Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

1/22

Saint Pierre, premier évêque d'Antioche.

La tradition veut que Pierre soit le premier à avoir voyagé jusqu’à Antioche et à avoir fondé une communauté là-bas. Il n’y est pas resté très longtemps, mais il est souvent considéré comme le premier évêque d’Antioche. Il est possible qu’il ait ensuite visité Corinthe avant de se rendre à Rome pour fonder la communauté chrétienne. Saint Pierre y est mort en martyr, crucifié dans le cirque de Néron vers l’an 67.
2/22

Basilique Saint-Pierre à Rome, en Italie.

Le lieu d'enterrement du disciple que Jésus a désigné comme celui qui serait la "pierre" sur laquelle l'Église allait se fonder, est la basilique de Saint-Pierre au Vatican à Rome. Elle est construite là où la tradition chrétienne identifie le lieu de sépulture de saint Pierre.
3/22

Saint André, l'apôtre des Grecs.

Après la Pentecôte, de nombreuses traditions font d’André, le frère de Pierre, l’apôtre des Grecs. Il aurait évangélisé des communautés grecques et serait mort en martyr à Patras, sur une croix en forme de X.
4/22

Basilique Saint-André à Patras, en Grèce.

Ses reliques sont éparpillés un peu partout dans le monde. Le crâne se trouverait depuis 1964 à la basilique Saint-André, une église orthodoxe située à Patras en Grèce (sur la photo). D'autres reliques sont conservées en Italie, notamment à la cathédrale de Sarzana une ville dans la province de la Spieza ou encore à l’église San-Francesco-de-Città-di-Castello en Ombrie.
5/22

Saint Jacques de Zébédée, premier apôtre martyrisé.

On dit que Jacques fut le premier apôtre à être martyrisé. Dans les Actes des Apôtres, il est écrit : « À cette époque, le roi Hérode Agrippa se saisit de certains membres de l’Église pour les mettre à mal. Il supprima Jacques, frère de Jean, en le faisant décapiter » (Ac 12, 1-2). Il meurt en l’an 44 à Jérusalem. Après sa mort, son corps a été transféré à l’actuel Saint-Jacques-de-Compostelle.
6/22

Basilique Saint-Jacques-de-Compostelle à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne.

Le sépulcre contenant ses restes aurait été découvert en l'an 830 par l'anchorite Pélagius à la suite d'une vision lumineuse. Après cet événement miraculeux, le lieu a été appelé campus stellae ("champ de l'étoile"), d'où le nom actuel de Saint-Jacques-de-Compostelle, capitale de la Galice. Le tombeau de saint Jacques est la destination d’un pèlerinage qui a traversé les siècles et qui reste toujours aussi populaire : El Camino.
7/22

Saint Jean, le seul apôtre non martyr.

Saint Jean, évangéliste et auteur du Livre de l’Apocalypse, est le seul apôtre à ne pas être mort en martyr. Dans le Livre de l’Apocalypse, il écrit sur l’île de Patmos, située en Grèce : « Moi, Jean, votre frère, partageant avec vous la détresse, la royauté et la persévérance en Jésus, je me trouvai dans l’île de Patmos à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus » (Livre de l’Apocalypse 1, 9). Il est mort aux alentours de l’an 100 et est enterré non loin d’Éphèse, en Asie Mineure.
8/22

Basilique Saint-Jean (en ruines) à Ephèse, en Turquie.

C’est ici, au IVe siècle que le premier temple lui est dédié, pourtant abandonné 200 ans plus tard. Ainsi, au VIe siècle, l’empereur Justinien ordonna la construction d’une nouvelle basilique imposante dédiée au saint. Il n’y reste aujourd’hui que des ruines et il n'y a aucune trace du corps du saint.
9/22

Saint Philippe, évangélisateur des communautés grecques.

Dans les années qui ont suivi la Pentecôte, Philippe aurait évangélisé des communautés grecques, notamment à Hiérapolis en Phrygie, un lieu où il aurait également subi le martyre vers l’an 80 par crucifixion.
10/22

Martyrium de Saint-Philippe à Hiérapolis, en Turquie.

Hiérapolis, la ville antique qui est l'un des sites archéologiques les plus visités de Turquie, a vu la présence d'un martyrion ou d'une basilique byzantine dédiée à un martyr. Les ruines du bâtiment ont été découvertes en 2011 par une équipe d'archéologues de l'Université de Lecce. Selon des inscriptions trouvées sur le site, ils ont considéreé qu’il s’agissait de la tombe de saint Philippe. Il n'y a cependant aucune trace du corps du saint.
11/22

Saint Barthélémy, crucifié et décapité en Arménie.

