Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Désencombrer sa maison : bon pour l’esprit et se sentir bien chez soi

By Yuganov Konstantin | Shutterstock
Partager
Commenter

Désencombrer sa maison permet bien souvent de désencombrer son esprit. Au fil du temps les objets se sont accumulés portant en eux un bout de notre histoire. Les jeter ou s’en séparer permet de tirer un trait sur certains aspects du passé. Mais comment s’y prendre méthodiquement pour ne pas être découragé par l’ampleur de la tâche ? Quels sont les trucs et astuces qui permettent de faire le vide utilement ?

Attention, vous allez vivre une aventure sans précédent. Vous allez désencombrer votre maison. Cette envie coïncide peut-être avec le fait de vouloir désencombrer votre tête. Quoiqu’il en soit, vous découvrirez que le rangement a des incidences positives pour votre esprit. Alléger sa maison allège également ses idées. Pour désencombrer sa maison, il existe de nombreuses méthodes dont les plus connues sont FlyLady, KonMari et Zen to Zone. À partir de ces trois méthodes, vous pouvez créer la vôtre, celle qui vous convient le mieux, celle qui est la plus adaptée à votre caractère et vos envies.

3 méthodes pour désencombrer sa maison

La méthode FlyLady

Il existe de nombreuses méthodes pour désencombrer sa maison. La méthode américaine FlyLady créée par Marla Cilley dans son ouvrage Entretien avec mon évier, la méthode FlyLady permet de reprendre en douceur la main sur le rangement de sa maison en instaurant une régularité dans les sessions de rangement. À raison de 15 minutes par jour et concentré sur un point particulier, cette méthode vous débarrasse du désordre peu à peu, sans stress.

Parmi les principes de cette méthode, il y a la devise « place au neuf ». Quand vous achetez un objet, vous devez vous séparer d’un d’objet que vous possédez déjà. Il peut s’agir du même style d’objet ou d’un objet complètement différent. Cette méthode préconise également ce qui s’appelle le « boogie des 27 objets à jeter » ou Flying Boogie. Pourquoi 27 ? L’idée principale étant de se munir d’un sac poubelle et d’y mettre 27 objets dont vous voulez vous débarrasser. Si ce nombre vous fait peur, adaptez cette méthode à vos besoins ou vos envies. Vous pouvez déterminer un nombre correspondant plus à votre personnalité. Il peut s’agir de 10 objets. Sont-il liés par une histoire commune (passé, personne de votre entourage) ? Dans une maison, il y a de nombreux points chauds qui attirent le désordre. La méthode FlyLady consiste également à surveiller de très près ces points chauds.

La méthode KonMari

Autre méthode, KonMari. Là, la rigueur japonaise s’impose de façon très radicale. Dans cette méthode inventée par la grande prêtresse du rangement Marie Kondo, désencombrer sa maison est considéré comme un événement important. Le désencombrement, qui peut durer 6 mois ou calé sur une semaine complète, se fait par catégories d’objets et non pas pièce par pièce. Cela permet de visualiser très exactement combien d’objet ayant le même usage vous possédez.

Peut-être n’avez pas besoin de posséder 4 cuillères à melon ou 3 cocottes en fonte lourdes et encombrantes ? Si cette méthode préconise le rangement par catégories, c’est tout simplement parce que bien souvent, des objets identiques peuvent se trouver dans des pièces différentes. La touche japonaise vient ensuite d’une question concernant ces objets : vous procurent-ils du bonheur ? Si la réponse est non, poubelle ! Un objet doit vous toucher, vous émouvoir, vous rendre heureux.

Marie Kondo préconise dans ses best-sellers La magie du rangement ou Ranger : l’étincelle du bonheur un ordre particulier pour ranger toutes les catégories. Selon elle, ranger sa maison permet de mettre de l’ordre et du bonheur dans sa vie.

La méthode Zen to Done

La méthode Zen to Done développée par Léo Babauta est inspirée de la méthode FlyLady. Lorsque l’on décide de s’attaquer à une zone, il faut la vider totalement, la nettoyer et y replacer les objets que l’on garde. Ici, il faut faire deux tas. L’un que l’on va garder et l’autre à jeter. Les objets doivent rejoindre l’un des tas à l’instinct, immédiatement sans même y réfléchir. Si d’office, un objet ne vous a pas été utile dans l’année, il rejoint le tas dont il faut se débarrasser. Il faut ensuite changer de zone et recommencer le processus depuis le début.

