Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Fêter la Saint-Valentin le Mercredi des cendres, est-ce possible ?

Partager

Cette année, le Mercredi des cendres tombe le jour de la Saint-Valentin ! Une belle occasion pour recentrer votre couple sur l’essentiel, et l’Essentiel !

Cette année, le Mercredi des cendres, qui marque l’entrée en carême, tombe le 14 février, jour de la Saint-Valentin. Or l’Église demande à ce que l’abstinence et le jeûne soient observés deux fois dans l’année : le Mercredi des cendres, et le Vendredi saint. Par conséquent, entrer dans le Carême nécessitera de devoir faire une croix sur un restaurant gastronomique pour célébrer votre amour !

La question de pouvoir concilier Saint-Valentin et Mercredi des cendres pourrait paraître anodine, mais elle ne l’est pas. La preuve en est qu’elle suscite de nombreuses réactions. Certes, les sceptiques, qui ne croient ni en Dieu, ni en l’amour, ne se la posent pas. En revanche, les pragmatiques l’auront vite tranchée : ils fêteront la Saint-Valentin la veille, jour de Mardi Gras, afin d’accommoder Dieu, leur amoureux(se) et l’Église !

Les romantiques, qui avaient prévu de déclarer leur flamme ce jour-là, sont bien embêtés à l’idée de le faire devant un bol de riz. Et les indécis, à force de balancer entre organiser une soirée festive ou aller à la messe des cendres, finiront par ne rien faire du tout, par peur de mal faire ou de décevoir. Rassurez-vous, il est cependant possible de concilier Mercredi des cendres et Saint-Valentin…

Recentrer son couple sur l’essentiel

Pour l’Église catholique, le jeûne consiste à se priver d’un repas (déjeuner ou dîner) pendant la journée, afin de nous décentrer de nos besoins et de nous rappeler que Dieu est encore plus nécessaire. L’abstinence est le fait de se priver de viande (rouge, blanche ou dérivée). Jeûne et abstinence ne doivent pas être perçus comme une obligation, mais comme le moyen de vivre une expérience de foi.

Vous l’aurez compris, rien ne vous empêche de fêter la Saint-Valentin autour d’une assiette végétarienne, à la maison ou au restaurant, si vous jeûner à l’autre repas de la journée. Cependant, la conjonction de ces deux dates ouvre une autre perspective pour votre couple : fêter la Saint-Valentin et le Mercredi des cendres, c’est finalement l’occasion de recentrer son couple sur l’essentiel, et sur l’Essentiel. Cela peut être le jour où vous décidez de prier ensemble, pour votre couple, pour vos projets de vie, pour vos proches, ou de vivre à deux un temps d’adoration devant le Saint Sacrement.

Marquer nos fronts de cendres renvoie à la fragilité de l’être humain, et donc à la fragilité du couple humain, appelé à se convertir et à se sanctifier. Ce serait aussi le moment idéal pour discuter de ce que l’on va mettre en place pour vivre le carême, en couple ou en famille : des rituels, une neuvaine particulière ou une cagnotte pour une œuvre caritative.

La Saint-Valentin autrement

Recentrer son couple sur l’essentiel, prendre le temps de se retrouver, d’échanger, loin des préoccupations du quotidien, c’est ce que proposent plusieurs mouvements chrétiens au service des couples et des familles, à travers le projet « la Saint-Valentin autrement ». Les organisateurs (Alpha, Amour et Vérité, Cana, les Centres de Préparation au Mariage, le CLER, les Équipes Notre-Dame, Fondatio, Priscille et Aquila et Vivre & Aimer) invitent, un peu partout en France, les couples à une soirée « cœur à cœur », et leur proposent des pistes pour réfléchir en profondeur et avec bienveillance, à leur vie conjugale.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.