On en sait peu sur les efforts d’évangélisation de Barthélémy. D’après diverses traditions, il aurait prêché dans différents endroits et serait mort en martyr, probablement crucifié et décapité à Albanopoli en Arménie.
12/22

Basilique de Saint-Barthélémy à Bénévent, en Italie.

Ses reliques seraient apparues à Lipari au VIe siècle. Elles auraient ensuite été transportées à Bénévent où elles ont été attestées 300 ans plus tard. En 983, l'empereur Otto II de Saxe demanda les reliques du saint, mais les habitants de la ville lui auraient transmis de fausses reliques, placées plus tard dans la basilique de Saint Barthélémy-en-l'île, à Rome. En revanche, les originaux resteraient dans l'église qui lui est dédiée dans la capitale samnite.
13/22

Saint Thomas, prêcheur en Inde.

Thomas, l'apôtre connu pour ne pas avoir cru à la résurrection de Jésus et avoir voulu une preuve tangible, est largement connu pour ses œuvres missionnaires en Inde. Il aurait été tué vers l’an 72 lors de sa prédication à Mylapore en Inde.
14/22

Basilique Saint-Thomas l’Apôtre à Ortona, en Italie.

À partir du moment du martyre (à coups de sabre ou de lance), les légendes divergent : "l'orthonèse" veut que les reliques aient été volées par des habitants de la ville des Abruzzes en 1258 sur l’île grecque de Chios où elles se trouvaient à l’époque : il s’agit d’un temple construit au XIIIe siècle mais entièrement reconstruit au XXe siècle, après les dommages subis pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, il y a aussi des récits qui affirment que des vestiges de saint Thomas ont été conservés à Chennai, en Inde.

 
15/22

Saint Matthieu, martyr en Éthiopie.

Matthieu, l’un des quatre évangélistes connu surtout pour ses écrits a prêché dans diverses communautés autour de la Méditerranée avant d’être martyrisé en Éthiopie, assassiné alors qu'il célébrait une messe.
16/22

Saint Matthieu : Cathédrale de Saint-Matthieu à Salerne, en Italie.

Quelques siècles plus tard, les reliques auraient été retrouvées en Lucanie au Ve siècle par un moine nommé Atanasio. Perdues une nouvelle fois jusqu'en 954, année de leur découverte toujours en Lucanie, elles ont été ensuite transportées à Salerne, où elles sont aujourd'hui conservés. Les vestiges du saint se trouvent dans la merveilleuse crypte de la cathédrale, construite à partir du XIe siècle puis profondément remodelée au cours des siècles suivants.
17/22

Saint Jacques le Mineur, premier évêque de Jérusalem.

Après que la dispersion des Apôtres et leur départ de Jérusalem, seul Jacques y est resté pour devenir le premier évêque de la ville. Il y est demeuré pendant plusieurs décennies avant d’être lapidé à mort par les autorités juives en l’an 62.
18/22

Basilique des Saints-Apôtres à Rome, en Italie.

La tradition catholique veut qu'il soit enterré dans la basilique des Saints-Apôtres de Rome. Selon la tradition de l'Église apostolique arménienne, le corps de saint Jacques le Mineur repose dans la cathédrale Saint-Jacques de Jérusalem.
19/22

Saints Judas Thaddée et Simon le Zélote, évangélisateurs en Perse.

Judas a proclamé l’Évangile dans divers endroits. L’Église arménienne l’appelle « l’apôtre des Arméniens ». Simon aurait prêché avec Judas Thaddée. En effet, selon la légende, les deux saints se seraient rencontrés en Perse, où ils dirigeraient ensemble leur travail d'évangélisation.
20/22

Basilique Saint-Pierre à Rome, en Italie.

Ils ont tous deux été martyrisés par lapidation. Vers l’an 65 à Beyrouth, au Liban, Judas Thaddée aurait été achevé d’un coup de hache ou de lance (qui deviendra plus tard son attribut iconographique). Les reliques qui leur sont attribuées sont actuellement conservées dans la basilique de Saint-Pierre de Rome.

 
21/22

Saint Matthias, martyr à Colchide, en mer Caspienne.

Après avoir été choisi comme « apôtre de remplacement », la tradition veut que Matthias ait fondé une église à Cappadoce et prêché auprès de chrétiens sur les côtes de la mer Caspienne. Il serait mort en martyr décapité à la hache à Colchide.

 
22/22

Basilique de Sainte-Justine à Padoue, en Italie.

Il semble qu'il ait été martyrisé par lapidation à Jérusalem et que ses reliques auraient été transportées à Rome par Sainte-Hélène Impératrice. Certaines de ses reliques ont ensuite été transportées à l'abbaye de Sainte-Justine à Padoue, où elles se trouvent toujours.