Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le pape François prêt à se rendre en Corée du Nord

POPE FRANCIS
©VATICAN POOL/CPP
Le pape François en compagnie du président sud-coréen et de sa femme.
Partager

Bien que des « conditions » doivent encore être réunies pour un voyage apostolique en Corée du Nord, le pape François a offert « sa disponibilité » pour une visite à Pyongyang, a déclaré le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin ce 18 octobre à l’issue d’une rencontre entre le pape François et le président sud-coréen Moon Jae-in.

Lors de sa rencontre au Palais apostolique du Vatican avec le pape François, Moon Jae-in, président de la Corée du Sud, a transmis au souverain pontife « l’intérêt » de la Corée du Nord à le recevoir, a annoncé le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin ce 18 octobre à l’issue de la rencontre entre les deux hommes. Bien que des « conditions » doivent encore être réunies pour un voyage apostolique en Corée du Nord, le pape François a offert « sa disponibilité » pour une visite à Pyongyang. « Un voyage de ce genre a besoin d’un sérieux examen et d’une sérieuse préparation », a prudemment considéré le cardinal. « Il faut désormais attendre que cela se formalise plus » car, « inévitablement, il faudra formuler quelques conditions pour le réaliser », a-t-il souligné, ajoutant que cela fera partie d’un « prochain travail ». Pour le haut prélat, l’enjeu d’un tel voyage serait de soutenir le « processus de réconciliation et de dénucléarisation de la péninsule » coréenne.

Plus globalement, lors de cette échange, Moon Jae-in a déclaré au pape François venir « en tant que président ». « Mais en tant que catholique, c’est un honneur de vous rencontrer », a-t-il poursuivi. Une fois installé face au Pape à son bureau, le président a également remercié le souverain pontife pour la messe en faveur de la paix en Corée célébrée la veille par le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin dans la basilique Saint-Pierre.

 

Au cours de leurs échanges – d’une durée de 35 minutes – les deux chefs d’États ont évoqué les bonnes « relations bilatérales et la contribution positive offerte par l’Église sur les plans social, éducatif et sanitaire ». L’apport de l’Église catholique pour la « promotion du dialogue et de la réconciliation » entre Coréens, a aussi ponctué leurs conversations. Les deux hommes ont fait part de leur « vive appréciation » pour l’engagement commun à « promouvoir toutes les initiatives utiles pour surmonter les tensions existant encore dans la péninsule coréenne et ouvrir ainsi une nouvelle saison de paix et de développement ».

Le Saint-Siège ne fait toutefois pas mention si le président sud-coréen a transmis au pape l’invitation officielle de se rendre à PyongYang du leader de Corée du Nord Kim Jon-un. Pour mémoire, le 9 octobre dernier, l’agence sud-coréenne Yonhap avait annoncé que le chef d’État nord-coréen avait remis cette invitation à Moon Jae-in. Kim Jong-un l’avait alors assuré qu’il accueillerait « chaleureusement le pape » s’il visitait Pyongyang.

Le pape, un « maître pour l’humanité »

Après leur entretien, le président sud-coréen a offert deux statues au souverain pontife, dont un buste du Christ. La couronne d’épine représente « les souffrances du peuple coréen », a déclaré Moon Jae-in. Ce dernier a également remis une représentation de la Vierge avec le visage « typique » d’une femme coréenne.

Le successeur de Pierre a quant à lui offert une médaille ornée d’un olivier, « symbole de paix pour la Corée ». « Vous n’êtes pas seulement le chef de l’Église, vous êtes aussi un maître pour l’humanité », lui a alors répondu solennellement Moon Jae-in. Le pape a également remis une copie de son message pour la Journée mondiale de la paix 2018, de son encyclique Laudato si (2015) et de ses exhortations Evangelii gaudium (2014), Amoris laetitia (2016) et Gaudete et exsultate (2018).

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]