Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Saviez-vous que l’abréviation R.I.P. est d’abord une prière latine ?

CEMETERY,TOMBSTONE
Shutterstock
Partager

La prochaine fois que vous direz R.I.P en pensant à la disparition d’une personne, célèbre ou non, sachez que cette abréviation a une histoire ancienne, liée aux cérémonies funéraires catholiques.

Inscrit sur de nombreuses tombes du monde entier, ou utilisée à l’envi sur les réseaux sociaux pour saluer la disparition d’un être cher ou à laquelle nous sommes attachés, R.I.P est un acronyme qui connaît une riche histoire. Ces lettres sont les initiales d’une phrase latine : requiescat in pace. La traduction en français est « repose en paix », bien que les mots latins fassent en réalité partie d’une prière beaucoup plus longue pour le défunt.

Cette expression latine a été employée pour la première fois au VIIIe siècle, et s’adresse aux personnes défuntes. Par cette prière, on demande que l’âme du défunt puisse accéder au Ciel, au repos éternel. Cette phrase est encore prononcée aujourd’hui à l’occasion des enterrements catholiques :

℣. Requiem æternam dona ei, Domine

℟. Et lux perpetua luceat ei :

℣. Requiescat in pace.

℟. Amen.

 

℣. Donne-lui le repos éternel, Seigneur,

℟. Et que la lumière éternelle l’illumine.

℣. Repose en paix.

℟. Amen

Cette prière est souvent chantée, en particulier dans les Messes de « Requiem » en latin. Des compositeurs tels que Bach et Mozart ont ainsi mis en musique cette prière.