Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
home iconAu quotidien
line break icon

Comment apprendre à ranger à son enfant ?

© Walt Disney Production

Mathilde de Robien - Publié le 25/10/16

Le rôle des parents est de le rendre autonome.

Vous aimeriez que votre maison soit rangée tous les jours, et pas uniquement lorsque vous recevez de la visite ? Vous en avez marre de passer votre temps à ramasser les jouets qui traînent dans des endroits insolites ? Vous êtes épuisé(e) de leur demander de RANGER et de ne pas obtenir qu’ils lèvent le petit doigt ?

Pourquoi lui apprendre à ranger est-il important ?

Apprendre à son enfant à ranger, c’est déjà le début de son autonomie ! Notre rôle de parents est de le rendre autonome, alors pourquoi attendre, puisqu’il est capable, dès l’âge de 2 ans, de remettre un jouet à sa place ! Entre 2 et 4 ans, l’enfant est sensible au rangement, il aime se conformer à une routine, il a besoin d’un univers bien ordonné qui lui renvoie un sentiment de sécurité. Ranger l’apaise. C’est le moment de l’éduquer !

Apprendre à ranger, c’est aussi inculquer le respect de l’autre, du frère ou de la sœur qui dort dans la même chambre par exemple. C’est lui apprendre la valeur des choses : si ce livre n’est pas rangé, il va s’abîmer et c’est dommage.

Une jeune femme japonaise, Marie Kondo, s’est spécialisée dans le rangement ! Elle est consultante en la matière et a élaboré une méthode radicale pour bannir le désordre chez soi, qu’elle développe dans son livre, La Magie du rangement, (2015, First Editions) car selon elle, « vivre dans une maison ordonnée influe de manière positive sur tous les autres aspects de votre vie ». Et c’est vrai ! Ne vous trouvez-vous pas plus serein(e) lorsque tout est en ordre ? Le rangement se révèle être une source de bien être pour tous les membres de la famille. Alors pourquoi s’en priver ?!

Comment lui apprendre à ranger ?

La première chose à faire de rendre possible le rangement. À nous, parents, de trouver une place bien précise pour chaque chose. À nous d’investir dans des étagères et des boîtes (rigides) pour ranger correctement, par catégorie. Maria Montessori, auteur d’une pédagogie désormais reconnue, propose même, pour les plus jeunes, de coller des petites étiquettes sur les caisses afin qu’ils puissent les identifier. À nous de rendre accessible le rangement ! Les porte-manteaux, porte-serviettes… doivent être à leur hauteur !

Il ne nous reste après plus qu’à lui montrer comment ranger, et à bien insister sur le fait qu’on range un jeu ou un livre avant d’en prendre un autre. Votre enfant va alors s’approprier ce réflexe de rangement. Cela demande des efforts de notre part pendant quelques jours parce qu’il faut être derrière lui pour que ranger devienne un automatisme mais le jeu en vaut la chandelle ! Avec cet art de vivre, plus besoin d’instaurer la règle de « ranger sa chambre tous les soirs » !

Si cet idéal vous semble de l’ordre du rêve, voici des méthodes plus prosaïques :

Faire un tableau avec des objectifs précis et récompenser l’enfant (avec des gommettes ou autres) lorsque les objectifs sont atteints. Attention, ranger ne signifie pas la même chose pour chaque enfant, et leur demande plus ou moins d’effort. Brigitte, mère de 5 enfants, alors qu’elle ne peut pas mettre un pied devant l’autre dans la chambre de son fils, raconte : « Pour lui, sa chambre n’est pas en bazar », à cet endroit, c’est une base Lego, à un autre endroit, une exposition de dessins…

– Nommer un responsable par pièce commune, qui, si un jouet traîne, est chargé de le remettre à sa place.

– Et si vraiment vous n’en pouvez plus, vous pouvez instaurer la menace du sac-mangeur de jouets, qui ramasse tout ce qui traîne… Il paraît que ça marche !

– Maintenant… À vous de jouer !

Un grand merci au Chantiers-Education de la Vallée de Montmorency qui m’a inspiré ce sujet !

Tags:
ÉducationEnfantsles rendez-vous d'aleteiamaison
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement