Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Listes de mariage : ces jeunes mariés qui donnent la priorité aux autres

Couple heureux
© Shutterstock
Partager

Le phénomène reste marginal, mais il frappe toujours autant. De futurs mariés invitent leurs proches à faire un don à une association plutôt que d'abonder une liste de mariage. Mieux, au Royaume-Uni, les invités promettent de faire une bonne action plutôt que d'offrir une lampe ou des tasses à café.

« Proposer à nos invités de faire un don à la DCC (Délégation catholique pour la coopération) à l’occasion de notre mariage correspondait complètement à notre projet de couple, à notre mode de vie et à nos envies », raconte humblement Emmanuelle, mariée désormais depuis 12 ans et mère de quatre enfants. Une démarche généreuse et altruiste qui semble prendre de plus en plus d’ampleur au vu de la multiplication des propositions via les sites de listes de mariage. Des listes dites « solidaires » qui permettent de faire des dons à des associations ou à des ONG. Ainsi, Mille et une listes propose de financer les actions de la Fondation de France. En 2013, plus de 16.500 euros ont été récoltés et reversés au programme Enfance de la Fondation. Ce montant atteignait 30.000 euros en 2016.

Une tendance favorisée par le recul de l’âge des mariés

Traditionnellement, la liste de mariage participe à l’achat de vaisselle, d’appareils ménagers ou de décoration pour meubler le nouveau foyer. Aujourd’hui, les Français se marient en moyenne cinq ans plus tard qu’il y a 20 ans, selon les dernières données de l’Insee : les femmes à 36 ans et les hommes à 38. Ils ont donc déjà quitté depuis plusieurs années le foyer familial et sont bien équipés. C’est ce qu’évoque également Emmanuelle, et qui explique, en partie, ce désir de donner la priorité à d’autres : « Nous nous sommes mariés à 33 ans pour Nicolas et 31 ans pour moi, nous possédions déjà beaucoup de choses matérielles, nous n’étions pas accrocs à l’idée de partir sur une île paradisiaque, donc nous avons glissé dans les faire-part un petit mot indiquant que nous n’avions besoin de rien, mais que les projets soutenus par la DCC nous tenaient à cœur ». Un acte de générosité qui se poursuit même après leur mariage, puisqu’après avoir vécu plus de sept ans au Cameroun, leur famille est aujourd’hui basée en Inde où Nicolas est directeur de programme d’une école d’ingénieur implantée par l’Institut catholique des arts et métiers (ICAM) à Madras.

Une prise de conscience tournée vers les autres

La toute dernière tendance, proposée récemment sur le site de liste de mariage anglais Prezola et vantée comme ne coûtant pas un penny pour la personne qui « offre » le cadeau, c’est de faire promettre aux invités d’effectuer une bonne action. Le principe est simple : les mariés dressent une liste d’actions généreuses : s’engager dans une association, donner son sang, ramasser les déchets, aider un voisin âgé… et les proches s’engagent pour une, ou plusieurs B.A. !

Dom Beavon, directeur général de Prezola, explique dans le magazine Times : « Le couple demande à leurs invités, en l’honneur de son mariage, de modifier leur comportement, en faisant un acte social, ou charitable — ne nous achetez pas de cadeau, mais achetez-vous une tasse de café recyclable — c’est le genre de chose que nous commençons à voir.  » Et il ne s’agit pas de promesses en l’air : lorsqu’un proche a choisi sa bonne action en guise de cadeau de mariage, les mariés en sont informés par mail !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]