Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 octobre |
Saint Narcisse
home iconCulture
line break icon

Hauts-de-Seine : aux origines de Boulogne, une apparition mariale

© De HJBC - Shutterstock

Tympan de l'église Notre-Dame de Boulogne.

Caroline Becker - Publié le 04/03/19

Beaucoup de Boulonnais l’ignorent et pourtant. Leur ville, fondée il y a 700 ans cette année, a pris naissance autour d’un grand pèlerinage marial presque aussi important que celui de Compostelle. Un pèlerinage qui, avant de s’installer autour de Paris, prit naissance dans la ville de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

En 633, à Boulogne-sur-Mer, un navire, sans équipage, s’échoue sur les rives du port de la ville. Au même instant, des fidèles voient apparaître la Vierge Marie dans une des chapelles de la ville. Celle-ci leur annonce qu’une statue, faite à son image, se trouve sur le bateau et demande, ensuite, que l’on érige une église en son honneur. Les fidèles, qui se précipitent vers l’épave, découvrent la statue et crient alors au miracle. De là naît une grande dévotion à la Vierge nautonière, au point de transformer la ville en un grand centre de pèlerinage marial, presque aussi important que le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.

© Martin Zeiller - G.Garitan. [Public domain]

Le vœu d’un roi

En 1308, Philippe IV le Bel se rend à Boulogne-sur-Mer pour assister au mariage de sa fille, Isabelle de France, avec Édouard II d’Angleterre. C’est là, dans le sanctuaire dédié à la Vierge — où est conservé précieusement la statue miraculeuse — que la cérémonie se déroule. Ému et fortifié dans sa foi, Philippe le Bel veut instaurer ce pèlerinage près de Paris. Un pèlerinage « raccourci » pour éviter aux fidèles de longs et coûteux voyages vers le nord. De retour dans la capitale, le souverain fait chercher un terrain propice à l’édification d’une nouvelle église sur le même modèle que celle de Boulogne-sur-Mer, en hommage à sa sœur aînée. Après réflexion, le roi jette son dévolu sur le petit village de Menus-les-Saint-Cloud. Malheureusement, il meurt avant de voir son rêve réalisé.


BOULOGNE SUR MER

Lire aussi :
Vous rêvez d’aller à Londres, Paris et Rome en même temps ? Allez à Boulogne-sur-Mer !

C’est finalement son fils, Philippe V, qui achève le vœu de son père. Il fait construire l’église qui devient, très rapidement, un haut lieu de pèlerinage pour les Parisiens. Naît alors la deuxième ville de « Boulogne », gentiment appelée « Boulogne-la-Petite » par opposition à Boulogne-la-Grande (Boulogne-sur-Mer). L’acte de naissance de « Bolonoa suprae Sequanem » (Boulogne-sur-Seine) est signé de la main même de l’abbesse de Montmartre, Jehanne de Repenti, propriétaire de Menus-les-Saint-Cloud, petit hameau de 400 âmes. Spécialement restauré à l’occasion des 700 ans de la ville, ce précieux parchemin, unique témoin de la fondation de la ville de Boulogne, est exposé actuellement à la Mairie dans le cadre d’une exposition.

© Par Thomon — Travail personnel, CC BY-SA 4.0
Statue de la Vierge à Notre-Dame de Boulogne.

Une église à l’histoire mouvementée

Très endommagée au cours de la période révolutionnaire, l’église, qui est transformée en grenier à fourrage et « lieu de plaisir », est cependant défendue bec et ongles par les villageois qui restent attachés à ce haut lieu marial. Sous le règne de Napoléon III, un grand chantier de restauration se met en place pour la réhabiliter, sous la direction de l’architecte Eugène Millet, élève de Viollet-le-Duc. Au cœur de l’exposition, une maquette modulable et des casques de réalité augmentée permettent d’ailleurs de découvrir les différentes étapes de sa restauration.

Aujourd’hui encore, Notre-Dame de Boulogne évolue. Dans le cadre des 700 ans, la paroisse a décidé de doter l’église d’un nouvel autel avec son estrade et son mobilier liturgique. Un projet confié à Bruno de Maistre et les ateliers d’Arimathie et qui sera dévoilé fin 2019.




Lire aussi :
5 apparitions mariales peu connues mais impressionnantes

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
apparitionshistoirePatrimoineVierge Marie
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Timothée Dhellemmes
En Europe, les lieux de culte se reconfinent ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
KOMUNIA ŚWIĘTA
Mathilde de Robien
A.R.D.O.R., un bel acrostiche pour savoir com...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement