Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Quelle est la différence entre un apôtre et un disciple ?

Partager

Ces deux mots, que l’on a tendance à intervertir, ont chacun leur signification.

Le mot « apôtre » vient du grec apostello, qui signifie « envoyer ». Alors qu’il est très peu utilisé dans l’Ancien Testament, on le retrouve plus de 80 fois dans le Nouveau. Jésus utilisait probablement le mot araméen seliah, terme qui désignait les Juifs envoyés pour collecter l’impôt pour le service du temple hors des murs de la ville principale.

Ce qui définit donc l’apôtre, c’est le fait qu’il soit envoyé par Dieu pour prêcher l’Évangile aux nations. Pendant des siècles, le terme fut utilisé pour désigner presque exclusivement les douze ainsi que saint Paul, appelés et envoyés en mission par Jésus lui-même.

Peu à peu, l’usage du mot évolua pour désigner également ceux qui, les premiers, portèrent l’Évangile dans une ville ou dans un pays. On peut citer par exemple saint Boniface « l’apôtre aux Germains », ou encore saint José de Anchieta, apôtre du Brésil, saint François-Xavier, apôtre des Indes, saint Patrick, apôtre de l’Irlande… Ces grands saints missionnaires furent eux aussi envoyés, non par Jésus mais par l’Esprit saint.

Nous sommes tous des disciples du Christ

Le mot « disciple » vient lui du latin discipulus qui désigne un étudiant ou un élève. Tout comme le terme d’apôtre, le mot « disciple » figure presque exclusivement dans le Nouveau Testament. À l’origine, c’était le nom donné à ceux et à celles qui suivaient Jésus et recevaient son enseignement ; après sa mort, on appela ainsi les premiers chrétiens. Aujourd’hui encore, les chrétiens pratiquants sont des « disciples du Christ ».

Ces deux mots souvent confondus désignent donc deux réalités distinctes mais néanmoins étroitement liées. Souvent, on devient apôtre après avoir été disciple !