Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Aujourd’hui, une journée spéciale pour votre vie de bureau

MESSY OFFICE DESK
By Leszek Czerwonka | Shutterstock
Partager

La Journée mondiale du Rangement de bureau lance aujourd'hui sa cinquième édition. Les bureaux désordonnés, signes de créativité, ont-ils encore leur place dans notre monde si bien rangé ?

Il paraît que les bureaux anarchiques sont signe d’inventivité. En effet, les personnes créatives éprouvent le besoin de penser autrement. Un lieu désordonné, non conventionnel, peut donc se révéler stimulant pour elles. Le chaos au service du souffle créatif ? 

Aujourd’hui, il est temps d’avoir une pensée émue pour tous les collaborateurs traumatisés par les esprits créatifs libérés. Alors qu’a démarré la Journée mondiale du Rangement de bureau, pourquoi ne pas se donner corps et âme dans le tri et les rangements en tous genres pour nettoyer, recycler et faire de l’espace aussi bien dans son bureau… que dans sa tête ?

L’occasion de faire un geste écologique en se débarrassant du superflu, mais aussi de resserrer des liens d’équipe, brosses et chiffons en main. Et ceux qui posteront une photo de leur bureau blanc comme neige sur les réseaux sociaux auront peut-être même la chance de gagner des cadeaux. Avis aux amateurs.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]