Aleteia
Mardi 20 octobre |
Sainte Adeline
Au quotidien

Stress au travail ? Attention aux conséquences sur vos enfants

MOTHER GIRL

4 PM production I Shutterstock

Marzena Devoud - Publié le 10/01/19

Ce que vous ressentez au travail peut avoir une incidence sur votre progéniture. Une étude publiée le 2 janvier dans la revue scientifique "Journal of Occupational Health Psychology" assure que les enfants seraient affectés par le stress professionnel de leurs parents.

Stress, pressions, conflits… Après une longue journée au travail, vous rentrez parfois chez vous à fleur de peau et ce sont vos enfants qui en pâtissent : vous dites à peine bonjour pour très vite élever la voix parce qu’un jouet traîne au milieu du salon ou que les devoirs ne sont pas faits. Rien de plus logique à en croire une étude publiée le 2 janvier dans Journal of Occupational Health Psychology. Le stress professionnel peut avoir des conséquences significatives sur votre vie de famille et même sur la santé de vos enfants.


WOMAN PRAYING

Lire aussi :
Une prière pour lutter contre le stress et l’anxiété

Pas de stress : des solutions existent !

Afin d’identifier ce phénomène, six chercheurs des universités de Lagos (Nigéria), San Bernadino (Californie), Saint-Louis (Bruxelles) et de Houston (Texas), ont recueilli les témoignages d’enfants issus de familles aisées comme d’autres foyers à très faibles revenus. Par le biais d’exercices et de questionnaires, les scientifiques ont voulu évaluer la santé mentale des enfants. Ils pensaient que les réponses issues des familles aisées, notamment au Nigéria, pourraient correspondre à celles des familles américaines ayant des revenus, un niveau d’instruction similaires ainsi que les mêmes attentes dans leur vie familiale.


MAN STRESS

Lire aussi :
Comment gérer son stress au boulot ?

Pourtant, il ressort de leurs observations que le niveau économique des familles ne conditionne pas l’attitude des parents auprès de leurs enfants. Les chercheurs expliquent que c’est la capacité d’un parent à gérer son stress qui est la plus déterminante. « Si un parent a trop de facteurs de stress, il a plus de difficultés à maîtriser ses émotions. C’est la capacité des parents à gérer leurs émotions qui permet la bonne santé de l’enfant » explique Christiane Spitzmueller, professeure de psychologie des organisations industrielles à l’université de Houston et co-auteure de l’étude. Celle-ci démontre le comportement irascible et irréfléchi d’un parent trop stressé. Comment alors rester serein après une grosse journée de travail ? Les auteurs de l’étude proposent différentes solutions.


WOMAN TIRED

Lire aussi :
Quand la fatigue s’installe

Gagner en autonomie au travail diminuerait le stress

Une des clés permettant d’atténuer le stress au travail selon les chercheurs réside dans l’autonomie du travail exercé. Si un parent travaille avec le sentiment qu’il est autonome et maître de sa situation, il aura alors l’impression de mieux contrôler sa vie professionnelle, ce qui pourrait réduire le stress. L’étude démontre également que plus l’exigence de l’emploi est importante et l’autonomie faible, plus l’impact du stress sur les enfants se fait ressentir. Pour Christiane Spitzmueller, c’est aux entreprises d’agir. « Les dirigeants et les supérieurs hiérarchiques peuvent être formés pour travailler et échanger plus efficacement avec leurs employés et encourager un plus grand sens de l’autonomie de ceux-ci » explique-t-elle.


SAD CHILD

Lire aussi :
Quand votre enfant s’effondre, faire face à sa fatigue morale

Se ressourcer un instant avant de rentrer à la maison

Elle conseille aussi aux parents de prendre quelques minutes pour eux entre la fin d’une journée de travail et le retour à la vie de famille. Pour « reconstituer les ressources », la scientifique suggère même un instant de méditation et de re-connexion avec soi même et l’essentiel de la vie. Rien de mieux pour recharger les batteries et profiter réellement d’une soirée en famille !

Découvrez les 12 paroles de la Bible pour combattre le stress :
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
EnfantsFamillepsychologiesantéstress
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Agnès Pinard Legry
Avec le couvre-feu à 21h, les paroisses contr...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
MORNING
Cerith Gardiner
Dix paroles inspirantes pour commencer sa jou...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement