Aleteia
Mardi 20 octobre |
Sainte Adeline
Art & Voyages

La renaissance des vignes de Chambord

Foucauld Boutte - Publié le 14/09/18

Pour fêter les 500 ans des cépages, les premières vendanges ont débuté au château de Chambord lundi 10 septembre dernier. Les vignes avaient été replantées en 2015 pour faire revivre le cépage qui avait été ravagé par le phylloxéra au XIXe siècle.

Le domaine national de Chambord a décidé de faire revivre les cépages plantés par François Ier entre 1518 et 1519. Les vendanges ont commencé lundi 10 septembre dans les vignes toutes neuves qui poussent depuis 2015, et continueront jusqu’au 22 septembre dans un sompteux décor. À son apogée, au XVIIIe siècle, la vigne s’étendait jusqu’à 36 hectares, mais elle fut ravagée au XIXe siècle par le phylloxera, comme de nombreux plants de vigne en France à la même époque. Ce fut une catastrophe pour le patrimoine viticole français




Lire aussi :
Les vendanges, un moment de rassemblement

Aujourd’hui, depuis 2015, Chambord a pris la responsabilité de replanter des cépages anciens : du romorantin (blanc), de l’Arbois ou menu Pinot, du Pinot noir et du Gamay — pour faire du Chaverny — et enfin du Sauvignon. Le tout issu de l’agriculture biologique. Les premières bouteilles seront ouvertes en mars 2019 pour fêter les 500 ans de la vigne de Chambord.

Les vendanges vont bon train dans les juteux cépages, que les derniers rayons de soleil de septembre rendent particulièrement chatoyants. Il fait bon travailler dans ce décor de rêve sous le regard du majestueux château, joyau de la renaissance française.

Pour admirer les vignes du château de Chambord, cliquez ci-dessous :

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
agriculturePatrimoinerenaissance
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Agnès Pinard Legry
Avec le couvre-feu à 21h, les paroisses contr...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
MORNING
Cerith Gardiner
Dix paroles inspirantes pour commencer sa jou...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement