adjoint sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte-Face. Depuis l’aube de son histoire, la France a aussi reconnu la sainte protection de l’archange saint Michel, qu’elle partage avec l’Allemagne. C’est cependant saint Joseph qui « protège » le plus de pays : il veille sur l’Autriche, la Belgique, la Slovénie ainsi que la Croatie.

On ne s’en étonnera pas. D’autres pays sont patronnés par des saints nationaux : l’Irlande avec saint Patrick, l’Italie avec François d’Assise et Catherine de Sienne. Il en est de même pour le pays de Galles avec saint David, pour la Roumanie avec Nicétas de Romesiana et la Tchéquie saint Wenceslas. Saint Paul protège la Grèce et Malte, quand saint Georges est à la fois patron de l’Angleterre mais aussi du Montenegro et de la Serbie. Le Portugal est protégé par saint Antoine de Padoue. Enfin, la Pologne compte pas moins de sept saints patrons, dont Casimir qu’elle partage avec la Lituanie. Le florilège est impressionnant !

Découvrez les saints patrons des 27 pays européens en cliquant sur le diaporama ci-dessous : 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]