Vous pouvez affiner cette méthode en organisant votre rangement autour de quatre bacs au lieu de deux : à garder, à jeter, à donner, à vendre. Cette méthode mise sur l’instauration d’habitudes de rangement plutôt que d’un rangement sporadique en une séance. Elle se base sur la planification des sessions de rangement, sur l’appui de listes, sur la simplification des tâches.

Désencombrer sa maison pièce par pièce

C’est la façon de faire la plus basique, celle à laquelle on pense immédiatement. S’affairer à une pièce avant de passer à une autre. Pour appliquer cette méthode, utilisez les contenants que vous possédez déjà. Il est toujours tentant de se dire que quelques étagères ou armoires de plus vous faciliteront la tâche, mais l’intérêt est déjà de faire le vide dans les contenants mis en place chez vous. Il y a de nombreuses pièces à désencombrer : chambres, salon, cuisine, salle de bains, bureau, hall d’entrée, cave et selon le format de votre maison dressing, buanderie, bibliothèque, cellier, salle de jeux, grenier…

Commencez par désencombrer la chambre. Ce lieu de repos doit vous inviter à la détente. Et pour cela, votre regard ne doit pas s’accrocher, être capté sur une multitude d’objets disséminés dans la pièce. Le plus simple est bien évidemment le rangement des vêtements. Utilisez la méthode de Marie Kondo, en héritage direct de l’origami, pour qu’ils prennent le moins de place lorsqu’ils sont pliés et surtout qu’on puisse les positionner à la verticale et non pas à l’horizontale comme habituellement.

Dans la cuisine, faites le tri des objets en multiples exemplaires et concentrez vous sur des matériaux qui ne mettront pas votre santé en danger. Bannissez les emballages toxiques. Investissez dans peu d’objets mais de qualité. Régulièrement, videz vos placards et jetez tous les produits dont la DLC est largement dépassée. De même, débarrassez-vous de tous les petits électroménagers que vous n’utilisez pas. Par exemple, le robot à tout faire offert par votre mari auquel vous préférez d’autres objets pour le même usage.

Le salon doit rester un espace de détente. La déco devrait être la plus minimaliste possible. Dans la réalité, le salon est plutôt une pièce à vivre où règne parfois un bazar sans nom. Pour simplifier les choses, prévoyez de multiples boîtes ou paniers de rangement pour les objets du quotidien. Ces casiers permettent de faire un premier tri avec les petits objets ou un style d’objet avant de vous y atteler plus en détail. Étiquetez ces boîtes ou casiers. Vous vous y retrouverez plus facilement. Plus on a de meubles, plus on s’en sert et on y entasse des objets. Optez donc pour le moins de meubles ! Votre salon sera aéré et la circulation se fera aisément.

La chambre des enfants est leur univers. Apprenez-leur à la ranger eux même. Pour leur faciliter la tâche, prévoyez des boîtes pour chaque style d’objet. Les Playmobils® dans une boîte, les Lego® dans une autre et ainsi de suite. Les enfants très jeunes ont l’habitude de jouer et d’emmener leurs jouets dans le salon, pièce dans laquelle vous êtes souvent. Autorisez-les à le faire à une condition, qu’ils rangent dans leur chambre leurs jouets ainsi déplacés. Régulièrement faites le tri dans les armoires des vêtements devenus trop petits.

À lire

Détox ta maison est une véritable bible du rangement avec comme but ultime de se sentir bien chez soi et dans sa tête. Car finalement ranger sa maison est aussi ranger son esprit. Ce livre fait une synthèse des méthodes les plus connues tout en apportant d’autres méthodes ou astuces plus personnelles. Le résultat est un ouvrage facile à lire et très motivant. Alors vous commencez quand ? Détox ta maison, tous les conseils pour désencombrer, ranger et se sentir bien chez soi ! de Judith Crillen, aux éditions Rustica. 12,95 euros. ISBN : 978-2-8153-0765-9.

Tags:
maison
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]