Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
Au quotidien

Jalousie, comment la surmonter ?

© De Antonio Guillem - Shutterstock

Miguel Pastorino - Matthew Green - Publié le 12/01/19

La jalousie peut être une émotion réellement destructrice. Voici des conseils pour apprendre peu à peu à la dépasser.

La jalousie est la source de beaucoup de souffrances pour de nombreuses personnes. Car cette émotion négative, qui rend incapable de se réjouir du bonheur des autres et transforme les réussites d’autrui en échecs personnels, remplit le cœur d’amertume et peut rendre profondément malheureux.




Lire aussi :
La jalousie qui tue l’amour

La jalousie est provoquée principalement par deux facteurs : le fait de vouloir quelque chose que l’on ne peut obtenir, et celui de se comparer constamment aux autres. Elle résulte souvent d’un manque d’estime de soi et d’un sentiment d’insécurité. Notre monde post-moderne où le narcissisme règne en maître et notre société de consommation pleine d’idéaux inatteignables sont des terreaux particulièrement fertiles pour un sentiment tel que la jalousie. Nombre de followers sur les réseaux sociaux, nombre de commentaires, compliments adressés aux amis, toutes les raisons sont bonnes d’envier notre voisin. La jalousie est d’autant plus néfaste qu’elle rend l’empathie impossible, car une personne jalouse ne peut se mettre à la place de l’autre, ne peut se réjouir pour autrui et ne peut donc construire des relations saines.

Surmonter la jalousie

Pour arriver à surmonter ce sentiment néfaste, voici deux conseils. Le premier, c’est d’essayer de renforcer son estime de soi et de mettre de côté ses insécurités. Il nous faut comprendre que notre valeur intrinsèque vient de ce que nous sommes et non de ce que nous possédons, et que l’appréciation des autres — bien qu’agréable — n’est pas un indicateur de nos qualités d’âme.


AMIES JALOUSES

Lire aussi :
Amitié : comment gérer la jalousie ?

Pour cela, il nous faut apprendre à juger de nos progrès par rapport à nous-même, et non aux autres. S’accepter, s’aimer, être heureux d’être la personne que l’on est, nous libère du besoin perpétuel de se comparer aux autres. L’autre conseil est d’essayer de développer notre capacité d’empathie. L’idée est d’apprendre à se décentrer de soi-même petit à petit, pour pouvoir s’ouvrir aux réussites et aux joies des autres et s’en réjouir sincèrement. Admirer autrui implique de moins se regarder soi, pour pouvoir contempler avec gratitude toutes les choses positives au dehors. Les personnes les plus heureuses sont celles qui savent être heureuses et reconnaissantes pour tout ce qui advient de bon, quel qu’en soit le bénéficiaire. S’efforcer quotidiennement de se réjouir sincèrement du bonheur d’autrui est un exercice qui permet de sortir de soi-même et, à force, d’admirer sans envier.

Admirer les autres nous enrichit et nous fait grandir

L’admiration que l’on nourrit pour autrui ne doit pas nous pousser à nous sentir inférieurs. Au contraire, elle est un moyen de nous tirer vers le haut, de nous inciter à vouloir devenir nous aussi de meilleures personnes et à apprendre de ceux qui nous entourent. Pour grandir humainement, il est important de passer du temps avec des gens qui nous inspirent et nous transmettent leur goût de la vie et des autres. Attention, admirer ne veut pas dire idéaliser, car l’idéalisation conduit forcément à la déception. Admirer, c’est avoir une perception réaliste des qualités qui existent chez les autres, du bien qu’il y a autour de nous et vers lequel on veut tendre. Faire preuve de reconnaissance pour le bien qui arrive à autrui ne laisse pas la place à l’envie, et bien que ce soit parfois difficile, cela rend à terme profondément heureux.




Lire aussi :
Pour sortir de la jalousie : cultiver l’estime de soi

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
amitiéestime de soijalousietravail
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement